En bref - 05.06.2021

L'Ecurie Bruni et Patrick Pascual Lavanchy perdent leurs autorisations de courir en France

Lancée le 25 février dernier à la demande du Service Central des Courses et Jeux pour le compte de la Direction Centrale de la Police Judiciaire, l'enquête sur l'autorisation de courir en France de l'Ecurie Bruni vient de se clore par un retrait de ladite autorisation. L'information a été publiée au Journal Officiel de LeTROT ce jeudi. La même interdiction a été étendue à son gérant Patrick Joël Pascual Lavanchy avec les précisions suivantes : « Les commissaires, (...) faisant suite à la demande formée par le Ministre de l’Intérieur conformément aux dispositions de l’article 12-II du décret susvisé et par application des dispositions de l’article 95 du Code des courses au Trot, décident :
- de retirer à Monsieur Patrick Joël Pascual Lavanchy, à compter de la notification de la présente décision, ses autorisations de faire courir en qualité de porteur de parts d’une Ecurie et de monter, par équivalence, dans les épreuves régies par le Code des course au trot en France, (...). »

Cette procédure met fin à une suspension, à titre conservatoire, des autorisations de courir de l'Ecurie Bruni et Patrick Joël Pascual Lavanchy engagée en mars 2020.
Lors de la prochaine vente d'été d'Arqana Trot, le 23 juin, l'Ecurie Bruni présentera 19 lots (n°82 à 100 du catalogue), dont le classique Guillermo Sport (Orlando Sport), vainqueur du Prix Albert Viel (Gr.1) et la semi-classique Florida Sport (Tornado Bello), gagnante du Prix Jean Le Gonidec (Gr.2).

Epsom Girl: c'était aujourd'hui ou jamais !

En lice pour la soixante-huitième fois de sa carrière, cet après-midi, à Pontchâteau, et n'ayant encore jamais passé le poteau en lauréate, tout en se comportant souvent bien, Epsom Girl (Ubriaco) se devait de "faire un truc" en ce jour de Derby, outre-Manche, à... Epsom. La bien nommée! Sprintant fort, en pleine piste, elle vient ajuster l'animateur de la première heure, El Ninio Haufor, et offre un quarante-sixième succès à son apprenti, Jérémy Lehéricey.

Gélati Cut, encore appelé à voyager

Après son très bon comportement dans l'Elitloppet, dimanche dernier -vainqueur de son éliminatoire, puis quatrième de la finale-, Gélati Cut (Coktail Jet) va continuer, dans les semaines qui viennent, à se produire en Scandinavie. Joint au téléphone, Romain Larue, son mentor, a dit: "Le cheval est bien rentré, a bien récupéré. Nous espérons être invités pour le Hugo Abergs Memorial, sur le mile, le 27 juillet, puis aller courir le Aby Stora Pris, à la mi-août, sur 3.140 mètres. Ce sera une bonne préparation aux 3.000 mètres du Critérium des 5 Ans.''

Un "Jockey Club" où qualité rime avec quantité

Ils sont dix-neuf à prétendre au sacre, dimanche, dans le Qatar Prix du Jockey Club, à Chantilly. Un joli peloton qui permet au Derby français d'être le support du quinté. Triplement représenté, par Makaloun, Saiydabad et Cheshire Academy, l'entraîneur Jean-Claude Rouget -quatre titres, au total, dans la grande course, dont trois au cours de ces cinq dernières années- détient, peut-être, la clef du problème, même si ses protégés n'ont pas hérité de bons numéros à la corde, respectivement le 18, le 11 et le 19. Et puis il faudra, comme souvent, venir à bout de la coalition britannique, en particulier du "O'Brien" St Mark's Basilica, qui vient de s'imposer dans la Poule d'Essai des Poulains. Ce fils de l'étalon français Siyouni sera, en outre, confié à Ioritz Mendizabal, qui, à la fois, l'a mené au succès à Longchamp et est le jockey tenant du titre dans ce "Jockey Club", remporté, l'an passé, en selle sur le pensionnaire de John Gosden, Mishriff. Un John Gosden qui délègue notamment, cette année, Megallan, autre bonne chance britannique, et qui a fait appel à Olivier Peslier pour le monter. Quant à "Monsieur Jockey Club", l'entraîneur cantilien Pascal Bary -six victoires, à ce jour, dans le Derby français-, il aligne Baby Rider, qui n'est pas incapable de lui offrir un nouveau succès, d'autant qu'aux couleurs de son fidèle client, Jean-Louis Bouchard, un propriétaire chanceux dans cette course, qu'il a déjà gagnée à trois reprises.

A voir aussi :
...
Chaude ambiance vendredi soir à Vincennes !

La première soirée tropicale de la saison à Vincennes a été un grand succès vendredi avec quelques 7.000 personnes venues s'ambiancer au cours d'une nocturne mêlant food-court, concert et courses hippiques. Charmés par le spectacle, Harry Roselmack, ...

Lire la suite
...
Ganay de Banville, le premier succès de sa deuxième vie

La victoire était absente jusqu'alors de la deuxième vie de GANAY DE BANVILLE (Jasmin de Flore), celle que le performer classique a lancée depuis son retour à la compétition l'an dernier. Victime d'une longue interruption de carrière ...

Lire la suite
...
Le grand numéro de Jet Express

Toutes les meilleures choses ont une fin. À commencer par les séries de victoires. "Il y a de bon deuxième comme on l'a vu cette semaine avec Ino du Lupin", disait Sylvain Gérard DUPONT au micro d'Equidia avant ...

Lire la suite
...
Horsy Dream au mieux pour l'Elitloppet

Rencontré ce jeudi à Grosbois, quelques heures avant le voyage en avion de son représentant HORSY DREAM (Scipion du Goutier) pour Stockholm, Pierre Belloche nous a partagé son état d'esprit : "Le cheval a travaillé ce mercredi. Il est bien. Il ...

Lire la suite