... ©Scoopdyga
Résultat de course - 19.06.2021

Féerie Wood avait bien les épaules assez larges

Elle a été magnifique
Alexandre Abrivard

L'an dernier le Prix de New York avait été remporté par le héros français du jour Ce Bello Romain, dans une course alors délocalisée à Laval. Douze mois plus tard et alors que le tenant du titre remportait son Groupe 1 en Finlande, la victoire est revenue à sa favorite Féerie Wood (Rockfeller Center) qui a pris et assumé ses responsabilités.

Comme toujours dans ce genre de configuration, il y a deux façons de voir. Soit on retient les bonnes fins de course sans avoir les coudées franches et donc les regrets de Calle Crown et Flèche du Yucca, soit on admet que le cheval de tête a su aller au bout de son entreprise même s'il lui aura fallu sortir le grand jeu pour finir. On retiendra la seconde option à l'heure de faire le résumé de cette belle course. Car Féerie Wood a pris ses responsabilités de favorite de la course et installée en patronne au commandement des opérations par Alexandre Abrivard, la lauréate du Championnat Européen des 5 ans l'automne dernier a su remporter une seconde victoire consécutive, une troisième ce printemps, en patronne. Le tout dans une configuration que n'avait pas forcément anticipée Alexandre Abrivard : "J'avais mal lu la course, pensant que ça allait démarrer plus fort mais finalement je me suis retrouvé en tête. Ça fait deux coups de suite qu'elle gagne en tête, elle est forte ma jument car elle est meilleure quand elle peut se faire emmener. Quand on a la jument de la course il faut savoir prendre ses responsabilités : ce n'était pas le plan mais il faut aussi savoir le changer. Elle n'est pas tant chargée en gains que cela et on pourra se permettre de continuer à courir des courses fermées."
Un moment avec l'avantage sur Féerie Wood à mi-ligne droite, Django du Bocage (Real de Lou) n'a finalement pu contenir le rush de Rebella Matters (Explosive Matter), 2ème. Juste derrière, finissent donc les deux notes : Calle Crown et Flèche du Yucca.

D'où vient-elle ?

Née du semi-classique sous la selle Rockfeller Center 1'13'' a.-m. (Jag de Bellouet), Féerie Wood a pour mère Vive Fée, une fille de Love You 1'10'' qui n'a pas couru, ni ne s'est qualifiée, mais est une sœur utérine d'Olitro 1'11'' (Ganymède), deuxième du Critérium des 4 Ans et du Prix Albert Viel. Au haras, Vive Fée donne toute sa mesure, ayant non seulement procuré Féerie Wood, mais le tout bon Eclat de Gloire 1'11'' (Tiégo d'Etang), qui, moins d'une heure après la victoire de sa soeur cadette, à Vincennes, s'est octroyé le Grand Prix de Noël (Groupe III), sur l'hippodrome de Cagnes-sur-Mer, signant, ce faisant, son quinzième succès, pour, pratiquement, 500.000 € de gains. En 2019, elle a eu une propre soeur de Féerie Wood, baptisée Jolie Fée, et, en 2020, un mâle de Follow You, nommé Kentucky Express.

1ère | LA COURSE DES BLEUS (PRIX DE NEW YORK)
Att - 2150 m - Course A - 80 000 €
FEERIE WOOD 1'11"5
Rockfeller Center x Vive Fee (Love You)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : E. A. Abrivard - Eleveur : E. D
2e Rebella Matters 1'11"5
3e Django du Bocage 1'11"5
4e : Calle Crown - 5e : Fleche du Yucca - 6e : Ids Boko - 7e : Decoloration
A voir aussi :
...
Who's Who,
un coup de maître sur le mile

Who's Who a inscrit son nom sur le glorieux palmarès du Hugo Åbergs Memorial ce mardi. Le 7 ans en est maintenant à quatre titres de Groupe 1. Ce qui est nettement plus singulier, c'est qu'il participait à son première épreuve sur ...

Lire la suite
...
Le Grand Prix de Wallonie avec Face Time Bourbon

Ils sont 21 sur la liste des engagés au Grand Prix de Wallonie (Gr.1), dimanche à Mons. Une liste bien sûr emmenée par le crack Face Time Bourbon (Ready Cash), le tenant du titre. Jean-Michel Bazire ne confirmera pas ...

Lire la suite
...
Gétéhi du Noyer, la bonne injection

On n'a vu que lui dans le dernier tour de piste du Prix des Jonquilles. Gétéhi du Noyer (Ulf du Noyer) a produit un premier effort devant les tribunes pour s'emparer de la tête puis s'est imposé ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite