En bref - 07.06.2021

Bahia Quesnot contre Hail Mary et Wild Love samedi en Suède

L'affiche a très grande allure. Le Jämtlands Stora Pris (Gr.2), ou Grand Prix Jämtlands, qui se disputera samedi à Östersund a réuni 10 partants dont la française Bahia Quesnot (Scipion du Goutier) qui a hérité du 2 derrière l'autostart. Encore indécis quant à sa participation à l'épreuve, samedi dernier [lire notre numéro par ce lien en page 10], Junior Guelpa a finalement confirmé la présence de sa pensionnaire et sera, comme d'habitude, à son sulky. La française, qui n'a pu donner sa pleine mesure dans l'Eliltoppet (Gr.1) en raison d'une douleur musculaire consécutive à un coup selon son entraîneur, est la candidate la plus riche de l'épreuve. Assez largement même avec des gains évalué à 16,15 millions de couronnes suédoises (1,58 M€). Cela ne sera pourtant pas suffisant pour lui garantir de s'imposer puisqu'elle aura face à elle le 5 ans Hail Mary (Googoo Gaagaa), vainqueur du Derby suédois (Gr.1) l'an dernier au détriment de Don Fanucci Zet (Hard Livin) et d'Aetos Kronos (Bold Eagle), excusez du peu. Elle trouvera également sur son chemin Wild Love (Love You), tout auréolée de son titre dans le Harper Hanovers (Gr.1), l'italien Vernissage Grif (Varenne) qui dépend du piquet de chevaux d'Alessandro Gocciadoro en Suède ou encore Click Bait (Cantab Hall), participant de l'Elitloppet. Bref, ce Groupe 2 a des allures de Groupe 1.

Jämtlands Stora Pris - Östersund
Gr.2 - 2140m - Partants (driver)
1. Wild Love (Kevin Oscarsson)
2. Bahia Quesnot (Junior Guelpa)
3. Missle Hill (Örjan Kihlström)
4. Brother Bill (Björn Goop)
5. Upset Face (Adrian Kolgjini)
6. Dear Friend (Erik Adielsson)
7. Click Bait (Per Lennartsson)
8. Hail Mary (Robert Bergh)
9. Vernissage Grif (Alessandro Gocciadoro)
10. Disco Volante (Ulf Ohlsson)

GNT à Laval : tout peut changer

Ils seront seize mercredi à s'aligner au départ de la sixième étape du Grand National du Trot à Laval. La particularité de ce rendez-vous est de réunir les quatre premiers du classement général, à savoir Deganawidah (Kaisy Dream), Décoloration (Prince d'Espace), Firello (Goetmals Wood) et Crack Money (Singalo). Il y aura donc des gagnants mais aussi des perdants ce mercredi.

Village Mystic et Singalo : deux étalons "Baudron" dominent le week-end

Seuls deux étalons ont enregistré cinq vainqueurs dans l'hexagone durant le week-end, samedi et dimanche. Il s'agit de Village Mystic (Love You) et de Singalo (Goetmals Wood), soit deux représentants de Louis Baudron, stationnés au Haras des Rouges Terres. Huit pères de vainqueurs ont accumulé quatre victoires ou plus durant le week-end. Mais sous l'angle des gains, le leader est Love You, père de deux vainqueurs qui a cumulé via sa production 49 230 € d'allocations.

Les 8 étalons avec 4 victoires ou plus durant le week-end
1. Village Mystic - 5 gagnants / 4 places / 45 560 €
2. Singalo - 5 gagnants / 1 place / 30 000 €
3. Un Mec d’Héripré - 4 gagnants / 5 places / 43 190 €
4. Ganymède - 4 gagnants / 4 places / 42 190 €
5. Orlando Vici - 4 gagnants / 5 places / 39 790 €
6. Prodigious - 4 gagnants / 2 places / 34 420 €
7. Titan d’Occagnes - 4 gagnants / 2 places / 32 440 €
8. Bird Parker - 4 gagnants / 3 places / 32 260 €

Décès de Serge Chavatte

Un grand nom du trot nous a quittés vendredi 4 juin. Serge Chavatte est décédé à l'âge de 80 ans et c'est une page du trot des années 1970 qui s'en va avec lui. Au service de Leopold Verroken pendant trois décennies, il a côtoyé et s'est occupé de champions de la trempe d'Eléazar et Jorky. Il s'est retiré avec plus de 800 victoires et compte une deuxième place dans le Prix de France, au sulky de Dimitria en 1977, laquelle était battue par Eléazar, piloté par Leopold Verroken. Serge Chavatte s'est retiré en 1991 et compte comme dernière victoire, en tant que driver, un titre à Niort le 9 juin 1991 avec Andrassy, il y a donc trente ans quasiment jour pour jour. La continuité du nom Chavatte est assurée dans les courses par quatre de ses fils : Jérôme, Alain, David et Guillaume, sans oublier la génération suivante emmenée par Arnaud, le fils d'Alain.
Ses obsèques auront lieu mercredi, en l'église de Saint-Laon, près de Poitiers, dans la Vienne. Toute la rédaction de 24H au trot présente ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

A voir aussi :
...
Gouvernance du PMU : Philippe Augier devient président exécutif

Le Conseil d'Adminstration du GIE PMU, réuni ce mardi soir pour définir la nouvelle gouvernance du GIE après la révocation la semaine dernière de Cyril Linette, l'ex directeur général du GIE, a dé...

Lire la suite
...
Comme une rennaissance d'Ibaya des Forges

Remarquée, récemment, à Enghien - fautive dans le premier tournant, elle avait ensuite remarquablement terminé, se classant neuvième -, Ibaya des Forges (Carat Williams) était très en vue ce mardi à Vincennes et n'a pas déçu ses ...

Lire la suite
...
Un come-back attendu :
et Diable ressort de sa boîte

C'était la belle course du jour et elle a tenu toutes ses promesses, sa phase finale mettant aux prises les trois concurrents les plus en vue, avec, en fin de compte, la victoire du concurrent le plus titré dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite