...
Résultat de course - 27.06.2021

Italiano Véro dans le costume du patron XXL

Sa réputation était telle depuis ses débuts qu'Italiano Véro n'avait que des obligations sur sa feuille de route. Il y avait globalement répondu. N'était-il pas l'élément le plus argenté de sa promotion à ce jour ? Oui, mais. Plusieurs défaites émaillaient aussi son parcours. Il a levé toutes les hypothèques dans le Prix Albert Viel (Gr.1) en prenant sa revanche sur son récent tombeur Impressionist.

Philippe Allaire est sur tous les fronts après le succès de son représentant ce dimanche. Sur tous les tableaux du programme, comme co-éleveur, comme propriétaire, et entraîneur bien sûr d'Italiano Véro (Ready Cash), mais il place cette victoire aussi ailleurs, sur le plan de l'amitié qui le lie à Gildo Carnesecca son associé dans l'aventure écrite par leur représentant. Philippe Allaire s'enthousiasme : « Cette victoire me fait vraiment plaisir car Italiano Véro participait à son deuxième Groupe 1 après s’être fait « cogner » dans le Critérium [des Jeunes]. On avait tout axé sur cette course avec lui. » Voilà pour le contexte général.

Une question de confiance dans le dernier kilomètre
Dans une épreuve méticuleusement préparée, dans laquelle It's Now Or Never (Charly du Noyer), autre représentante de Philippe Allaire, a parfaitement joué son rôle de primo leader, mettant ainsi son compagnon de couleurs en orbite quand il est venu la relayer devant les tribunes, le meilleur a gagné. Les autres ont aussi laissé beaucoup de latitude au futur vainqueur, personne n'osant lui mettre la pression avant la marque des 500 derniers mètres. Mais là, il s'est aussi joué une question de confiance comme nous l'a exposé Philippe Allaire : « J’avais dit à David [Thomain, driver d’Italiano Véro] : « Fais-lui plus confiance quand tu entres dans le dernier kilomètre, il faut que tu y ailles. » On avait vraiment tout axé sur la course en lui mettant le débouche-oreilles. La première fois, on avait testé le casque sans lui enlever les boules (dans ses oreilles). C’était pas mal mais pas suffisant. Aujourd’hui, quand David l’a débouché à l’entrée de la ligne d’arrivée, il a dû assurer la fin de la courbe puis quand l’autre [Impressionist] est venu dans ses roues, il est reparti et David a ensuite contrôlé. Il l’a fait en patron, le tempo était bon et tout s’est parfaitement déroulé. » Idéal Ligneries (Repeat Love) a été celui qui a ouvert le wagon de la deuxième épaisseur sans néanmoins essayer de dépasser la locomotive installée en tête sous le nom d'Italiano Véro.Impressionist dans le rôle du pousseur
Auteur des meilleurs 500 derniers mètres, Impressionist (Ready Cash) a très bien tenu sa partie mais n'a fait que pousser Italiano Véro dans le final. Pour l'animateur de l'Ecurie Hunter Valley, Matthieu Millet, cette prestation est très probante : « Il avait un peu trop de distance à refaire dans le final. Il nous a fait vibrer et c’est l’essentiel. Il confirme que c’est un très bon poulain. On sait qu’il y aura d’autres courses de ce genre et on est patients. »

Les réactions de concurrents placés ou battus et en vue
■ Charles-Antoine Mary (Infant Perrine – 3e) : « Mon cheval était à 100 % et Paul [Ploquin] l’a parfaitement drivé. C’est extraordinaire. Troisième, c’est le mieux que je pouvais espérer. »
■ Gabriel Angel Pou Pou (Ikacou des Cinty – 4e) : « Très fier de mon cheval. Il a fait une super course. Je me suis décalé de bonne heure parce que j’avais peur d’être enfermé quand les chevaux qui arrivaient derrière nous allaient attaquer. Il a prolongé son effort jusqu’au bout et c’est bien. Cela aurait sans doute été mieux pour lui qu’il y ait plus de rythme. »
■ Thierry Duvaldestin (In The Money – 9e) : « Il est passé de forme. Je l’avais moins bien. Suffisamment bien pour courir mais pas assez à ce niveau pour faire l’arrivée. »

Les mots du co-éleveur
Gildo Carnesecca, co-éleveur et copropriétaire d’Italiano Véro : « Je suis sur un nuage. C’est magnifique. On pense ne jamais pouvoir vivre ce genre d’émotion mais cela arrive. Evidemment, j’ai la chance d’être chez un grand entraîneur qui maîtrise tout, qui connaît l’étalon, qui connaissait la maman. C’est une grande histoire d’amitié entre nous deux. On a eu des moments difficiles les uns et les autres et aujourd’hui on est récompensés. »

Un podium 100 % sous influence Ready Cash
C'est encore Philippe Allaire qui cite le premier bénéficiaire du podium de ce Prix Albert Viel 2021, en l'occurrence "son" étalon Ready Cash : « C’est très bien : ce sont deux Ready Cash qui forment le couplé gagnant. Le troisième est un fils d’Atlas de Joudes pour l'élevage de Jean-François Mary. C’est génial pour le haras. »













D'où vient-il ?

Objet d'une copropriété entre ses éleveurs, Gildo Carnesecca et Philippe Allaire, Italiano Vero est le premier produit de la bonne Baraka d'Henlou 1'12'' (neuf victoires et 348.100 €), de niveau semi-classique à l'attelage et classique sous la selle, comme troisième du Prix de Normandie, après un succès dans le Groupe II Prix Hervé Céran-Maillard. Baraka d'Henlou était déjà entraînée par Philippe Allaire et est une soeur de Viking d'Henlou 1'13'' (sept succès et 218.610 €). Elle est par Diamant Gédé 1'15'' et a eu son premier produit en Italiano Vero. Le deuxième est une pouliche, actuellement yearling, de Brillantissime, baptisée Keljula Zen. L'arrivée de ce Prix Albert Viel met en valeur la lignée mâle de Ready Cash, celle-ci prenant les trois premières places, en direct, avec deux produits du fils d'Indy de Vive aux deux premières places, à savoir Italiano Vero et Impressionist, et en différé, si l'on peut dire, avec un fils d'Atlas de Joudes, né des oeuvres de Ready Cash, au second accessit, en l'occurrence Infant Perrine.

5e | SULKY 3 ANS FINALE - PRIX ALBERT VIEL
Att - 2700 m - Groupe 1 - 170 000 €
ITALIANO VERO 1'13"9
Ready Cash x Baraka d'Henlou (Diamant Gede)
Driver : D. Thomain - Entraîneur : P. Allaire
Propriétaire : P. Allaire - Eleveur : G. Carnesecca
2e Impressionist 1'14"
3e Infant Perrine 1'14"2
4e : Ikacou des Cinty - 5e : I Want You - 6e : Ideal Ligneries - 7e : Inoubliable

C'est une grande histoire d'amitié.
Gildo Carnesecca

Indy de Vive 1'11''9 Viking's Way 1'15''6
Ready Cash 1'10''3 Tekiflore 1'19''8
Kidea 1'18''2 Extreme Dream 1'14''7
ITALIANO VERO Doceanide du Lilas 1'16''8
Diamant Gede 1'15''7 Florestan (US)
Baraka d'Henlou 1'12''1 Oniflosa Gede 1'19''3
Laura d'Etangville 1'15''1 Lutin d'Isigny 1'14''3
Urgande de Gournay 1'16''2
A voir aussi :
...
Harmoniously confirme à un échelon supérieur

De bons 4 ans étaient au départ du Prix du Palais-Royal, où les deux favoris He And Me (Bird Parker) et Hatha Josselyn (Charly du Noyer) se sont montrés fautifs. La sagesse, c'est l'une des principales qualités d'Harmoniously (...

Lire la suite
...
Jina de l'Ormerie, une 2 ans qui a du talent

Dans l'épreuve réservée aux pouliches de 2 ans, ce mercredi à Enghien, il y a eu un beau match final. Jina de l'Ormerie (Amiral Sacha) a su venir à bout de la la pouliche de Philippe Allaire Jélica Vé...

Lire la suite
...
Fin de carrière pour Eagle Eye Sherry

Meilleure pouliche de 3 ans suédoise l'an dernier, Eagle Eye Sherry (Bold Eagle) ne courra plus a annoncé Björn Goop son entraîneur sur son site internet. Elle a été éliminée en demi-finale de la Breeders Crown dimanche à ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite