En bref - 07.06.2021

Bahia Quesnot contre Hail Mary et Wild Love samedi en Suède

L'affiche a très grande allure. Le Jämtlands Stora Pris (Gr.2), ou Grand Prix Jämtlands, qui se disputera samedi à Östersund a réuni 10 partants dont la française Bahia Quesnot (Scipion du Goutier) qui a hérité du 2 derrière l'autostart. Encore indécis quant à sa participation à l'épreuve, samedi dernier [lire notre numéro par ce lien en page 10], Junior Guelpa a finalement confirmé la présence de sa pensionnaire et sera, comme d'habitude, à son sulky. La française, qui n'a pu donner sa pleine mesure dans l'Eliltoppet (Gr.1) en raison d'une douleur musculaire consécutive à un coup selon son entraîneur, est la candidate la plus riche de l'épreuve. Assez largement même avec des gains évalué à 16,15 millions de couronnes suédoises (1,58 M€). Cela ne sera pourtant pas suffisant pour lui garantir de s'imposer puisqu'elle aura face à elle le 5 ans Hail Mary (Googoo Gaagaa), vainqueur du Derby suédois (Gr.1) l'an dernier au détriment de Don Fanucci Zet (Hard Livin) et d'Aetos Kronos (Bold Eagle), excusez du peu. Elle trouvera également sur son chemin Wild Love (Love You), tout auréolée de son titre dans le Harper Hanovers (Gr.1), l'italien Vernissage Grif (Varenne) qui dépend du piquet de chevaux d'Alessandro Gocciadoro en Suède ou encore Click Bait (Cantab Hall), participant de l'Elitloppet. Bref, ce Groupe 2 a des allures de Groupe 1.

Jämtlands Stora Pris - Östersund
Gr.2 - 2140m - Partants (driver)
1. Wild Love (Kevin Oscarsson)
2. Bahia Quesnot (Junior Guelpa)
3. Missle Hill (Örjan Kihlström)
4. Brother Bill (Björn Goop)
5. Upset Face (Adrian Kolgjini)
6. Dear Friend (Erik Adielsson)
7. Click Bait (Per Lennartsson)
8. Hail Mary (Robert Bergh)
9. Vernissage Grif (Alessandro Gocciadoro)
10. Disco Volante (Ulf Ohlsson)

GNT à Laval : tout peut changer

Ils seront seize mercredi à s'aligner au départ de la sixième étape du Grand National du Trot à Laval. La particularité de ce rendez-vous est de réunir les quatre premiers du classement général, à savoir Deganawidah (Kaisy Dream), Décoloration (Prince d'Espace), Firello (Goetmals Wood) et Crack Money (Singalo). Il y aura donc des gagnants mais aussi des perdants ce mercredi.

Village Mystic et Singalo : deux étalons "Baudron" dominent le week-end

Seuls deux étalons ont enregistré cinq vainqueurs dans l'hexagone durant le week-end, samedi et dimanche. Il s'agit de Village Mystic (Love You) et de Singalo (Goetmals Wood), soit deux représentants de Louis Baudron, stationnés au Haras des Rouges Terres. Huit pères de vainqueurs ont accumulé quatre victoires ou plus durant le week-end. Mais sous l'angle des gains, le leader est Love You, père de deux vainqueurs qui a cumulé via sa production 49 230 € d'allocations.

Les 8 étalons avec 4 victoires ou plus durant le week-end
1. Village Mystic - 5 gagnants / 4 places / 45 560 €
2. Singalo - 5 gagnants / 1 place / 30 000 €
3. Un Mec d’Héripré - 4 gagnants / 5 places / 43 190 €
4. Ganymède - 4 gagnants / 4 places / 42 190 €
5. Orlando Vici - 4 gagnants / 5 places / 39 790 €
6. Prodigious - 4 gagnants / 2 places / 34 420 €
7. Titan d’Occagnes - 4 gagnants / 2 places / 32 440 €
8. Bird Parker - 4 gagnants / 3 places / 32 260 €

Décès de Serge Chavatte

Un grand nom du trot nous a quittés vendredi 4 juin. Serge Chavatte est décédé à l'âge de 80 ans et c'est une page du trot des années 1970 qui s'en va avec lui. Au service de Leopold Verroken pendant trois décennies, il a côtoyé et s'est occupé de champions de la trempe d'Eléazar et Jorky. Il s'est retiré avec plus de 800 victoires et compte une deuxième place dans le Prix de France, au sulky de Dimitria en 1977, laquelle était battue par Eléazar, piloté par Leopold Verroken. Serge Chavatte s'est retiré en 1991 et compte comme dernière victoire, en tant que driver, un titre à Niort le 9 juin 1991 avec Andrassy, il y a donc trente ans quasiment jour pour jour. La continuité du nom Chavatte est assurée dans les courses par quatre de ses fils : Jérôme, Alain, David et Guillaume, sans oublier la génération suivante emmenée par Arnaud, le fils d'Alain.
Ses obsèques auront lieu mercredi, en l'église de Saint-Laon, près de Poitiers, dans la Vienne. Toute la rédaction de 24H au trot présente ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

A voir aussi :
...
Eric Raffin ne lâche pas la proie pour l'ombre

En retard sur Alexandre Abrivard au début de l'été dans le tableau du Sulky d'Or (116 victoires contre 127 à son confrère au 1er juillet), Eric Raffin a beaucoup engrangé pendant l'été et aborde le dernier quart temps de ...

Lire la suite
...
La promesse d'un beau match jusqu'à la fin d'année

Avec 460.000 € d'écart entre les deux premiers du classement général des pères de gagnants 2022 à l'entame du dernier trimestre, la fin d'année promet d'être chaude. Rien n'est encore joué entre celui a longtemps été indétrô...

Lire la suite
...
Boccador de Simm, père du champion des 3 ans

Le troisiième trimestre 2022 vient de se clôturer. Que nous apprennent les classements dans les différentes catégories au moment d'entrer dans le dernier quart temps de l'année ? Tour d'horizon des leaders actuels. Dans le tableau des ...

Lire la suite
...
Ready Cash reprend son sceptre chez les 4 ans

Précédé il y a quelques semaines par Bird Parker (Ready Cash) dans le tableau des pères de gagnants de 4 ans, Ready Cash reprend la main grâce au sacre d'Italiano Véro dans le Critérium de ...

Lire la suite