... © Twitter Simon Jay
Actualité - 18.06.2021

Martial Gauvin ouvre ses portes aux entrepreneurs

Les démarches de prospection de clients se multiplient ces derniers temps au trot. Romuald Mourice a lancé il y a quelques mois une écurie de groupe nommé "Ecurie Mistral Gagnant". Ce lundi, Martial Gauvin a, de son côté, organisé une journée découverte de l'entraînement en direction d'entrepreneurs locaux. Le professionnel nous a expliqué : « Notre milieu est très fermé, ce n’est pas nouveau. L'idée est d'ouvrir les portes de mon écurie à de nombreux chefs d'entreprises, novices des courses hippiques, et de leur faire découvrir l’envers du décor et toute la dimension entraînement et préparation. » C’est une rencontre qui a permis une telle démarche. Martial Gauvin nous éclaire sur ce sujet : « Par le biais de Gérard Vacher, président de l'hippodrome de Feurs, j'ai fait la connaissance de Ludovic Soker, directeur commercial associé de Society Loire. Society Loire est un magazine axé sur la communication des entreprises de La Loire (bâtiments, travaux publics, restaurations, etc.). Ludovic Soker est venu plusieurs fois à l'écurie pour découvrir. Il ne connaissait pas vraiment notre métier sinon par le biais du jeu et du PMU. Il n'avait jamais vu de près l'entraînement. Cela lui a beaucoup plu. Nous avons donc décidé de nous associer pour créer un événement au sein de mon écurie. » Voilà comment, ce lundi « 40 à 50 chefs d'entreprises ont fait le déplacement pour découvrir notre passion. » L’entraîneur a, pour sa part, l'ambition de conquérir de nouveaux propriétaires. « Notre métier devient assez compliqué. Pour moi, c'est primordial de nos jours de s'ouvrir à un nouveau public. Il faut que de nouvelles personnes viennent sur les hippodromes. A l'avenir, je vais avoir besoin de nouveaux investisseurs. Sans cela, je pense que je vais droit dans le mur comme certains de mes collègues. Une journée comme celle de lundi me coûte un peu d'argent. La journée s'est bien passée. L'objectif est de refaire un tel événement avec d'autres invités. En tout cas, cela me tenait à cœur d'organiser cela. Pour ma part, je ne souhaite pas monter une écurie de groupe. Je ne veux pas mettre tous les œufs dans le même panier. Dans notre métier, on n’est pas bons pour communiquer. C'est un peu archaïque. Il faut absolument se bouger. Vous savez, j'ai mon élevage et quelques chevaux en location par l'intermédiaire d'amis mais ce n'est pas suffisant pour assurer l'avenir. J'ai besoin de sang neuf ! »

Quels retours de cette opération ?
Les rencontres ont suscité de l’intérêt. Certains chefs d’entreprise ont même demandé à revoir Martial Gauvin, lequel précise encore : « J’ai pu discuter avec plusieurs chefs d'entreprises et certains d'entre eux se sont montrés intéressés. Ils vont peut-être investir à l'avenir à plusieurs sur des poulains ou des chevaux de course. Je vais essayer également de mettre en place du sponsoring, chose que j'ai déjà fait par le passé pendant trois ans avec le groupe Bernard (un des plus gros groupes Rhône-Alpes de vente de véhicules d'occasion). Sur ma casaque, j'ai été sponsorisé par eux pendant cette période. Il est donc possible que je fasse de la pub pour eux sur mon camion, les couvertures, les casaques. »

Une concurrence qui se durcit encore
Si Martial Gauvin ressent la nécessité de dynamiser son écurie, c’est aussi qu’il ressent des signaux de concurrence toujours plus forte dans son environnement. Il nous fait partager son analyse : « À l'avenir, je pense que les grandes écuries ne vont plus hésiter à parcourir la France. Regardez les cas de Sébastien Guarato et de Thierry Duvaldestin. Le premier a fait le meeting de Cagnes-sur-Mer avec deux salariés sur place. Le second a loué des boxes dans le Sud-Ouest où plusieurs de ses salariés (dont Benjamin Lerebourg) vont courir tout l'été là-bas. Ce sont des signaux. Il n'y a plus beaucoup de « petites courses » car il y a des gros calibres partout en France. »

A voir aussi :
...
Tony Parker au sulky à Vincennes !

Invité par l'opérateur ZEturf dont il est l'ambassadeur et partenaire via son entreprise hippique Infinity Nine Horses, Tony Parker était ce mardi soir à Vincennes. Une immersion totale puisque l'ancien champion de NBA est allé jusqu'à s'installer dans un sulky ...

Lire la suite
...
Jérusalem : Diablo du Noyer ouvre son score

Parée de la casaque de Claude Guedj, Jerusalem (Diablo du Noyer) a offert une première victoire en tant qu'étalon à son géniteur Diablo du Noyer (Jasmin de Flore) ce mardi. Avec 60 produits enregistrés au SIRE (8 d'entre ...

Lire la suite
...
Tout sur le programme
Premium de 2022

C’est au cours d’une conférence commune que les directions techniques de LeTROT et France Galop ont présenté ce mardi le calendrier des réunions PREMIUM de 2022. Le fait que les deux maisons-mères présentent dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite