... (© ScoopDyga)
Actualité - 12.06.2021

Ganay de Banville pose sa candidature pour le Critérium

C’est un cheval que Jean-Michel a protégé et je pense que c’est avec ces chevaux-là qu’il est le meilleur.
Grégoire Lebigot (co-propriétaire de Ganay de Banville)

En réalisant le quatrième meilleur temps de l'épreuve en 1'10''7 (pour un record de 1'10''4), Ganay de Banville a remporté le premier Groupe 2 de sa carrière dans le Sulky Summer Races 5 Ans Qualif #4 - Prix Louis Jariel samedi à Vincennes. Mais il a aussi et surtout démontré que les meilleurs de la génération, qui n'étaient pas tous présents samedi à Vincennes, devront compter avec lui dans le Critérium des 5 Ans le premier samedi du mois de septembre.

Le numéro un des entraîneurs français n'est pas du genre à insister dans une voie - encore moins quand il s'agit des épreuves qui mènent au niveau classique - avec l'un de ses pensionnaires s'il n'a pas l'intime conviction que le cheval en question est de taille à répondre à ses attentes. Estimé depuis longtemps et ménagé en conséquence par Jean-Michel Bazire comme il aime le faire avec des chevaux présentant ce type de profil, Ganay de Banville (Jasmin de Flore) a donné raison à son entraîneur dans ce Sulky Summer Races 5 Ans Qualif#4 - Prix Louis Jariel pour sa quatrième participation à une épreuve labellisée Groupe 2. Jusque-là, ses précédentes tentatives avaient plus ou moins dessiné une montée en puissance mais sans qu'il puisse prétendre encore au succès. Lors de la Qualif #3 dans laquelle il s'était classé troisième, l'entraîneur sarthois avait regretté que son cheval était un peu trop léger dans sa ferrure. Samedi, il lui a donné plus de confort avec des plaques de cuir. Cela s'est révélé pleinement payant car Ganay de Banville a été dominateur quand il est venu porter son attaque à Giant Chief (Un Mec d'Héripré) à mi-ligne droite.
Si tous les détails, à ce niveau sûrement encore un peu plus, sont importants dans la construction d'un succès, celui du mâle élevé par la famille Duprey ne trouve pas pour autant sa seule explication au niveau de ses pieds.

Une ascension programmée
Il témoigne surtout de l'ascension progressive et maîtrisée de Ganay de Banville vers les sommets programmée par Jean-Michel Bazire. Car l'objectif du prochain Critérium des 5 Ans a été défini depuis longtemps déjà par l'entraîneur. C'est ce que confirme Grégoire Lebigot (Écurie Vallière Racing), son copropriétaire depuis plusieurs mois : « On l’a acheté avec mon frère l’automne dernier et Jean-Michel (Bazire) nous a dit qu’il allait s’améliorer avec, pour objectif, le Critérium des 5 Ans. C’est un cheval que Jean-Michel a protégé et je pense que c’est avec ces chevaux-là qu’il est le meilleur. Amener un cheval à son top à 5 ans, il est fort pour ça. » ». Pour les deux frères, ce succès a une importance particulière à plusieurs titres. « On va aux courses depuis qu’on est enfants où l’on était amis avec les Pellerot et les Sionneau. Cet hiver, « Ganay » avait gagné plusieurs courses sans que l’on puisse venir. Cela a été un crève-cœur. Ce n’est pas possible d’avoir des chevaux de courses sans pouvoir venir les voir courir à Vincennes, confie Grégoire Lebigot. Jean-Michel est un ami de trente ans auquel j’ai toujours voulu acheter un cheval mais il me disait toujours de patienter. Cet automne, on s’est retrouvés un peu par hasard et on a fait affaire autour de « Ganay ». Aujourd'hui [lire samedi], c'est notre première victoire dans un Groupe 2 et je pense qu'il ne sera pas loin de l’objectif. »
Ce succès est aussi une forme de consécration pour l'élevage Duprey, créé voilà un quart de siècle par Jean Duprey (président des courses de Graignes) et son épouse que leurs fils, Benoît et Damien, ont repris sur la commune de Banville, à quelques kilomètres de Carentan, dans la Manche.
Les trois premiers sous la barre des 1'11''
Dans une course qui s'est disputée sans véritable temps mort, il était difficile de revenir de l'arrière ce qui peut, au passage, expliquer la sixième place de Green Grass (Bold Eagle), longtemps attentiste en queue de peloton. « Je n’ai jamais réussi à me rapprocher utilement, commente Mathieu Mottier. Vu le rythme, c’était dur de faire le tour en étant dernier. Être battu n’est pas grave, terminer sixième c’est plus embêtant surtout qu’elle n’avait pas de gaz. Ce n’était pas la grande Green Grass. » Le podium de cette Qualif # 4 a donc été complété par Giant Chief (Un Mec d'Héripré), venu en tête aux mille mètres, et par Grand Art (Prodigious), bon finisseur, tous deux passant aussi sous la barre des 1'11''. « Il n’a pas lâché le morceau et marche 1’10’’8, ce qui montre bien le niveau de sa performance, d'autant que c'est plus un cheval de tenue que de vitesse à la base, note Franck Nivard au sujet du premier. Il devient plus sûr et beaucoup plus à l’aise pour tourner, ce qui est aussi positif. Le Critérium va être ouvert. » De la satisfaction, Gabriele Gelormini en a aussi après la performance du second : « Sa performance est très bonne. Il est battu par meilleur que lui à l’issue d’un bon parcours. Maintenant, il reste meilleur sur les pistes plates. Il fait Vincennes parce qu’il a de la classe mais il n’a pas une allure pour être un grand grimpeur. C’est le vrai cheval pour l’étranger où il a déjà battu Gelati Cut (N.D.L.R. : qui devrait, selon le driver italien, recourir à Jägersro le 27 juillet) ».

Une pause dans le calendrier
La prochaine Qualif pour le Critérium pour les 5 ans attelés est maintenant fixée dans plus de deux mois, à savoir le 21 août, avec la Sulky Summer Races 5 Ans Qualif #5- Prix Jockey (Gr. 2). C'est l'option a priori choisie par Jean-Michel Bazire pour le vainqueur du jour après une période de vacances. Le programme offre toutefois d'autres opportunités au cours de l'été, à commencer par le Prix des Hêtres à Cabourg (le 10 août), qui impose un recul de 25m. aux chevaux ayant gagné 350 000 €.

Rentrée de Gu d'Héripré prévue à l'automne
Il sera le grand absent du Critérium des 5 Ans le 4 septembre. Sur la touche depuis la fin du mois d'avril à la suite d'une blessure au canon d'un postérieur qui a nécessité une opération, Gu d'Héripré poursuit sa convalescence. « Les dernières radios montrent que tout va bien, a expliqué samedi à Vincennes Fabrice Souloy, son entraîneur. Il va aller faire du tapis roulant dans un premier temps avant de la piscine. Ensuite, il reprendra le jogging et on devrait le revoir en piste à Vincennes à partir d’octobre ou novembre. »

D'où vient-il ?

C'est le premier des trois produits répertoriés de sa mère, Anaïs de Banville 1'17'' (Quaker Jet), qui n'a pu que se placer, à quatre reprises, dans le nord de la France. La deuxième est Hope de Banville, une fille de Késaco Phédo non qualifiée, et le troisième son foal de l'année, Legend de Banville, par Chablis d'Herfraie. Anaïs de Banville est la sœur de Quéron de Banville 1'13'' (Epicondyle) et de Rush de Banville 1'15'' (Achille), qui totalisent, à eux deux, près de 250.000 € de gains. Comme tous les "Banville", Ganay de Banville, né des oeuvres du champion pluridisciplinaire Jasmin de Flore 1'13'', provient de l'élevage du G.A.E.C .de Banville, animé, dans la Manche, par la famille Duprey.

5e | SULKY 5 ANS QUALIF 4 - PRIX L. JARIEL
Att - 2175 m - Groupe 2 - 100 000 €
GANAY DE BANVILLE 1'10"7
Jasmin de Flore x Anais de Banville (Quaker Jet)
Driver : J.-M Bazire - Entraîneur : J.-M Bazire
Propriétaire : Ec. J. M. Bazire - Eleveur : G.A.E.C. du Petit Banville
2e Giant Chief 1'10"8
3e Grand Art 1'10"9
4e : Galla de Manche - 5e : Gout Baroque - 6e : Green Grass - 7e : Gaudeo
Vivier de Montfort 1'14''7 Kronos du Vivier 1'18''1
Jasmin de Flore 1'13''1 Hotesse du Houx 1'27''9
Etoile du Pasteret Mon Tourbillon 1'14''1
GANAY DE BANVILLE Sa Pile
Quaker Jet 1'10''0 Love You 1'10''2
Anais de Banville 1'17''0 Jenny Jet
Ira de Banville Viking's Way 1'15''6
Romane
A voir aussi :
...
Tony Parker au sulky à Vincennes !

Invité par l'opérateur ZEturf dont il est l'ambassadeur et partenaire via son entreprise hippique Infinity Nine Horses, Tony Parker était ce mardi soir à Vincennes. Une immersion totale puisque l'ancien champion de NBA est allé jusqu'à s'installer dans un sulky ...

Lire la suite
...
Jérusalem : Diablo du Noyer ouvre son score

Parée de la casaque de Claude Guedj, Jerusalem (Diablo du Noyer) a offert une première victoire en tant qu'étalon à son géniteur Diablo du Noyer (Jasmin de Flore) ce mardi. Avec 60 produits enregistrés au SIRE (8 d'entre ...

Lire la suite
...
Tout sur le programme
Premium de 2022

C’est au cours d’une conférence commune que les directions techniques de LeTROT et France Galop ont présenté ce mardi le calendrier des réunions PREMIUM de 2022. Le fait que les deux maisons-mères présentent dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite