... ©Scoopdyga
Résultat de course - 11.05.2021

I Love Me enrichit son CV

on l'exploite le plus tôt possible car elle devrait être dirigée vers le haras assez rapidement
Tony Le Beller sur Equidia

En remportant le Prix Fama avec facilité, I Love Me (Love You) coche de nombreuses cases. Elle confirme son talent mais aussi ses progrès actuels et s'offre une première course de groupe qui comptera dans son CV.

Car si la demoiselle réalise une première carrière sportive de qualité, sa destination est toute trouvée : elle deviendra poulinière et aura pour mission de transmettre un capital génétique de haute volée (voir ci-contre) confirmé par des aptitudes en course de bon niveau, comme le prouve ce succès qui satisfait totalement son entraîneur/driver Tony Le Beller : "Elle nous avait fait des petites blagues les dernières fois mais nous a aussi montré au travail qu'elle est en pleine évolution. Elle avait du mal à prendre de la masse et c'est de mieux en mieux, elle s'arrondit, ça va dans le bon sens. On continue à courir ce qu'il y aura à courir car elle est bonne. Et on l'exploite le plus tôt possible car elle devrait être dirigée vers le haras assez rapidement." I Love Me remporte ici le troisième succès de sa carrière, le premier à ce niveau, après avoir pourtant évolué en dehors de l'animatrice et favorite Icone de Castelle, fautive à l'entrée de la ligne droite quand elle était dominée par la gagnante.
Jumelé Love You
Avec la belle deuxième place de l'Italienne Chloé Bar, l'étalon Love You signe un joli jumelé gagnant dans ce Prix Fama. Pour la protégée de Marco Smorgon ce sont des débuts concluants sur notre sol pour cette pouliche qualifiée de classe par son mentor : "Elle tirait beaucoup en descendant j'ai eu du mal à la décontracter dans la montée et pourtant elle a bien fini, arrêtant d'accélérer à 100m du poteau seulement."

D'où vient-elle ?

I Love Me évolue sous les couleurs de Florence Dreux et pour son élevage, en partenariat avec celui de son entraîneur, Tony Le Beller. I Love Me est la soeur de deux bons vainqueurs, Gallica Gédé 1'13'' (Look de Star), qui eut des prétentions, l'an passé, face aux meilleures de sa promotion, et For Me Gédé 1'14'' (Ready Cash), qui a signé, il y a peu, sa quatrième victoire, à Cagnes-sur-Mer. Viennent ensuite Harley Géma 1'18'' (Bold Eagle), une fois deuxième, en deux sorties, Jeudi Gédé (Goetmals Wood) et Katinka Géma (Bold Eagle). Leur mère à tous est la toute bonne Réédite Gédé 1'11'' (Buvetier d'Aunou), gagnante de dix-neuf courses, dont le Groupe III Prix de Brest, pour près de 500.000 € de gains. Réédite Gédé descend de la championne et matrone de l'élevage Dreux, Champenoise 1'17'' (1968-Pacha Grandchamp). Soulignons, pour conclure, que I Love Me est le fruit d'un bel inbreeding sur la jument base de Jean-Pierre Dubois, Nesmile (4x3).

4e | PRIX FAMA
Att - 2700 m - Groupe 3 - 70 000 €
I LOVE ME 1'14"8
Love You x Reedite Gede (Buvetier d'Aunou)
Driver : T. Le Beller - Entraîneur : T. Le Beller
Propriétaire : F. Dreux - Eleveur : E. T. Le Beller
2e Chloe Bar 1'14"9
3e Ilga de l'Ormerie 1'15"
4e : Isla Bonita - 5e : Iseult Flower - 6e : One Princess (bel) - 7e : Ophelie Oasis
A voir aussi :
...
Le Grand Prix de Wallonie avec Face Time Bourbon

Ils sont 21 sur la liste des engagés au Grand Prix de Wallonie (Gr.1), dimanche à Mons. Une liste bien sûr emmenée par le crack Face Time Bourbon (Ready), le tenant du titre. Jean-Michel Bazire ne confirmera pas dans ...

Lire la suite
...
Gétéhi du Noyer, la bonne injection

On n'a vu que lui dans le dernier tour de piste du Prix des Jonquilles. Gétéhi du Noyer (Ulf du Noyer) a produit un premier effort devant les tribunes pour s'emparer de la tête puis s'est imposé ...

Lire la suite
...
Domino Dream ne se reprend pas et casse le chrono

C’est une victoire en solitaire qu’a signée ce mardi Domino Dream (Blue Dream) après avoir lancé son échappée en passant la marque du dernier kilomètre. Le pensionnaire de Loïc Peschet n’a jamais ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite