... (© ScoopDyga)
Actualité - 26.06.2021

Fan Idole, une championne s'en est allée

Alors qu'elle avait eu officiellement 28 ans le 9 janvier dernier, la championne Fan Idole (Le Ham) s'en est allée rejoindre le paradis des chevaux jeudi chez son co-éleveur, Serge Laroche, à Sousmoulins en Charente-Maritime dans les prés où elle avait grandi. « Depuis une quinzaine de jours, elle manquait de force dans l'arrière-main pour se relever. Son état s'est progressivement dégradé ces derniers jours et, hier [lire jeudi], elle n'est plus arrivée à se lever. Avec le vétérinaire, nous avons préféré abréger ses souffrances. C'est le poids des ans malheureusement, raconte très ému son éleveur. 28 ans, c'est aussi l'âge auquel est Coktail Jet. C'est dur mais le moment était venu qu'elle nous quitte. Ça va me faire un vide dans la vie de tous les jours. A plus de 82 ans, je ne suis pas plus courageux qu'un autre mais Fan Idole m'obligeait à me bouger. » La disparition de la championne intervient quelques semaines seulement après celle de Roland Ménard, qui avait effectué un gros travail en amont sur la jument en avant de la confier à Richard Denéchère et dont elle fit briller la casaque dans les plus grandes épreuves françaises et à l'étranger.

Une jument de dimension internationale
C'est une page qui se tourne pour tous ceux qui ont accompagné son exceptionnelle carrière et pour Serge Laroche qui faisait tout depuis des années pour que Fan Idole passe la retraite la plus heureuse possible. « Elle connaît parfaitement les horaires et arrive toujours avant moi en trottinant, confiait-il en début d'année dans les colonnes de Province Courses l'Hebdo quand il évoquait leurs deux rendez-vous quotidiens quelques jours avant le Prix de France que la jument avait remporté dix-neuf ans plus tôt. Elle est toute seule dans son pré mais elle s’est habituée. Après sa carrière de course, je crois pouvoir dire qu’elle s’est reconnue quand elle est revenue à la maison. Il est vrai qu’elle était restée ici jusqu’à l’âge de 2 ans. »
Arrivée dans les boxes de Richard Denéchère qui la qualifia en octobre de ses 2 ans à Bordeaux, Fan Idole gagna sa première course deux mois plus tard à Beaumont-de-Lomagne et, dès le mois de janvier suivant, à Vincennes. Continuant à façonner sa jument, Richard Denéchère lui fit passer les échelons les uns après les autres. Après avoir gagné plusieurs internationaux au cours du meeting d'hiver 1999-2000, Fan Idole remporta son premier Groupe I dans le Prix de l'Atlantique, au palmarès duquel elle allait encore inscrire son nom vingt-quatre mois après. L'hiver suivant, elle terminait deuxième du Prix d'Amérique et troisième du Prix de France qu'elle remportera un an plus tard.
La saison 2002 de Fan Idole fut exceptionnelle, ponctuée par sa victoire dans le Trot Mondial à Montréal devant Varenne. Un souvenir impérissable pour tous ceux qui l'avaient accompagnée dans son exploit auprès de Richard Denéchère et Roland Ménard et qui se rappellent encore du commentaire du speaker québécois : « C'est la négligée (l'outsider en québécois) Fan Idole qui gagne ! ». « C'est mon plus grand regret de ne pas avoir pu faire ce voyage », confie Serge Laroche près de vingt ans après. Au haras, Fan Idole a produit six gagnants dont la triple gagnante à Vincennes Esperanza Idole (Quido du Goutier) est de loin la plus riche avec 296 560 €.

Fan Idole en chiffres
- 108 courses
- 43 victoires
- 2 184 369 € de gains
- Ses plus grandes victoires : Prix de l’Atlantique (2000 et 2002), Prix de France (2002) et Trot Mondial (2002)
- 1'09''8 record (1609m.)

A voir aussi :
...
Kanem, le parfum de la belle histoire signée Devouassoux

Au chapitre des effets visuels du jour, et toutes choses égales par ailleurs, il y aura eu Ibiki de Houelle, Locki du Fer et KANEM (Express Jet) lors de cette réunion nordiste. Très grosse impression laissée par ...

Lire la suite
...
Devs Definitif lance sa saison 2024

Une course de rentrée à l'attelé aura suffi à DEVS DEFINITIF (Infinitif) pour retrouver son bon niveau. Celui qui lui avait permis de réaliser une belle année 2023 marquée par six podiums et une victoire. Dès sa deuxiè...

Lire la suite
...
Locki du Fer en (très) bon poulain

S'il avait dû partager la victoire avec L'Arc la dernière fois à Amiens, faisant dire au driver de celui-ci, Thierry Duvaldestin, qu'il s'agissait là d'une pointure, LOCKI DU FER (Uriel Speed) confirme ses capacités en remportant un second succè...

Lire la suite
...
La totale pour
Ibiki de Houelle

La victoire d'étape devant le vainqueur en série Ino du Lupin. La tête du classement général. Et le record absolu départ volté au Croisé-Laroche. Auteur d'un grand numéro, IBIKI DE HOUELLE (Love ...

Lire la suite