... © Aprh
Actualité - 17.05.2021

Un public tiré au sort pour les "Ducs de Normandie"

La grande réunion de Caen, mercredi 19 mai, celle du Prix des Ducs de Normandie et du Saint-Léger des Trotteurs, se disputera bien avec du public. LeTROT a communiqué ce lundi les modalités d’accueil des personnes sur l’hippodrome dans le cadre d’une réouverture sous haute surveillance. La jauge grand-public sera de 500 personnes et donnera lieu à un tirage au sort pour ceux qui se seront inscrits sur le site de letrot.com. C’est l’un des éléments inédits du processus.

Il était difficile d’imaginer les courses ne pas ouvrir leurs portes dès le mercredi 19, date officielle de la phase 2 du déconfinement. Il n’empêche que le protocole et les nouvelles contraintes imposées sont tels que la question pouvait se poser et avait été d'ailleurs posée ces derniers jours sous l’angle du rapport bénéfices/contraintes [lire nos éditions de vendredi 14 mai et de dimanche 16 mai]. La seule réunion au trot de mercredi, celle prestigieuse des Ducs de Normandie et du Saint-Léger des Trotteurs à Caen, se déroulera donc bien avec public, à la fois celui des socioprofessionnels (propriétaires et éleveurs notamment) et celui des passionnés et joueurs. Avec dans chaque cas, une jauge fixée à 500 personnes (soit un total de 1 000 personnes) et des conditions bien particulières de participation. LeTROT a annoncé ce lundi : « L’hippodrome de Caen proposera sa plus belle réunion de l’année mercredi 19 mai, alors que le public sera de nouveau autorisé à se rendre à l’hippodrome à cette date. Cette journée marquera le retour du public à l’hippodrome (sous réserve de modification, dans l'attente de parution du décret). En effet, 1000 privilégiés auront l’opportunité d’assister à cet évènement. »
Un encadrement strict et contrôlé des personnes sur l’hippodrome
Tout est défini à l’avance pour cette réouverture au public. Ce 19 mai sonnera le retour des propriétaires qui peuvent être accompagnés de deux invités et du grand public. La jauge de 1000 personnes ne concerne que ces deux publics. Les autres (professionnels, prestataires, bénévoles, etc.) sont aussi contingentés dans le cadre du cahier des charges négociés actuellement par la Fédération Nationale des courses.

Décomptés dans les 1 000 :
■ les invités par cheval (au nombre de 3 maximum) et les spectateurs
Non inclus dans les 1 000 :
■ 4 personnes possibles au maximum par cheval (soit lad, entraîneur, driver/jockey et propriétaire ou son représentant) journalistes, personnels de l’hippodrome et prestataires

Le cahier des charges n’est toujours dévoilé dans son intégralité. Il est toujours en cours de négociation. LeTROT précise à ce sujet : « L’hippodrome de Caen accueillera le public selon le cahier des charges proposé par la Fédération Nationale des Courses Hippiques. Ce cahier des charges sera mis en conformité avec toute nouvelle disposition demandée par le gouvernement. »

Pour les 500 places réservées aux socioprofessionnels
Pour chaque partant, trois personnes sont autorisées à se déplacer sur l'hippodrome. C'est la nouveauté dans le camp des socioprofessionnels de cette phase 2 du déconfinement. Le propriétaire pourra ainsi se faire accompagner et partager avec quelques amis la performance de son représentant. Au total, le contingent de ces invités est de 500 places.

Pour les 500 places réservées au grand-public
LeTROT met à la disposition du public 250 invitations pour deux personnes via un site dédié qui permettra de désigner les bénéficiaires par tirage au sort. Ces places sont gratuites. Le communiqué du jour de la société-mère explique : « Les 500 places supplémentaires seront attribuées gratuitement au grand public par tirage au sort. Pour y participer l’inscription est disponible dès maintenant via ce lien. Le résultat du tirage au sort sera communiqué aux heureux élus le mardi 18 mai dans l'après-midi. »

Les conditions particulières de cette réouverture
■ L’entrée se fera uniquement par l’entrée parking (pas d’accès ville).
■ L’accès aux écuries est interdite au public.
■ Le hall de l’hippodrome sera ouvert mais limité à 35 % de sa capacité d’accueil officielle selon des contrôles à ses entrées et sorties.
■ Jeu et paris : ouverture de 5 guichets sur l’hippodrome. Pas de prise de paris sous forme ambulante par des personnes équipées d’un terminal.
■ Activation des bornes fonction assistance.
■ Installation d’un grand écran pour suivre dans les meilleures conditions possibles les grandes affiches de la réunion.

Remises de Prix
Elles auront bien lieu dans le cadre du respect des procédures sanitaires en cours (distanciation physique notamment).

Restauration
Une offre de restauration extérieure et à emporter sera proposée.

Après le 19 mai : le respect des jauges et des protocoles sanitaires
Après le 19 mai et jusqu'à l'entrée en phase 3 du déconfinement, le 9 juin, les hippodromes accueilleront le public suivant un protocole sanitaire qui devrait se rapprocher de celui en place durant l'été 2020 lors du retour du public après le premier confinement. Il faudra y ajouter la limite maximum de 1 000 personnes pour le public dans le respect des 35 % de la jauge déclarée officiellement en Préfecture selon les règles des ERP (Établissements Recevant du Public). C'est dans ce cadre que Vincennes retrouvera du public lors de sa réunion du 21 mai.

La mise en vente de billets sur internet
Cette période pourrait inciter certains hippodromes à proposer à la prévente leurs billets sur internet. C'est d'ores et déjà le cas de la société des courses du Croisé-Laroche pour sa réunion du Grand National du Trot du 26 mai. Ce lundi, 560 places étaient en vente au prix unitaire de 5 € (voir par ce lien). En septembre dernier, dans un contexte approchant, la société des courses de Craon avait fait de même pour son week-end des Trois Glorieuses.


Le PMU : un impact limité ?
La possibilité de reprise faite aux commerces de restauration ce 19 mai est-elle synonyme de relance du réseau des points de vente du PMU ? Sachant que les activités de bouche (restaurants et bars) ne sont pour le moment (jusqu'au 8 juin) autorisées qu'en extérieur, soit en terrasse, il semble compliqué de voir ces commerces proposer d'emblée leur service d'enregistrement de paris. C'est bien l'échéance du 9 juin qui relancera plus massivement le réseau offline de l'opérateur de paris qui pourra néanmoins compter ce 19 mai sur la réouverture de la partie de son réseau incluse dans celle des commerces "non essentiels".

Un cahier des charges d'organisation des courses toujours en négociation
Pas de nouvelles informations ce lundi, à l'heure où nous bouclons ce numéro, sur le volet lié aux professionnels et aux conditions auxquelles ils doivent répondre pour participer aux épreuves [lire notre précédente édition en page 3]. Il reste encore quelques heures pour que les négociations aboutissent entre les représentants gouvernementaux et les instances de la filière hippique, notamment sur les modalités de contrôles requises pour les acteurs des courses en première ligne : les jockeys et drivers.

A voir aussi :
...
Tony Parker au sulky à Vincennes !

Invité par l'opérateur ZEturf dont il est l'ambassadeur et partenaire via son entreprise hippique Infinity Nine Horses, Tony Parker était ce mardi soir à Vincennes. Une immersion totale puisque l'ancien champion de NBA est allé jusqu'à s'installer dans un sulky ...

Lire la suite
...
Jérusalem : Diablo du Noyer ouvre son score

Parée de la casaque de Claude Guedj, Jerusalem (Diablo du Noyer) a offert une première victoire en tant qu'étalon à son géniteur Diablo du Noyer (Jasmin de Flore) ce mardi. Avec 60 produits enregistrés au SIRE (8 d'entre ...

Lire la suite
...
Tout sur le programme
Premium de 2022

C’est au cours d’une conférence commune que les directions techniques de LeTROT et France Galop ont présenté ce mardi le calendrier des réunions PREMIUM de 2022. Le fait que les deux maisons-mères présentent dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite