... © ScoopDyga
Résultat de course - 07.06.2021

1'12''4 sur 3 575 mètres : Record français pour Bugsy Malone

C'est un cheval très dur. Ils n'ont fait que me pousser dans la ligne droite...
Franck Nivard

Grandissime favori du Prix Vichy Célestins, sur la longue et atypique distance de 3.575 mètres, compte tenu de son handicap de 50 mètres, Bugsy Malone se montre souverain, en un temps record, partagé, ou presque, par une émérite Bilooka du Boscail.

Quelle course ! Au poteau des cinquante mètres, Bugsy Malone (Ready Cash) et Bilooka du Boscail (Look de Star) prennent un départ volant et viennent aux avant-postes dès le premier passage devant les tribunes. Le représentant de Philippe Allaire va ensuite contrôler la course, toujours marqué par la valeureuse protégée d'Yves Hurel, qui tente de le prendre de vitesse dans le dernier tournant et lui donne une magnifique réplique dans la ligne droite, tout en résistant au retour de Dream (Coktail Jet), parti au premier échelon. 1'12''4, pour Bugsy Malone ; 1'12''5, pour Bilooka du Boscail : ce sont des records de France, mieux que Bélina Josselyn (1'12''8, sur 3.550 mètres) et Up and Quick (1'12''9, sur 3.575 mètres) dans le Prix Jean Riaud, à Vincennes, respectivement en 2017 et en 2018. Certes, l'hippodrome des bords de l'Allier est moins sélectif que celui du Plateau de Gravelle, mais tout de même... Franck Nivard est admiratif devant son partenaire, âgé de 10 ans, qui signe, en l'espèce, sa trente-quatrième victoire : « C'est un très bon cheval, dur à l'effort, déclare-t-il à nos confrères d'Equidia Racing. Il était vraiment bien, aujourd'hui. Ils n'ont fait que me pousser dans la ligne droite... » Bilooka du Boscail a le même âge que Bugsy Malone et elle est tout aussi méritante, du haut de ses vingt-neuf succès et de ses cent trente sorties. Magnifique tir groupé que le leur !

L'empereur des longues distances
Sur le créneau de 3.000 mètres et plus, Bugsy Malone ne craint personne. Il s'est présenté 12 fois sur plus de 3.000 mètres pour 11 victoires et une deuxième place. Difficile de faire mieux.

D'où vient-il ?

Bugsy Malone (Ready Cash) est, de loin, le meilleur produit, à ce jour, de Night Captain 1'14'', laquelle compte plus de 100 000 € de gains. Cette fille de Goetmals Wood 1'11'' est la plus riche de sa fratrie. Sa grand-mère, Taorestane Captain 1'19'' (1985-Florestan), est une véritable matrone, dont descendent, entre autres, les Elitloppa 1'13'', Who's Who 1'11'', Ever Pride 1'12'', Heaven's Pride 1'14'', Rhéa Pride 1'12'', Désirée 1'12'', Regentry 1'12''... Les produits les plus récents de Night Captain sont deux "Brillantissime", Intact Mérité et Jirardière Mérité, l'un et l'autre encore à qualifier.

7e | PRIX VICHY CELESTINS
Att - 3525 m - Course A - 53 000 €
BUGSY MALONE 1'12"4
Ready Cash x Night Captain (Goetmals Wood)
Driver : F. Nivard - Entraîneur : Ph. Allaire
Propriétaire : Ph. Allaire - Eleveur : Ch. Simon
2e Bilooka du Boscail 1'12"5
3e Dream 1'13"5
4e : Drop des Duriez - 5e : Bacherra du Moulin - 6e : Blues des Landiers - 7e : Camiros du Goutier
A voir aussi :
...
Tony Parker au sulky à Vincennes !

Invité par l'opérateur ZEturf dont il est l'ambassadeur et partenaire via son entreprise hippique Infinity Nine Horses, Tony Parker était ce mardi soir à Vincennes. Une immersion totale puisque l'ancien champion de NBA est allé jusqu'à s'installer dans un sulky ...

Lire la suite
...
Jérusalem : Diablo du Noyer ouvre son score

Parée de la casaque de Claude Guedj, Jerusalem (Diablo du Noyer) a offert une première victoire en tant qu'étalon à son géniteur Diablo du Noyer (Jasmin de Flore) ce mardi. Avec 60 produits enregistrés au SIRE (8 d'entre ...

Lire la suite
...
Tout sur le programme
Premium de 2022

C’est au cours d’une conférence commune que les directions techniques de LeTROT et France Galop ont présenté ce mardi le calendrier des réunions PREMIUM de 2022. Le fait que les deux maisons-mères présentent dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite