... (© APRH)
Résultat de course - 27.06.2021

Une « Hirondelle » qui fait bien plus que le printemps

Quarante-et-un ans après avoir gagné pour la première fois le Prix du Président de la République avec Kaiser Trot, alors monté par Michel Lenoir, Joël Hallais est toujours un exceptionnel « faiseur » de champions. Dimanche, Hirondelle du Rib, montée par Jean-Loïc Claude Dersoir, en a apporté une nouvelle preuve en apportant à son éleveur, propriétaire et entraîneur un sixième succès dans le plus prestigieux des classiques du programme français.

Il était déjà l'entraîneur le plus titré dans le Prix du Président de la République du dernier demi-siècle, avec cinq mentions. Mais l'histoire qui lie Joël Hallais avec ce classique attendait qu'une nouvelle page pour se prolonger depuis son dernier succès obtenu en 2006 avec One du Rib. Il aura donc fallu attendre quinze ans. Est-ce la raison qui explique que le maître-entraîneur de la spécialité a semblé comme un peu sonné après le succès de Hirondelle du Rib (Rolling d'Héripré), son premier succès au féminin dans cette course ? « C’est toujours une grande émotion de gagner une course comme le Prix du Président de la République mais plus particulièrement encore aujourd’hui [lire dimanche] sans que je sache vous en donner la raison », ne cherchait-il pas à cacher dans l'enclosure des balances en attendant le retour de la gagnante alors que l'une de ses petites-filles, Léa, lui tombait dans les bras en pleurs, submergée par l'émotion. Peut-être parce que la performance de la jument qu'il a élevée a été au-delà de ses attentes. Il suffit de s'attarder quelques instants sur la réduction kilométrique : 1'12''1 (2850m.). Soit encore un nouveau record battu au cours de cette « Journée des Champions » ! « Le chrono est en effet extraordinaire. Je n’aurais jamais imaginé qu’elle puisse marcher 1’12’’. C’est l’évolution du trot et la qualité des chevaux qui ne cesse de s’améliorer », témoigne l'homme du Haras du Ribadron.
Pour autant, il s'attendait, ou espérait au moins, que Hirondelle du Rib joue un rôle important dans cette édition 2021 où il la présentait pieds nus pour la première fois. Mais l'envol aura été au-delà de ses espérances. « J’étais confiant car je sentais que ma jument était vraiment bien, poursuivait Joël Hallais. Elle a gagné en maniabilité et en condition depuis six mois. Elle a vraiment beaucoup changé. C’est une grande jument qui fait 1m70, elle avait donc besoin de prendre de la force. A Caen, elle avait bien couru mais il aurait fallu qu’elle sorte mieux des élastiques. C’est pourquoi la consigne aujourd’hui était d’être prudent au départ. Alors qu'il y avait dix-huit partants, ce que je craignais un peu avant le coup, la course a été assez limpide et s’est déroulée pour ma jument. »Le Président est encore une Présidente
Alors qu'elles étaient déjà très largement majoritaires au palmarès des dix dernières éditions, les juments voient donc leur domination s'accentuer encore un peu plus. Non seulement Hirondelle du Rib s'est imposée mais elle devance deux autres femelles, à savoir Hallix (Roc Meslois) et Hopla des Louanges (Gazouillis), lesquelles précèdent le premier mâle et débutant sous la selle Hermès d'Ecotay (Briac Dark). « Aujourd’hui [dimanche], il fallait essayer de mieux partir et elle s’est justement mieux élancée que d’habitude, est revenu Jean-Loïc Dersoir, le jockey vainqueur. La jument était bien disposée et le parcours rythmé lui a bien convenu car elle a une tenue à toute épreuve. Avant, elle se mettait à tirer. Maintenant, elle se canalise mieux. »
De son côté, Bertrand de Folleville ne retenait que du positif de la deuxième place de sa jument Hallix. « La jument a été magnifique ! Quand on connaît les échographies et sa préparation, c’est une grande championne parce qu’il n’y a pas beaucoup de chevaux qui peuvent le faire dans un Groupe 1 pour une rentrée, réagissait-il. Depuis son alerte du 18 mai, elle n’a pas eu un travail sérieux et encore moins une course de préparation. Pourtant, elle marche 1’12’’ en étant deuxième et bat tous les chevaux de sa génération sauf Hirondelle du Rib. Je n’espère qu’une seule chose : c’est qu’elle rentre bien, que l’on puisse la guérir. On va prendre tout le temps nécessaire. Son prochain grand objectif est le Prix de Normandie l'année prochaine. »
Après s'être retrouvée loin, Hopla des Louanges a terminé courageusement pour venir s'emparer de la troisième place dans les derniers mètres. « Avec le grand nombre de partants, je n’ai pas pu me ranger à deux assez vite car c’est une jument encore délicate dans les premiers mètres, notait son partenaire Anthony Barrier. En jument dure, elle est revenue et n'est battue que par Hirondelle du Rib qui avait fini tout près d’elle à Caen alors qu’elle était ferrée et qui était pieds nus cette fois, et par Hallix, qui reste la jument de la course malgré sa préparation. Elle est à sa place. »

L'expérience parle

A 49 ans, Jean-Loïc Dersoir était le jockey le plus expérimenté au départ. Voilà quinze ans qu'il n'avait plus gagné le Prix du Président de la République (en 2006 avec One du Rib) après un premier succès en 1997 avec Fac Simile (du temps de l'ancienne monte). Il avait toutefois gagné entre-temps à ce niveau avec Cyprien des Bordes dans le Prix des Élites en 2017. « Gagner un Groupe 1 n'est que du bonheur, surtout quand vous n'en avez pas gagné depuis un certain temps », a-t-il commenté. A l'image de ce qui s'est passé ces dernières semaines au galop avec les victoires de Gérald Mossé (54 ans) dans le Prix d'Ispahan et Ioritz Mendizabal (47 ans), vainqueur coup sur coup ce printemps de la Poule d'Essai des Poulains, du Prix du Jockey-Club et du Prix de Diane, prime est donnée à l'expérience chez nos jockeys. « Je suis en pleine forme, je n'ai pas de souci de poids, ni physique. Je vais donc essayer de monter le plus longtemps possible », a conclu Jean-Loïc Dersoir.



D'où vient-elle ?

6ème Prix du Président de la République, comme entraîneur, pour Joël Hallais, et le 2ème, comme éleveur, après celui gagné avec One du Rib, en 2006. Hirondelle du Rib est le premier produit d'Anémone du Rib 1'14'' (six victoires et 119.110 euros), avant Iglésias du Rib (Very Nice Marceaux), castré et encore à qualifier, Jacinthe du Rib (Bold Eagle) et Kansas du Rib (Face Time Bourbon). Anémone du Rib (Otello Pierji) est le meilleur produit d'Oraison du Rib 1'13'' (sept victoires et 276.730 euros), une fille de Coktail Jet 1'10'' et de la classique Fleur du Rib 1'15'' (1993-Sancho Pança), d'où une dizaine de vainqueurs, dont les propres frère et soeur, par Viking's Way, Nil du Rib 1'13'' m. et Passiflore du Rib 1'12'', génitrice du classique Dahlia du Rib 1'11'', placé du Critérium des Jeunes, du Prix Albert Viel, du Prix de Vincennes et du Prix des Centaures.

6e | ETRIER 4 ANS - PRIX PRESIDENT REPUBLIQUE
M - 2850 m - Groupe 1 - 200 000 €
HIRONDELLE DU RIB 1'12"1
Rolling d'Heripre x Anemone du Rib (Otello Pierji)
Jockey : J. L. Cl. Dersoir - Entraîneur : J. Hallais
Propriétaire : Ec. Rib - Eleveur : Ec. Rib
2e Hallix 1'12"3
3e Hopla des Louanges 1'12"8
4e : Hermes d'Ecotay - 5e : Heros de Fleur - 6e : Hudson Vedaquais - 7e : Herbue des Valois

Gagner un Groupe 1 n'est que du bonheur
Jean-loïc Dersoir

Dahir de Prelong 1'14''2 Fakir du Vivier
Rolling d'Heripre 1'10''4 Marieva
Harmony Blue 1'18''3 Blue Dream 1'14''9
HIRONDELLE DU RIB Valse d'Or
Otello Pierji 1'11''1 Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
Anemone du Rib 1'14''2 Brettia 1'14''3
Oraison du Rib 1'13''2 Coktail Jet 1'11''2
Fleur du Rib 1'15''4
A voir aussi :
...
Tony Parker au sulky à Vincennes !

Invité par l'opérateur ZEturf dont il est l'ambassadeur et partenaire via son entreprise hippique Infinity Nine Horses, Tony Parker était ce mardi soir à Vincennes. Une immersion totale puisque l'ancien champion de NBA est allé jusqu'à s'installer dans un sulky ...

Lire la suite
...
Jérusalem : Diablo du Noyer ouvre son score

Parée de la casaque de Claude Guedj, Jerusalem (Diablo du Noyer) a offert une première victoire en tant qu'étalon à son géniteur Diablo du Noyer (Jasmin de Flore) ce mardi. Avec 60 produits enregistrés au SIRE (8 d'entre ...

Lire la suite
...
Tout sur le programme
Premium de 2022

C’est au cours d’une conférence commune que les directions techniques de LeTROT et France Galop ont présenté ce mardi le calendrier des réunions PREMIUM de 2022. Le fait que les deux maisons-mères présentent dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite