... ©Kouvola
Actualité - 22.06.2021

Ce Bello Romain, ce bon Gaulois

Irréductible, ou quasiment! Ce Bello Romain enchaîne les "perfs" depuis le début du printemps, jusqu'en dehors de nos frontières, illustrant le savoir-faire "à la française". Un Asterix après la lettre, d'une certaine manière!

Il a 9 ans et tout son talent. Ce Bello Romain (Jam Pridem) n'a jamais été aussi bon, comme l'atteste son premier succès de Groupe I, obtenu, hier, dans le Kymi Grand Prix, en Finlande, aux dépens de l'excellente Délia du Pommereux (Niky), habituée des confrontations au plus haut niveau, alors que lui, le hongre, le "sans-grade", en quelque sorte, n'en est qu'à ses balbutiements en cette compagnie. Il reste que cet élève angevin de Jackie Bourreau et Romain David compte cinq succès et une place de troisième, en six sorties depuis six mois. Ce Kymi Grand Prix fait suite, au premier chef, à ses victoires de Groupe III dans les Prix du Plateau de Gravelle et du Bois de Vincennes ou encore dans le Critérium de Vitesse de Basse-Normandie (Groupe II). Sylvain Dupont, son mentor, a fabriqué son cheval et il ne s'en cache pas. Il en éprouve même une certaine fierté: "J'aime fabriquer mes élèves. C'est un travail plus long qu'avec des chevaux qui ont de la classe naturelle, mais ce n'est, en aucun cas, une frustration." A propos de Ce Bello Romain, il constate: " Il a franchi un palier depuis l'été dernier, quand il a couru à plusieurs reprises derrière l'autostart. Sa victoire dans le Prix de New York 2020, à Enghien, a été un déclic, confirmée par celle dans le Prix de Bruxelles. Dès lors, on s'est piqué au jeu de l'exercice de la vitesse avec lui. Il y excelle et le prouve aujourd'hui." Sylvain Dupont aime à travailler dans la durée avec ses chevaux et en être récompensé. Le Kymi Grand Prix coïncide avec la vingt-deuxième victoire de Ce Bello Romain, pour plus de 800.000 euros de gains. Du travail de "pro", parachevé avec la complicité d'Anthony Barrier, au sulky, principal partenaire du désormais champion, qui réussit une grande année et signe, hier, en Finlande, sa deuxième victoire de Groupe I à l'étranger, après son Grand Prix de Wallonie victorieux avec le protégé de Jean-Paul Marmion, Roi du Lupin.
En s'imposant, hier, à Kouvola, Ce Bello Romain a fait mieux que son père, Jam Pridem, qui s'était classé deuxième de ce Kymi Grand Prix, y devançant Général du Pommeau. Troisième du Critérium des 4 Ans, Jam Pridem parvint à vaincre au plus haut niveau à l'étranger, faisant sien le Prix des Géants, en Hollande. C'est un étalon toujours en activité, à l'âge de 24 ans, en Mayenne. Jam Pridem est par Coktail Jet et la matrone Krille (Calino), à laquelle on doit une demi-douzaine d'étalons, dont, aussi, Carpe Diem (Workaholic), qui remporta le Critérium des 3 Ans, et Fac Similé (Jiosco), qui s'adjugea le Prix du Président de la République. Miss Echo Bella (Echo), la mère de Ce Bello Romain, a aussi produit l'utile Topaze Bella (Hermès du Buisson), gagnante de cinq courses et de plus de 100.000 euros. Elle-même ne courut pas, ni ne se qualifia : "C'est une souche provenant de l'élevage de Jean Fribault, l'éleveur de Toscan et ancien président du G.A.E.T., dit Jackie Bourreau, l'heureux propriétaire et co-éleveur de Ce Bello Romain, ainsi que de sa mère. Je suis représentant en vins et j'ai longtemps travaillé pour les champagnes Roederer. Il y a une logique à cela, ne trouvez-vous pas! Mes parents avaient des chevaux et m'ont donné le goût des trotteurs. Ils avaient acheté une jument qui s'appelait Tiennou à Jean-Pierre Dubois. Elle leur a gagné de bonnes courses, dans les années 1970, du niveau des quintés, notamment le Prix de Langeais, deux fois; elle s'est également classée deuxième du Prix de Brest, un Groupe III aujourd'hui. J'ai, quant à moi, eu Nouquiléo, un bon fils d'Equiléo, le crack d'Alain Delon. Au contact de mes parents, j'aime les chevaux depuis toujours. Miss Echo Bella est malheureusement vide depuis trois ans. Son dernier produit en date, Impérial Romain, un fils de Roc Meslois, s'est qualifié en début de saison et devrait courir en fin d'année. Sylvain Dupont se montre patient avec lui, comme il l'a été avec "Ce Bello". Il sait s'y prendre avec les chevaux, en général, et, en particulier, avec ce type de profil, assez traditionnel, peu précoce. J'apprécie de travailler avec lui. Le succès d'hier? Je ne l'attendais pas vraiment, même si je savais qu'on allait bien courir. J'avais vu Sylvain, récemment, aux courses, à Segré, et il m'avait dit que le cheval était en forme. Après quoi, il fallait que le voyage se passe bien et autres conditions inhérentes à un résultat favorable. Ce sont les courses! Mais il faut surtout avoir le compétiteur capable de produire une performance de ce type. Pour un petit éleveur comme moi, qui n'a que deux juments, c'est exceptionnel! J'ai un peu l'impression d'être en train de rêver..."

Coktail Jet 1'11''2 Quouky Williams 1'14''2
Jam Pridem 1'11''8 Armbro Glamour (US)
Krille Calino
CE BELLO ROMAIN Coralie
Echo 1'11''8 Qlorest du Vivier 1'17''8
Miss Echo Bella Jolie Perle 1'18''8
Bella Calonna Landoas 1'13''3
Natsilia 1'26''2
A voir aussi :
...
Des victoires avec
l'Amérique en toile de fond

Cette journée de samedi était résolument européenne au trot avec le Grand Prix des Nations à Milan en Italie, le Prix de la Ville de Caen chez nous en Normandie et la Finale du Tour Européen du ...

Lire la suite
...
Réunion très européenne dimanche à Enghien

À l'instar de ce samedi qui nous aura menés à travers l'Europe, la réunion de ce dimanche à Enghien est très continentale avec trois courses au label européen pour la moitié des courses. La plus dotée d'entre elles ...

Lire la suite
...
Des ténors dans le Prix Isara mardi soir à Vincennes

Il y aura du beau monde mardi soir au départ du Prix Isara à Vincennes, course qui permet à des chevaux n'ayant pas gagné 30 000€ depuis le 1er avril et en vue de monter en puissance pour le meeting d'hiver. On retrouvera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite