... ©Ch. Lepescheux
Actualité - 03.09.2020

Top performance du jour #2

Après une première session qui avait déjà laissé une impression favorable, la deuxième journée des Ventes de yearlings sélectionnés Arqana Trot a dépassé toutes les attentes. Les indicateurs sont tous au vert : du domaine de l'inespéré dans les circonstances actuelles. Une vraie bonne nouvelle pour les vendeurs auprès duquel nous avons passé une partie de notre journée.

C'est potentiellement la journée la plus creuse coincée entre la soirée prestige et la vacation dédiée aux jeunes étalons. Et bien que nenni, le redouté ventre mou a pris des abdominaux et les batailles d'enchères se sont succédé au cours d'une après-midi conclue avec un chiffre d'affaires total de 2,557 millions d'euros, soit 8,6 % sur l'an dernier. Le prix moyen est également à la hausse : 15 591 € contre 14 624 € ( 6,6 %). Itou le médian : 13 000 € contre 12 000 €. Cerisier sur le gâteau : le pourcentage de vendus passe la barre des 3 chevaux vendus sur 4 présentés : 77,7 % soit plus 5 points. Des chiffres dont ne pouvait que se réjouir Hugues Rousseau, Directeur d'Arqana Trot, : "On prend à contre-pied tout ce à quoi on pouvait a priori s'attendre. C'est évidemment extrêmement satisfaisant. La vacation de cet après-midi est très importante à mes yeux car c'est celle qui intéresse le plus large panel de clients a priori français, même si les étrangers sont présents, et c'est celle qui permet aux éleveurs d'écouler une production de qualité très acceptable qui s'inscrit plutôt dans un milieu de gamme. Le dynamisme de cette vente montre qu'il y a une vraie profondeur du marché. On est en progression de manière significative à tous les postes. C'est même sans doute la vacation la plus dynamique que l'on a connue l'après-midi ces dernières années. Ces résultats vont rassurer toute la dynamique de l'élevage au trot".

La « magie des ventes » pour les vendeurs

Il fait partie des vendeurs comblés de la journée, au-delà même des ses propres attentes et espérances. Alexandre Vulliamy (élevage des Joudes) présentait deux lots ce deuxième jour des ventes et a signé le top price avec Jonah de Joudes (305), un fils de Royal Dream (photo ci-dessus) : « Le prix de vente est au-delà de nos attentes. C’est même une grosse surprise. Je pense que l’on profite des bons résultats cette année des produits de Love You et Royal Dream (fils de Love You). C’est la magie des ventes aux enchères. On ne sait jamais à quel montant on arrivera. »
Après le passage de son premier numéro, le 224, Jayden de Joudes, un fils de Love You vendu 42 000 €, Alexandre Vulliamy était déjà soulagé : « Honnêtement, j’étais pessimiste avant cette journée. 42 000 €, c’est au dessus de nos attentes. Pour nous, maintenant, la vente est faite même si cela se passe moins bien pour nos deux autres numéros (dont jeudi). » On connaît la suite quelques heures plus tard avec le top price signé Jonah de Joudes.

Christophe Martens de nouveau au top

Déjà acheteur du top-price du mardi avec l'Écurie du Domaine du Parc, c'est Christophe Martens qui a, de nouveau, eu le dernier mot sur le lot le plus cher du jour Jonah de Joudes, fils de Royal Dream et Belle de Joudes (par Goetmals Wood), une soeur d'Artiste de Joudes. Ce dernier avait d'ailleurs échappé de peu à M. Kumpen associé sur l'achat de ce Jonah de Joudes : l'avenir nous dira s'il a bien fait de chercher sa revanche sur l'histoire. En tout cas, pour Christophe Martens, il a fallu batailler pour obtenir ce poulain plaisant : « Dès qu'on a du physique et du papier, il faut se battre. MM. Kumpen et Legrand l'avaient vu en vidéo et les origines sont là. C'est un prix élevé pour un deuxième jour mais quitte à monter les enchères pour une association comme la nôtre, autant aller jusqu'à 67 000 € pour l'acquérir. On a connu la grand-mère Memory de Joudes qui a couru de très bonnes courses à Cagnes-sur-Mer avec Mickaël Cormy ! Il y a du monde et l'activité est soutenue : c'est tant mieux car on évolue dans une période d'incertitudes, c'est pourquoi, nous mêmes, on a acheté moins de poulains par exemple. Mais en sélectionnant plus. »

Encore un éleveur vendeur comblé

Eleveur et consignataire de Jet Stream Delo (lot 255), un fils de Brillantissime et Dubaï Union (Love You), Elodie Mangeard de Barros (Elevage Delo) était comblée. Elle nous a commenté : « Je considère qu’il est bien vendu. Il s’agissait du premier produit d’une jument qu’on avait achetée à Philippe Allaire et des copropriétaires. C’est un joli poulain, assez facile, expressif avec une jolie tête. » Concernant son sentiment sur les deux premières jours, l’éleveur ajoute : « J’ai une impression générale positive. Aujourd’hui, je trouve par exemple que c’est agréable avec beaucoup de personnes présentes et des acheteurs que je trouve globalement actifs. » Notons qu'Arqana Trot a pris l'enchère de Jet Stream Delo par téléphone pour un ancien client qui travaille pour une structure italienne. C’est d’ailleurs en Italie que le poulain devrait aller.

Les top-acheteurs
1. Claude Guegan - 5 achats - 116 000 €
2. Franck Leblanc - 5 achats - 94 000 €
3. Sylvain Roger - 3 achats - 85 000 €
4. Ecurie du Domaine du Parc - 2 achats -90 000 €
5. Antonio Ripoll Rigo - 6 achats - 76 000 €

Les top-vendeurs
1. Atalante - 12 vendus -268 000 €
2. Ecouché - 9 vendus -233 000 €
3. Paumardière - 9 vendus -193 000 €
4. Chardonnet - 8 vendus -167 000 €
5. Madrik - 8 vendus -156 000 €

Pour compléter la revue des plus gros achats du jour, focus sur les deuxième et troisième prix du jour :

Jowalker (M) (lot 314) par Bird Parker et Ulrika de Vonnas (Jag de Bellouet)
Prix : 56 000 €
Acquéreur : Ecurie des Ludels

C’est Ludovic Peltier (Ecurie des Ludels) qui s’est fait adjuger ce fils de Bird Parker. « Je l’avais vu chez son préparateur (Haras de la Paumardière). Il m’avait plu dans son modèle et j’aime bien son croisement d’un fils de Ready Cash sur des mères par Jag de Bellouet et Coktail Jet. Par rapport au marché d’hier, je pensais plutôt mettre 40 000 € pour l’avoir. J’ai donc dû dépasser mon budget initial. »

Jasmin du Noyer (M) (lot 205) par Up and Quick et Belle du Noyer (Ready Cash)
Prix : 48 000 €
Acquéreur : Sylvain Roger pour Noël Lolic

Le propriétaire éleveur Noël Lolic nous a commenté en ces termes sont achat : « Sylvain (Roger) avait été le voir chez son éleveur. Il lui avait beaucoup plu, montrant beaucoup de sang et présentant un beau modèle. On a été un peu au-dessus de ce que l’on pensait au niveau enchère mais on achète ce qui nous plaît, ce qui est le plus important. C’est notre premier achat lors de cette session. Hier, nous étions un peu trop courts sur les numéros que nous avions repérés. Par ailleurs, le pedigree est intéressant avec une mère par Ready Cash et une grand-mère Coktail Jet. »

A voir aussi :
...
Jean-Philippe Ducher : stats exceptionnelles en ce début d'année 2021

La réunion du jour à Saint-Galmier est une parfaite illustration du début de saison de Jean-Philippe Ducher. Deux partants, deux victoires pour le professionnel du Puy-de-Dôme.

Lire la suite
...
Les promesses d'Héros des Loyaux

Du compte-rendu global de la réunion du jour au Petit-Port on retiendra en priorité le succès d'Héros des Loyaux (Up And Quick), trotteur de 4 ans très prometteur représentant les intérêts de la famille ...

Lire la suite
...
Frégate Island renoue avec le succès

L'hippodrome du Petit Saint-Jean proposait une réunion de sept courses en ce samedi. Voici l'essentiel à retenir, à commencer par la victoire de Frégate Island (Timoko), la première depuis trois ans.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite