... © Aprh
Résultat de course - 09.05.2021

Goût Baroque change de dimension

Il s’améliore, il prend de la vitesse.
Thierry Raffegeau

Sa carte de visite pouvait paraître légère par rapport à celles de certains de ses rivaux, gavées de références semi-classiques. Cela n'a nullement empêché Goût Baroque de finir le plus vite pour littéralement crucifier dans les cinquante derniers mètres Green Grass, une nouvelle fois exemplaire.

Le Sulky Summer Races Qualif#3 - Prix Albert Demarcq (Gr.2) n'a pas été avare en relais. Successivement, Green Grass (Bold Eagle), Giant Chief (Un Mec d'Héripré), Goldy Mary (Ready Cash), Giant Chief de nouveau et Green Grass aussi dans la montée ont occupé la place de leader. C'est bien cette dernière, la seule titulaire d'un Groupe 1 du peloton, qui avait les choses bien en main dans le dernier tournant quand Ganay de Banville (Jasmin de Flore) évoluait à son extérieur. La décision semblait circonscrite entre ces deux-là mais la sensation finale est à mettre au crédit de Goût Baroque (Offshore Dream) dégagé de la corde par Eric Raffin. Tout en poussant sur sa droite, il a refait une dizaine de mètres sur Green Grass dans les deux cents derniers mètres. Loin d'être donné à tout le monde !
Sixième lors de ses deux premières tentatives dans le club semi-classique, Goût Baroque change ici tous les repères. Son entraîneur Thierry Raffegeau nous commente : « Le cheval était bien et Eric [Raffin] l’a mené parfaitement. Il est resté à la corde mais il a bien fait. Dans le dernier tournant, je me grattais un peu la tête. J’avais peur qu’il ne sorte pas. Puis quand il est sorti, il est allé très vite. Il s’améliore, il prend de la vitesse. Je ne l’ai jamais travaillé vraiment dur. L’autre fois, à Enghien, il aurait dû gagner mais a tapé dans une roue d’un adversaire. Le cheval progresse, c’est bien. » En 1'12''7, Goût Baroque établit son nouveau record personnel.

D'où vient-il ?

Fils d'Offshore Dream 1'11, Goût Baroque est le onzième produit de l'excellente poulinière Joie Baroque (132 747 €), à laquelle on doit également huit autres vainqueurs. Parmi ceux-ci se détachent Cœur Baroque (358 954 €), Bonne Copine (332 100 €), Danseur Baroque (224 430 €) et Elan Baroque (209 910 €). Mais, avec sa victoire du jour, Goût Baroque (234 700 €) devient le premier vainqueur semi-classique de Joie Baroque. L'arrière grand-mère est la classique Idée Baroque (290 729 €), 4e du Prix de Cornulier (Gr.1) et du Président (Gr.1). Au haras, elle est devenue la mère d'Ami d'un Soir (133 362 €) et compte dans sa descendance Pin Up de la Loge (309 385 €), Quick de la Loge (335 440 €), Bahamas (181 640 €) ou Etoile de la Loge (205 600 €).

4e | SULKY 5 ANS QUALIF 3 - PRIX A. DEMARCQ
Att - 2850 m - Groupe 2 - 100 000 €
GOUT BAROQUE 1'12"7
Offshore Dream x Joie Baroque (Capitole)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : T. Raffegeau
Propriétaire : J. Y. Roze - Eleveur : S. E. d. Folleville
2e Green Grass 1'12"8
3e Ganay de Banville 1'12"9
4e : Giant Chief - 5e : Goldy Mary - 6e : Gala Tejy - 7e : Gangster du Wallon
A voir aussi :
...
Clegs vs Boss : les deux derniers
vainqueurs encore face à face

Les deux champions Clegs des Champs et Boss du Méleuc vont une nouvelle fois s'affronter ce mardi dans le temple du trot à l'occasion du Prix Paul Delanoë. Le premier nommé a remporté ce Groupe 3 il y a deux ans ...

Lire la suite
...
Kymi Grand Prix 2021 : premier acte avec le tirage au sort

Du bon et du moins bon dans le clan tricolore. Les organisateurs du Kymi Grand Prix 2021, prévu samedi sur l'hippodrome de Kouvola en Finlande, ont fait connaître ce lundi à la mi-journée le résultat du tirage au ...

Lire la suite
...
Franck Harel, Mathieu Mottier & Co
ils ont brillé ce week-end

Comme chaque lundi, on vous propose de faire le debrief du week-end en soulignant les meilleurs scores dans chacune des différentes catégories. Chez les pilotes, Mathieu Mottier a conclu une bonne semaine sur tous les tableaux, Franck Harel ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite