...
Résultat de course - 18.05.2021

Drusenheim, une jument de cœur

Ecartée de la compétition entre avril 2019 et mai 2020, Drusenheim (Roi du Coq) est revenue sur le devant de la scène après avoir connu un gros souci à l'antérieur droit. Pour sa 97e sortie, la protégée de Loïc Groussard a fait preuve de ténacité pour remporter sa troisième victoire de l'année, sa première à Vincennes. Très ému sur Equidia Racing, Pierre Groussard, le fils de Loïc, était ravi de la performance d'une jument dont il s'occupe au quotidien : « C'est ma petite jument. Elle a "pété" en 2019 et on a mis un an à la réparer. Elle a énormément tiré aujourd'hui (lire mardi) et, pourtant, elle a gagné. Elle est meilleure sur piste plate mais on a quand même bien fait de revenir la courir sur la grande piste de Vincennes. Elle a toujours eu un gros cœur. Au fil des courses, elle se calme. Il faut espérer que ses jambes tiennent. De toute manière, avec elle, ce n'est que du bonus maintenant. »

Drusenheim, quatre ans après Divine Folie

Le précédent succès à Vincennes de l'entraîneur mayennais Loïc Groussard avait été obtenu par Divine Folie (Legs du Clos), le 9 février 2017, sous la monte de Guillaume Martin. Il faut remonter ensuite à février 2015 pour trouver son précédent titre parisien à Vincennes. Et pas n'importe quel titre puisqu'il s'agissait de la victoire d'Udayama dans le Prix de l'Île-de-France (Gr.1). C'est Gaétan Prat qui était en selle sur cette fille d'Echo. Un an plus tôt, en février 2014, Valdice de Mars (Lynx de Bellouet) avait déjà apporté un titre de Groupe 1 à Loïc Groussard dans le Prix des Centaures.

5e | PRIX CIRCE
M - 2700 m - Course D - 51 000 €
DRUSENHEIM 1'13"1
Roi du Coq x Ittenheim (Talitso)
Jockey : C. Frecelle - Entraîneur : L. Groussard
Propriétaire : L. Groussard - Eleveur : D. Andrieu
2e Dirky Ever 1'13"3 Quirky Jet x Poesie d'Erable
3e Donyx d'Hague 1'13"5 Onyx du Goutier x Ralesca d'Hague
4e : Evening Quick - 5e : Echo de Meautis - 6e : Destrier Jiel - 7e : Believe Me
A voir aussi :
...
Eric Raffin ne lâche pas la proie pour l'ombre

En retard sur Alexandre Abrivard au début de l'été dans le tableau du Sulky d'Or (116 victoires contre 127 à son confrère au 1er juillet), Eric Raffin a beaucoup engrangé pendant l'été et aborde le dernier quart temps de ...

Lire la suite
...
La promesse d'un beau match jusqu'à la fin d'année

Avec 460.000 € d'écart entre les deux premiers du classement général des pères de gagnants 2022 à l'entame du dernier trimestre, la fin d'année promet d'être chaude. Rien n'est encore joué entre celui a longtemps été indétrô...

Lire la suite
...
Boccador de Simm, père du champion des 3 ans

Le troisiième trimestre 2022 vient de se clôturer. Que nous apprennent les classements dans les différentes catégories au moment d'entrer dans le dernier quart temps de l'année ? Tour d'horizon des leaders actuels. Dans le tableau des ...

Lire la suite
...
Ready Cash reprend son sceptre chez les 4 ans

Précédé il y a quelques semaines par Bird Parker (Ready Cash) dans le tableau des pères de gagnants de 4 ans, Ready Cash reprend la main grâce au sacre d'Italiano Véro dans le Critérium de ...

Lire la suite