... ©Aprh
Actualité - 26.06.2021

« Un grand cheval doit être un grand reproducteur »

Dans une réunion labellisée « Journée des Champions », le premier d'entre eux depuis des mois et des mois sur la scène nationale et européenne est évidemment particulièrement attendu et peut-être encore plus quand celui-ci n'a plus couru depuis le dernier jour du dernier meeting d'hiver. Cela fait donc plus de cent jours que Face Time Bourbon n'est plus apparu en piste. Un contexte qui est toutefois tout sauf une nouveauté, puisque le schéma était exactement le même l'an dernier quand le champion de l’Écurie Bivans avait remporté son premier "René Ballière", prolongeant la domination des fils de Ready Cash après les quatre victoires de Bold Eagle, de 2016 à 2019.
Depuis le 6 mars dernier, le Face Time Bourbon étalon avait pris le pas sur le Face Time Bourbon compétiteur. Mais, depuis quelque temps, ce dernier est de nouveau en mode action sur les pistes d'entraînement de Sébastien Guarato pour être fin prêt à défendre son titre. Au nom d'Antonio Somma, Gaetano Pezone, représentant de l’Écurie Bivans en France, revient d'abord sur la troisième saison de monte du champion avant d'abord les autres sujets d'actualité : « C’est le choix du propriétaire et de l’entraîneur afin que le cheval puisse se consacrer entièrement à sa saison de monte. La saison de courses est évidemment très importante à nos yeux mais un grand cheval doit être un grand reproducteur. Beaucoup de personnes ont acheté des parts et des saillies de Face Time Bourbon. Il est logique de respecter ces personnes-là. Et puis cette année, les premiers yearlings de Face Time vont monter sur le ring des ventes, ce que l'on attend avec beaucoup d’enthousiasme ».
Dimanche, c'est donc l'heure de la rentrée des classes pour le double vainqueur du Prix d'Amérique. « Le cheval est très bien pour sa rentrée, estime le manager. Il a bien travaillé et est bien souple. On espère donc qu’il coure très bien dès dimanche et qu’il gagne même si l’opposition est très relevée. Le cheval ne peut pas être à 100 % après quatre mois sans courir mais il est bien souple ce qui est important. » Une nouvelle victoire de Face Time Bourbon permettrait à la casaque de l'écurie italienne de remporter un nouveau Groupe 1 alors que Vivid Wise As (Yankee Glide) a pris le relais en quelque sorte de son compagnon d'écurie en gagnant le Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur et le Prix de l'Atlantique. Un Vivid Wise As qui a, depuis, été le dauphin de Don Fanucci Zet dans la finale de l'Elitloppet après avoir remporté sa batterie qualificative. « Vivid Wise As avait été très bien préparé pour l’Elitloppet qui était vraiment son objectif, commente-t-il. En finale, il n'a été battu que par un « avion » (Don Fanucci Zet) qui a trotté en 1'09’’ (1'08''9) après avoir été en troisième épaisseur. Jamais, ce cheval n’avait fait une telle performance. Mais cela n'empêche pas que Vivid Wise As s’est très bien comporté. »
Pour revenir à Face Time Bourbon, on a appris vendredi sur Twitter, réseau social très utilisé par Antonio Somma, qu'il avait reconsidéré l'invitation pour participer à la Saint-Michel Race à Mikkeli (Finlande) le 18 juillet. Avant cela, rendez-vous ce dimanche à Vincennes pour revoir en action le champion. « L’ambition de l’écurie est de courir les plus grandes courses, le Prix d’Amérique, l’Elitloppet, etc. et donc toutes les invitations qui se présentent pour participer à ce genre de grands rendez-vous ne se refusent pas », commente Gaetano Pezone.

A voir aussi :
...
Liza Josselyn, la princesse prête à devenir reine

Sa carrière ne compte pour le moment aucun faux-pas dès lors que l'on accepte que sa défaite du 10 février s'inscrivait dans le cadre d'une rentrée après plus de quatre mois d'absence. LIZA JOSSELYN (Ready ...

Lire la suite
...
Luciano Menuet coche beaucoup de cases

Presque trois semaines après le Prix Paul Karle (Gr.2), les dix protagonistes du peloton se retrouvent au départ du Prix Kalmia (Gr.2). On y ajoutera LEARN TO FLY (Uriel Speed), de retour au sein du club d'élite ...

Lire la suite
...
Luciano Menuet coche beaucoup de cases

Djeson d'Ariane défie toujours la jeunesseÀ 11 ans, DJESON D'ARIANE (Cygnus d'Odyssée) est toujours très compétitif. Pour preuve, il s'est imposé deux fois depuis le début d'année en six tentatives et pointe actuellement en tê...

Lire la suite
...
Debrief du lundi : Adrien Lamy, le numéro un

Toutes catégories confondues chez les socio-professionnels, Adrien LAMY est le seul à terminer le week-end avec un capital de 4 victoires. Vainqueur samedi à Enghien, il est l'auteur d'un coup de trois dimanche sur le gazon de Rambouillet. Actuellement 5ème au classement ...

Lire la suite