... ©ScoopDyga
Actualité - 08.09.2020

Face Time Bourbon comme Bold Eagle et Ténor de Baune

Ecrire que Face Time Bourbon est un crack est comme enfoncer une porte ouverte. Dans l’histoire du trot moderne, il ne peut être comparé, en termes de palmarès classique, qu’à deux autres légendes, Bold Eagle et Ténor de Baune. Explications et mises en perspective.

À la fin de l’été de ses 5 ans, Face Time Bourbon (Ready Cash) est invaincu dans tous les tournois classiques au sens strict – hors grands internationaux – auxquels il a pris part, ayant remporté le Critérium des 3 Ans (Gr.I), le Critérium Continental (Gr.I), le Critérium des 5 Ans (Gr.I) et deux Prix de Sélection (Gr.I). On se souvient qu’il n’avait pas participé au Critérium des 4 Ans (Gr.I), son copropriétaire italien ayant opté pour le Gran Premio d’Europa (Gr.I), à Modène, où il dut se contenter de la deuxième place, battu par Zacon Gio. Reste qu’en France, dans ce type de course, il n’a jamais été battu. Or, ils ne sont que deux autres à avoir pu faire aussi bien par le passé, à savoir Bold Eagle (Ready Cash) et Ténor de Baune (Le Loir). On est là, évidemment, entre cracks, entre phénomènes même.



Petits parallèles entre cracks

Singulièrement, Bold Eagle n’avait pas davantage couru le Critérium des 4 Ans, ne privilégiant pas, quant à lui, un autre engagement, mais étant malade. Par ailleurs, le parallèle avec Face Time Bourbon est parfait, troublant même. Bold Eagle a inscrit à son palmarès le Critérium des 3 Ans, le Critérium Continental, le Critérium des 5 Ans et un Prix de Sélection, sans compter le Grand Prix de l’U.E.T., lui aussi tombé dans l’escarcelle de Face Time Bourbon, qui y ajoute le Championnat Européen des 3 Ans (GrI) que n’a pas disputé son aîné. Ténor de Baune, de son côté, s’est abstenu dans le Critérium des 3 ans, ayant eu une ascension plus progressive que ses lointains cadets. Pour autant, il gagnera le Critérium des 4 Ans, le Critérium Continental, le Critérium des 5 Ans et le Prix de l’Etoile. Et, surtout, il arrivera invaincu au Prix d’Amérique (Gr.I), ce que l’on n’est pas prêt de revoir ; invaincu en vingt-neuf sorties et pour y signer un trentième succès. Il était alors âgé de 6 ans, là où Bold Eagle et Face Time Bourbon ont remporté le Prix d’Amérique dès l’âge de 5 ans. À 6 ans, Bold Eagle remportait pour sa part son deuxième opus américain.
Face Time Bourbon, Bold Eagle, Ténor de Baune donc… Quel trio ! Leurs états de services, concrétisés par un palmarès classique exempt de tout échec, placent ce trio magique au-dessus des autres. De tous les autres mêmes. Le trot de ce dernier demi-siècle en a pourtant connu des cracks, tels Général du Pommeau, Ourasi, Jorky, Idéal du Gazeau… Mais aucun n’est arrivé invaincu dans les classiques à l’été de ses 5 ans. Général du Pommeau avait été battu à 3 ans dans le Prix de l’Etoile (4e dans une édition remportée par Elvis de Rossignol) et été disqualifié dans le Critérium des 3 Ans, apanage de Gavroche Perrine. Idem pour Ourasi, doublement dominé à 3 ans dans deux épreuves classiques, comme deuxième d’O Sole Mio dans le Prix Capucine (devenu Albert Viel) et d’Orco dans le Critérium des 3 Ans. A 4 ans, pire encore, il échouera plus radicalement dans les Critériums des 4 ans (disqualifié) et Continental (5e).
Si on déborde même des cinquante dernières années, on ne trouve pas d'équivalent du même niveau que notre trio magique. Jusqu’à l’exceptionnelle Roquépine, qui s’imposa dans les trois Critériums auxquels elle prétendit (Critérium des 4 Ans, Critérium Continental, Critérium des 5 Ans) et s’octroya également le Prix d’Amérique à 5 ans – elle s’en adjugera deux autres « dans la foulée » –, mais qui fut défaite dans les Prix de l’Etoile et de Sélection. Idem pour l'immense Jamin, dont le palmarès comprend trois Critériums (4 et 5 Ans, Continental), trois Prix de Sélection (!), deux Prix de l'Etoile mais aussi une défaite dans le Prix de l'Etoile 1957. Avec huit titres classiques à son actif, il reste une référence absolue en la matière.

Jorky : aux portes de l’exploit

Dans la période des cinq dernières décennies, c’est Jorky, en vérité, qui frôla le plus l’exploit de "Ténor", "Bold" et "Face Time". Il a remporté tous les Critériums, depuis celui des 3 Ans jusqu’à celui des 5 Ans, et le Prix de l’Etoile, mais a été battu, à 5 ans, par son cadet Képi Vert dans le Prix de Sélection. La prouesse réussie par le fils de Le Loir et les deux de Ready Cash n’est donc pas mince.


EN GUISE DE COMPARAISON
Les statistiques ont été arrêtées aux premiers jours du mois de septembre de leur année de 5 ans.

Face Time Bourbon : le plus titré
27 courses, 23 victoires, dont 10 de Groupe I (Critérium des 3 Ans, Critérium Continental, Critérium des 5 Ans, Prix de Sélection (deux fois), Championnat Européen des 3 Ans, Grand Prix de l’U.E.T., Prix d’Amérique, Prix René Ballière, Grand Prix de Wallonie) et 6 de Groupe II, pour un total de gains de 1.850.400 euros.

Bold Eagle : le plus riche
31 courses, 27 victoires, dont 8 de Groupe I (Critérium des 3 Ans, Critérium Continental, Critérium des 5 Ans, Prix de Sélection, Grand Prix de l’U.E.T., Prix d’Amérique, Prix de France, Prix René Ballière) et 10 de Groupe II, pour un total de gains de 2.110.300 euros.

Ténor de Baune : l’invincibilité préservée
27 courses, 27 victoires, dont 4 de Groupe I (Critérium des 4 Ans, Critérium Continental, Critérium des 5 Ans, Prix de l’Etoile) et 13 de Groupe II, pour un total de gains de 925.517 euros (N.D.L.R. : en monnaie transformée et sans comparaison objective possible avec les gains des deux autres, eu égard à des allocations qui remontent à plus de trente ans).

A voir aussi :
...
Harmoniously confirme à un échelon supérieur

De bons 4 ans étaient au départ du Prix du Palais-Royal, où les deux favoris He And Me (Bird Parker) et Hatha Josselyn (Charly du Noyer) se sont montrés fautifs. La sagesse, c'est l'une des principales qualités d'Harmoniously (...

Lire la suite
...
Jina de l'Ormerie, une 2 ans qui a du talent

Dans l'épreuve réservée aux pouliches de 2 ans, ce mercredi à Enghien, il y a eu un beau match final. Jina de l'Ormerie (Amiral Sacha) a su venir à bout de la la pouliche de Philippe Allaire Jélica Vé...

Lire la suite
...
Fin de carrière pour Eagle Eye Sherry

Meilleure pouliche de 3 ans suédoise l'an dernier, Eagle Eye Sherry (Bold Eagle) ne courra plus a annoncé Björn Goop son entraîneur sur son site internet. Elle a été éliminée en demi-finale de la Breeders Crown dimanche à ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite