... © Aprh
Résultat de course - 09.06.2021

Freeman de Houelle le trotteur métronome

Ce n’est pas un cheval normal.
Eric Raffin

Sans surprise, Freeman de Houelle a remporté le Prix Perseus. À sa manière à lui, en prenant les choses en main très rapidement puis en voyageant seul en tête, détaché des autres. Le plus étonnant dans tout cela est l'exacte répétition du même niveau de performance.

Oui, Freeman de Houelle (Vigove) est un véritable métronome. Comment le qualifier autrement à l'analyse de ses quatre dernières sorties, toutes victorieuses, et dans le même exercice de la grande piste (le créneau 2700/2850m) ? Freeman de Houelle s'impose ce mardi dans la réduction kilométrique de 1'12''3, exactement le même chrono que la fois précédente alors que ses deux succès antérieurs ont donné lieu au même temps de 1'12''2 ! 1'12'' et quelques fractions est donc la performance devenue normale du vainqueur sur la grande piste de Vincennes. Son jockey Eric Raffin nous a confiés : « Les courses qu’il ne faut pas perdre ne sont pas les plus faciles à gagner. Une nouvelle fois, il a répondu présent. Il ne m’a pas gêné aujourd’hui dans le dernier tournant. C’est un rouleau-compresseur et il ne peine pas en 1’11’’ : ce n’est pas un cheval normal ! Ce qui est bien c’est qu’il gagne sans prendre dur. Il faut croiser les doigts pour que cela continue en essayant d’éviter les cracks hongres mais c’est évidemment son entraîneur qui choisit. C’est un cheval pour aller sur le "Cornulier" avec des ambitions. Il ne devrait pas courir cet été pour revenir en septembre ou octobre. »
Au sujet de son partenaire Carioca de Lou (Jag de Bellouet), Alexandre Abrivard nous précise : « Il fait une top performance le cheval. Je voulais qu’il soit deuxième sans finir sa course « à plat ». Je pense que c’est chose faîte. »

D'où vient-il ?

La production de Rafina de Houelle 1'15'' (Joyau d'Amour), lauréate de trois tournois provinciaux, recèle un autre vainqueur en Dinera de Houelle 1'15'' (Défi d'Aunou), gagnante d'une course et de 42.430 €. Les éléments les plus jeunes de la fratrie se nomment Itman de Houelle, par Vigove - ce qui en fait le propre frère de notre sujet -, qualifié en mars 2021 mais toujours inédit, Jazzman de Houelle, par Neutron du Cébé, et Kissia de Houelle, par Brutus de Bailly. La progéniture de Hétula du Tilleul 1'19'' (1995-Ténor de Baune), la deuxième mère, est plus que millionnaire en euros, grâce, au premier chef, à la classique Sawasdé de Houelle 1'12'' a.-m. (Gazouillis), 3ème du Prix de Vincennes et du "Président", à la semi-classique Olita de Kefrauso 1'13'' m. (Full Account) ou encore à la lauréate de dix courses Quarla de Mouelle 1'12'' (Dahir de Prélong).

3e | PRIX PERSEUS
M - 2850 m - Course A - 80 000 €
FREEMAN DE HOUELLE 1'12"3
Vigove x Rafina de Houelle (Joyau d'Amour)
Jockey : E. Raffin - Entraîneur : F. Leblanc
Propriétaire : S. Gohier - Eleveur : F. Leblanc
2e Carioca de Lou 1'12"6 Jag de Bellouet x Lola de Lou
3e Boston Terrie 1'13" Kesaco Phedo x Nouvelle Idole
4e : Cesar de Vrie - 5e : Derby du Dollar - 6e : Delicieux du Cebe
A voir aussi :
...
Renaud Lavillenie et Pierre Pilarski remportent un Groupe ce samedi à Auteuil

La casaque de Hugo et Pierre Pilarski, celle de Bold Eagle (Ready Cash) au trot, paraîtra deux fois lors du grand week-end de l'obstacle français, à Auteuil. Ce samedi, elle était portée par Villa Rica (Cokoriko) dans le ...

Lire la suite
...
Insolent Somolli nominé chez les espoirs

Pieds nus pour la première fois de sa carrière, Insolent Somolli (Booster Winner) a triomphé sans être encore à 100 % de ses moyens. Voilà l'enseignement du Prix de Banville, avec l'analyse de Mathias Dudouit, son driver, au micro d'Equidia Racing. "...

Lire la suite
...
Jolie Baraka a trouvé ses marques

Entraînée par Philippe Allaire, Jolie Baraka (Love You) n'est plus la même depuis la réunion deux facteurs : Caen d'une part et le monté d'autre part. Difficile en début de carrière à l'attelé, cette nièce ...

Lire la suite
...
Richard Westerink inscrit
Étonnant dans les traces de Timoko

Richard Westerink et l’Eliloppet, c’est une histoire de fascination. Celle d’un gamin hollandais pour la plus grande course scandinave, celle qui se rapprochait le plus de sa référence, le Prix des Géants, disputé dans ...

Lire la suite