...
En bref - 09.05.2021

L'agenda de la semaine

Une nouvelle "grosse" semaine s'annonce avec la séquence du jeudi de l'Ascension qui propose, sur cette seule journée fériée, 13 réunions. De jeudi à dimanche, ce ne sont pas moins de 39 réunions au trot dans l'hexagone qui seront à l'affiche. Sur l'ensemble de la semaine, de lundi à dimanche, on arrive à 47.
Lundi 10 mai : quatre réunions au trot dont une Premium à Caen. Seulement quatre partants s'élanceront avec un émoji vert associé à leur chance [lire nos index en fin de journal].
Mardi 11 : les deux rendez-vous de la journée sont Premium : Marseille-Borély et Vincennes. Dans le sud, le Prix de Hyères réunit des 4 ans de talent, incluant Hermine Turgot (Royal Dream), Heidi Loulou (Cristal Money), Hidden Face (Brillantissime) et Hussarde (Kaisy Dream). À Vincennes, les Prix Fama et de Faulquemont (Grs.3) permettront de revoir des 3 ans dont certains se sont déjà bien défendus au meilleur niveau. Dans l'épreuve pour pouliches, on trouve ainsi Icône de Castelle (Rocklyn), I Love Me (Love You) et Idylle du Trio (Saxo de Vandel), sans négliger les candidatures étrangères. Chez les mâles, Infant Perrine (Atlas de Joudes), Ikacou des Cinty (Very Well Jet) et Impressionist (Ready Cash) seront de la partie.
Mercredi 12 : Chartres est la seule réunion Premium du jour mais la plus belle épreuve aura lieu à Toulouse (en CSI) avec le Grand Critérium de Vitesse (course B) dans lequel on compte les engagements de Whole Lotta Love (Dream Vacation) et Rebella Matters (Explosive Matter).
Jeudi 13 : treize réunions au trot mais une seule Premium, à Nantes. C'est le jeudi de l'Ascension.
Vendredi 14 : quatre affiches au trot dont deux Premium, à La Capelle et Vincennes.

Mathieu Boutin vise juste au trot

S'il se fait rare sur les pistes de trot, l'entraîneur de galopeurs Mathieu Boutin vise particulièrement juste quand il s'engage au départ d'une course pour drivers amateurs. Pour sa première de 2021 ce dimanche à Arras, le cantilien s'est imposé au sulky de Frivole d'Arbaz (Orlando Vici) : "C'est toujours un plaisir de courir au trot... et de s'imposer ! La jument était au top, bien préparée, j'ai juste eu tenir mes rênes. C'est top" nous a-t-il dit à son retour aux balances. Vainqueur de sa première en 2019, puis de sa deuxième en 2020, avec Dulcinée d'Arbaz, il s'impose en 2021 avec une autre représentante de la famille Cousin. S'il garde ce rythme, il devrait regagner l'an prochain avec une "Arbaz" dans le Nord...

Galop : 200 succès dans les Quintés pour Stéphane Pasquier

Samedi à Lyon-Parilly, le jockey Stéphane Pasquier a remporté le 200ème Quinté+ de sa carrière en selle sur Caliste. Le jockey de 43 ans qui a passé la barre des 2000 succès, Cravache d'Or 2007 et multiple lauréat au niveau Groupe I est un des plus appréciés des parieurs. Il a aussi remporté dans sa carrière un Prix de l'Arc de Triomphe (Rail Link) mais aussi Prix de Diane (Senga) et un Jockey Club (Study Of Man).
Au trot, Éric Raffin, vainqueur cet après-midi avec Goût Baroque de la course-événement du jour, en est à 182 et Jean-Michel Bazire culmine à 563 succès dans la catégorie.

A voir aussi :
...
Héroïne du citrus exacte au rendez-vous

"Héroïne du Citrus (Bilibili) est bien sur la fraîcheur !" Voilà les premiers mots d'Alexandre Abrivard, son partenaire, à son retour aux balances. La représentante de l'Ecurie de Jean-Pierre Barjon s'est imposée avec beaucoup de facilité dans ...

Lire la suite
...
Isla Jet
comme une pouliche de groupe

Auteure d'un retour sortant de l'ordinaire, Isla Jet est revenue arracher la décision au prix d'un sprint décoiffant dans le Prix de Picardie, qui réunissait un lot de 4 ans très intéressants.

Lire la suite
...
Un "Banville"
peut en cacher une autre

Troisième, Jewel de Banville n'a pas démérité. Mais dans ce Prix Urgent (Groupe 3), les lauriers sont revenus à Jessy de Banville, également élevée par la famille Duprey.

Lire la suite
...
Fée de Ranchval se transcende

Meilleure finisseuse, dans une arrivée serrée, Fée de Ranchval (Opium) remporte son deuxième Quinté+, associée à Matthieu Abrivard. La femelle de 7 ans a donné raison à son entraîneur, Emmanuel Varin, qui pour la première a ...

Lire la suite