... ©Aprh
Présentation de course - 15.06.2021

Clegs vs Boss : les deux derniers vainqueurs encore face à face

Les deux champions Clegs des Champs et Boss du Méleuc vont une nouvelle fois s'affronter ce mardi dans le temple du trot à l'occasion du Prix Paul Delanoë. Le premier nommé a remporté ce Groupe 3 il y a deux ans alors que le protégé de Yannick-Alain Briand n'est autre que le tenant du titre de cette course qui se disputait par le passé sur 2850 mètres de la Grande Piste. Un nouveau match est attendu entre ces deux chevaux d'exception.

Nouveau millionaire depuis son éclatante victoire dans le Prix Guillaume de Bellaigue (Gr.3) le 15 mai, Clegs des Champs (Legs du Clos) fait une nouvelle fois figure d'épouvantail dans ce Prix Paul Delanoë édition 2021. A lecture des partants, seul Boss du Meleuc (Lucky Blue) semble capable de lui donner du fil à retordre. Et pourtant, lorsque l'on s'attarde sur les six dernières confrontations entre ces deux guerriers, Clegs des Champs a toujours dominé Boss du Méleuc. La dernière fois que l'aîné a réussi à terminer devant son cadet, c'était dans le Prix Camille Lepecq, le 28 août 2019. Ce jour-là, la distance était justement de 2175 mètres sur la Grande Piste de Vincennes.
Boss du Méleuc peut-il donc priver Clegs des Champs d'un 15ème succès au niveau groupe ? Cela ne sera pas facile mais le pensionnaire de Yannick-Alain Briand sera sur son parcours de prédilection donc pourquoi pas. Très fort dans la descente et dans la plaine, Boss du Méleuc peut aller vite dans ces portions de parcours. C'est d'ailleurs lui qui affiche le meilleur record sur le tracé : 1'10''5. Il est fort possible qu'Alexandre Abrivard anime les débats à vive allure mais Clegs des Champs ne le laissera pas faire, c'est certain.
Derrière ces deux ogres, la troisième place semble assez ouverte. Nettement battu par Clegs des Champs et Boss du Méleuc dans le Prix Guillaume de Bellaigue le 15 mai, Corail d'Aure (Cygnus d'Odyssée) ne sera pas sur un parcours à son entière convenance, étant plus performant sur les tracés de longue haleine. Sur sa classe, l'élève de Laurent Abrivard peut monter sur le podium tout comme Baron du Bourg (Lilium Madrik) et Flamboyant Blue (Timoko).

Clegs des Champs redoutable sur 2175m

Considéré comme un vrai "roc", Clegs des Champs est dôté d'une vitesse de base qui sort également de l'ordinaire. Sous la selle, le représentant de Jean-Yves Rozé l'a prouvé sur les parcours de vitesse, notamment celui des 2175 mètres de la grande piste. En cinq essais sur ce tracé, le hongre de 9 ans a triomphé à deux reprises, a terminé deux fois deuxièmes et une fois troisième. Le 17 février 2019, il avait obtenu son record sur le parcours qui nous intéresse (1'10''7) lorsqu'il avait terminé deuxième derrière Boss du Meleuc dans le Prix du Pontavice du Heussey.

PARTANTS VINCENNES - Mardi 15 Juin
4 PRIX PAUL DELANOE - (18H18)
Course Premium - Monté - Gr 3 - Europeenne - 90 000 € - 2 175 m
1DELTA FACD4J. Balu
2FLAMBOYANT BLUED4A. Dabouis
3DIAMANT DE LARRED4F. Nivard
4DELICIEUX DU CEBED4D. Bonne
5BARON DU BOURGDPE. Raffin
6CORAIL D'AUREDAL. Abrivard
7BOSS DU MELEUCD4A. Abrivard
8CLEGS DES CHAMPSD4D. Thomain
A voir aussi :
...
Who's Who,
un coup de maître sur le mile

Who's Who a inscrit son nom sur le glorieux palmarès du Hugo Åbergs Memorial ce mardi. Le 7 ans en est maintenant à quatre titres de Groupe 1. Ce qui est nettement plus singulier, c'est qu'il participait à son première épreuve sur ...

Lire la suite
...
Le Grand Prix de Wallonie avec Face Time Bourbon

Ils sont 21 sur la liste des engagés au Grand Prix de Wallonie (Gr.1), dimanche à Mons. Une liste bien sûr emmenée par le crack Face Time Bourbon (Ready Cash), le tenant du titre. Jean-Michel Bazire ne confirmera pas ...

Lire la suite
...
Gétéhi du Noyer, la bonne injection

On n'a vu que lui dans le dernier tour de piste du Prix des Jonquilles. Gétéhi du Noyer (Ulf du Noyer) a produit un premier effort devant les tribunes pour s'emparer de la tête puis s'est imposé ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite