... © DR
En bref - 31.05.2021

Etalons du week-end : Ready Cash reprend ses droits

Absent lors des dernières semaines de nos différents bilans des week-ends, Ready Cash (Indy de Vive) a repris ses droits lors des quarante-huit heures de notre classement. Le numéro 1 des étalons français est le seul à comptabiliser cinq gagnants sur la période, à savoir Horace du Goutier, Fiable et Independancia samedi à Enghien, Cash du Rib, dimanche à Lyon-Parilly, et Graal de Castelle, dimanche à Vannes. Grâce aux contributions parisiennes de samedi, Ready Cash conclut aussi nettement en tête du classement par gains avec 94 630 € et précède Niky (4 vainqueurs et 67 320 € de gains cumulés).

Les 10 étalons avec 3 victoires ou plus durant le week-end
1. Ready Cash - 5 gagnants / 1 place / 94 630 €
2. Niky - 4 gagnants / 7 places / 67 320 €
3. Jasmin de Flore - 4 gagnants / 1 place / 41 750 €
4. Nahar de Béval - 4 gagnants / 1 place / 33 470 €
5. Royal Dream - 3 gagnants / 5 places / 66 190 €
6. Ganymède - 3 gagnants / 2 places / 55 590 €
7. Ludo de Castelle - 3 gagnants / 1 place / 39 300 €
8. Magnificent Rodney - 3 gagnants / 2 places / 30 680 €
9. Vigove - 3 gagnants / 1 place / 25 530 €
10. Village Mystic - 3 gagnants / 2 places / 24 270 €

31 chevaux réclamés à Bernay

Comme tous les ans à cette période de l’année, l’hippodrome normand de Bernay accueillait une réunion exclusivement réservée aux courses à réclamer. Sur l’ensemble des sept épreuves du programme, 31 chevaux ont été réclamés. Un chiffre important qui peut s’expliquer par des taux de réclamation peu élevés dans toutes les compétitions de ce lundi sur le gazon de Bernay. Sur les 31 concurrents qui ont changé de propriétaire(s), 19 l’ont été pour une somme inférieure à 10 000€.

À notre pointage et dans l’état des informations à notre disposition, Horacio du Mont (Offshore Dream) est le cheval qui a fait afficher le prix de réclamation le plus élevé, à savoir 12 100€. Ce fils d’Offshore Dream a été acquis par Pierre Lefebvre.

Ecurie D. part aux États-Unis

Presqu'aussitôt l'Elitloppet 2021 couru, le propriétaire d'Ecurie D. signifiait sa volonté d'envoyer son 5 ans aux États-Unis chez Ake Svandstedt, comme le révélait Travronden. L'information a été confirmée depuis et Frode Hamre s'est dit affecté par ce départ tout en respectant le choix du propriétaire.
Ecurie D. (Infinitif), élève comme son nom l'indique de Jean-Pierre Dubois, a gagné quinze de ses vingt-et-une tentatives et a donc conclu sa carrière européenne sur une sixième place dans la Finale de l'Elitloppet 2021, résultat considéré clairement comme un échec pour un trotteur qui a souvent soulevé l'enthousiasme de son entourage mais aussi créé quelques déceptions comme dans le Grand Prix de l'UET, la Paralympiatravet ou hier à Solvalla.
Alors qu'il est d'ores-et-déjà inscrit pour quelques-unes des meilleures courses aux États-Unis, Ecurie D., devrait quitter très prochainement les boxes de son entraîneur : sa lad attitrée, marquée par ce départ car très attachée à son cheval, devrait du coup, elle, arrêter le métier.

A voir aussi :
...
John Wick : une apothéose signée Dijon pour Romain Derieux

En s'imposant dans la dernière épreuve du programme avec John Wick (Dijon), Romain Derieux additionne les récompenses. Il signe son premier coup de trois sur un hippodrome parisien, est l'artisan du succès d'un premier produit de son é...

Lire la suite
...
Formidable Mec porte bien son nom

S'il avait finalement hérité du succès le 23 septembre à Vincennes aux dépens des « Bazire » Armour As et Ibra Boko (distancés des première et deuxième places pour un problème d'engagement), Formidable Mec (Offshore Dream) s'est ...

Lire la suite
...
Balsamine Font,
valeur en hausse

Des trois courses européennes du début de réunion à Enghien ce dimanche, le Prix de la Bourse (course B) avait suscité le plus de candidatures étrangères, principalement d'Italie d'ailleurs. Et c'est justement une jument venue de l'autre ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite