...
En bref - 24.05.2021

Les détails du nouveau cahier des charges

La Fédération Nationale des Courses Hippiques (FNCH) vient de diffuser le nouveau cahier des charges à respecter par les sociétés de courses dans le cadre du retour du public sur les hippodromes depuis le 19 mai 2021. Ce document inclut bien sûr les dernières dispositions officielles fixées par le Gouvernement précisées dans le décret n°2021-606 du 18 mai 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020.
Ce cahier des charges détaille notamment la gestion des effectifs sur les hippodromes sachant que l'effectif total de public présent doit respecter une jauge de 35 % de l’effectif défini pour le site par la réglementation ERP, incluant les espaces intérieurs et extérieurs et ce dans la limite de 1.000 personnes. Il précise les différentes modalités de comptabilisation des effectifs dans les espaces extérieurs de type gradins et les espaces intérieurs. Dans le cas d'un bâtiment ou hall, le document explique : « un affichage de la jauge autorisée est à prévoir à l’extérieur et à l’intérieur du bâtiment et un contrôle permettant un système de comptage est à mettre en oeuvre aux entrées du local. » Sachant la complexité de gérer de tels espaces, la FNCH propose également l'alternative de : « fermer les locaux intérieurs habituellement accessibles au public, en ne laissant que des cheminements pour rejoindre les sanitaires ou les circulations d’accès aux gradins extérieurs ». Précisant les modes de décompte systématiques à chaque accès, le document ajoute : « L’accès du public à l’hippodrome doit être clos dès que le nombre total de personnes présentes (sauf personnes hors décompte indiquées ci-après) atteint 1.000. Dans la jauge de 1.000 personnes, ne sont pas pris en compte :
- les bénévoles, salariés et prestataires de la société des courses,
- l’entourage des chevaux partants : le propriétaire, l’entraîneur, le lad et le jockey. »

Le cahier des charges précise encore la gestion de la restauration (autorisée uniquement en vente à emporter ou une restauration assise en terrasse extérieure), des espaces de paris (avec guichets de pari mutuel), des espaces de jeux d'enfants, des modalités des visites guidées, etc.

Retrouvez l'intégralité de ce cahier des charges par ce lien.

Coup de cinq et Grand Chelem de Matthieu Abrivard

Ce dimanche à Durtal, Matthieu Abrivard a non seulement remporté cinq épreuves du programme, sur les sept proposées, mais il a signé cet exploit avec ses cinq montes de la journée. Soit 100 % de réussite pour le professionnel angevin, soit aussi le grand chelem. Dans l'ordre de réalisation de ces succès, on commence par Irlanda Lova (Aldo des Champs), pour son propre entraînement, puis Hera de l'Ouest (Pagalor), Halloween (Jade Bocain) et Fée de Ranchval (Opium), pour l'entraînement d'Emmanuel Varin, et enfin Draga du Châtelet (Gazouillis) pour Jérôme Hérard.

G.N.T. : Crack Money tente l'enchaînement

Ils seront 16 mercredi au Croisé-Laroche au départ de la cinquième étape 2021 du Grand National du Trot, huit à chacun des deux échelons de départ (2825m et 2850m). Quatre candidats ont été éliminés dont Douceur du Chêne (Quif de Villeneuve) et Golden Bridge (Ready Cash). Vainqueur de la précédente étape de Maure-de-Bretagne, le 28 avril, Crack Money (Singalo) doit d'ailleurs sa présence sur la liste des partants à son statut de vainqueur d'étape. Même si son engagement ne fait nullement rêvé (c'est le candidat le moins riche du second échelon), ce pensionnaire de Patrick Terry s'annonce redoutable tant sa dernière démonstration a fait forte impression - il y battait Epsom d'Herfraie (Rieussec). Il sera le seul vainqueur d'étape au départ ce mercredi et aura à ses côtés le leader du classement général Deganawidah (Kaisy Dream) qui n'a manqué aucun des rendez-vous du circuit depuis son lancement le 10 mars à Reims. Egalement en grande forme, ce représentant de Stéphane Provoost découvre une belle occasion d'engranger de nouveaux points. À noter que son partenaire habituel des étapes précédentes, François Lecanu, sera associé à l'autre pensionnaire de Stéphane Provoost, Bad Julry (Prince Gédé), bien engagé à la limite du recul de 25 mètres.

A voir aussi :
...
Tony Parker au sulky à Vincennes !

Invité par l'opérateur ZEturf dont il est l'ambassadeur et partenaire via son entreprise hippique Infinity Nine Horses, Tony Parker était ce mardi soir à Vincennes. Une immersion totale puisque l'ancien champion de NBA est allé jusqu'à s'installer dans un sulky ...

Lire la suite
...
Jérusalem : Diablo du Noyer ouvre son score

Parée de la casaque de Claude Guedj, Jerusalem (Diablo du Noyer) a offert une première victoire en tant qu'étalon à son géniteur Diablo du Noyer (Jasmin de Flore) ce mardi. Avec 60 produits enregistrés au SIRE (8 d'entre ...

Lire la suite
...
Tout sur le programme
Premium de 2022

C’est au cours d’une conférence commune que les directions techniques de LeTROT et France Galop ont présenté ce mardi le calendrier des réunions PREMIUM de 2022. Le fait que les deux maisons-mères présentent dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite