En bref - 11.05.2021

Copenhagen Cup : le 1 pour Dénicheur du Vif, le 9 pour Bahia Quesnot

Ce lundi, les organisateurs de la Copenhagen Cup (Gr.2) ont procédé au tirage au sort des places à la corde de l'épreuve (sur 2011m. auto) qui se déroulera dimanche prochain sur l'hippodrome de Charlottenlund. Deux candidats français seront au départ : Dénicheur du Vif (Redlight Jet) avec son entraîneur Aymeric Thomas au sulky et Bahia Quesnot (Scipion du Goutier), drivée Junior Guelpa. Le premier a reçu le 1 derrière l'autostart et la seconde le 9. Pour sa première tentative hors de France, Dénicheur de Vif est donc plutôt bien servi, selon les propos d'Aymeric Thomas : « Au départ, ce n’était pas prévu qu’il y ait Bahia Quesnot. Il y a des bons chevaux mais le tirage au sort avec le 1 est favorable. Je ne connais pas trop l’opposition et je vais me renseigner d’ici là. Avant le coup, il paraît barré pour la victoire. Ce qui est sûr, c’est qu’à chaque fois qu’il court derrière l’autostart, il fait une bonne performance. Le cheval a 8 ans, on se fait plaisir un peu avec lui. Il a fait un bon boulot vendredi dernier et a encore travaillé un peu ce matin [lire lundi]. Tout est ok. Il devrait partir jeudi matin de bonne heure. J’y vais pour ma part en avion. »
Aymeric Thomas a déjà couru en Italie et gagné un Groupe 2 à Rome avec Epona du Passage en 2018. Il a aussi participé à quelques épreuves du Tour Européen du Trotteur Français avec Sophie du Vif. Mais ce sera une première pour lui en Scandinavie. Dénicheur du Vif est titulaire d’un record de 1’10’’9 sur les 2100 mètres lancés de Vincennes. Parmi ses opposants dimanche, relevons, outre Bahia Quesnot, la présence de Chief Orlando (Orlando Vici) avec la position 4.

Le résultat de l'appel d'Eric Raffin connu mercredi

Initialement prévue ce lundi, la communication du résultat de l'appel lancé par Eric Raffin sur les sanctions reçues dans la Paralympiatravet (Gr.1) devrait être faite ce mercredi d'après nos sources.
Pendant ce temps-là, le nom de Délia du Pommereux (Niky) a disparu de la liste des invités pour l'Elitloppet (Gr.1) sur le site dédié. Les organisateurs ont visiblement pris pour « argent comptant » la déclaration de Noël Lolic après la connaissance des sanctions qui ont frappé Eric Raffin, samedi en fin de journée. Le propriétaire a alors affirmé que sa représentante n'irait pas en Suède à la fin du mois de mai. De son côté, Eric Raffin, qui laisse bien sûr la décision à l'entourage de la jument, gardait pour sa part la porte ouverte, arguant qu'une telle invitation ne pouvait se refuser.

Prodigious et Quaker Jet dominent le week-end des étalons

Plus encore que la semaine dernière où 102 étalons avaient scoré lors de deux jours du week-end, ce sont pas moins de 128 sires qui ont enregistré au moins un de leur produit vainqueur les 8 et 9 mai. Les deux pères les plus prolifiques en nombre de gagnants ont été Prodigious et Quaker Jet, chacun avec sept vainqueurs. Au total, sept étalons ont obtenu quatre produits ou plus vainqueurs. Par les gains, Prodigious, père de trois vainqueurs à Vincennes (Héliade du Goutier, Diva du Granit et Grandiose Bey), dimanche, évolue au-dessus de la mêlée avec quasiment 150 000 € collectés durant le week-end, contre 73 320 € à son suivant Ready Cash (avec 4 victoires).
1. Prodigious - 7 gagnants / 7 places / 149 160 €
2. Quaker Jet - 7 gagnants / 6 places / 61 730 €
3. Royal Dream - 6 gagnants / 6 places / 43 470 €
4. Saxo de Vandel - 5 gagnants / 4 places / 40 580 €
5. The Best Madrik - 5 gagnants / 1 place / 39 800 €
6. Ready Cash - 4 gagnants / 7 places / 73 320 €
7. Un Mec d’Héripré - 4 gagnants / 4 places / 55 910 €

Eva Dairpet signe un nouveau succès américain

Jeudi dernier sur l'hippodrome Harrah's de Philadelphie, Eva Dairpet (Théo Josselyn) a remporté un deuxième succès américain. Vendue à des propriétaires irlandais dans le cadre d'une opération d'exportation conduite par Département International du Trot, la trotteuse française avait débuté victorieusement outre-Atlantique lors de la première quinzaine d'avril puis avait signé dans la foulée une deuxième place [lire nos éditions des 15 et 16 avril]. Drivée comme lors de son succès initial par le Néo-Zélandais Dexter Dunn, elle s'est imposée avec de la marge dans le chrono de 1'53''4/5 (soit 1'11''0 en réduction kilométrique). Désormais entraînée par Nancy Takter, Eva Dairpet offre de vivre à son entourage irlandais un rêve grandeur nature.
Voir sa victoire par ce lien.

A voir aussi :
...
John Wick : une apothéose signée Dijon pour Romain Derieux

En s'imposant dans la dernière épreuve du programme avec John Wick (Dijon), Romain Derieux additionne les récompenses. Il signe son premier coup de trois sur un hippodrome parisien, est l'artisan du succès d'un premier produit de son é...

Lire la suite
...
Formidable Mec porte bien son nom

S'il avait finalement hérité du succès le 23 septembre à Vincennes aux dépens des « Bazire » Armour As et Ibra Boko (distancés des première et deuxième places pour un problème d'engagement), Formidable Mec (Offshore Dream) s'est ...

Lire la suite
...
Balsamine Font,
valeur en hausse

Des trois courses européennes du début de réunion à Enghien ce dimanche, le Prix de la Bourse (course B) avait suscité le plus de candidatures étrangères, principalement d'Italie d'ailleurs. Et c'est justement une jument venue de l'autre ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite