... (© APRH)
Résultat de course - 27.06.2021

Ibra du Loisir, une réalisation collective

Finale du circuit Etrier Summer Races 3 Ans, le Prix d'Essai (Groupe 1) a été remporté par Ibra du Loisir dans le temps record de 1'11''8 (2175m.), qui devient aussi la nouvelle référence chronométrique à Vincennes au monté pour les 3 ans ! Cette victoire est plus que jamais une réalisation collective, du tandem Abrivard père et fils au propriétaire Jacques Cottel, qui a pris la décision de courir le poulain, sans oublier bien sûr les éleveurs Daniel Burlin et Patrick Charel.

Ce sont un peu plus de deux minutes et trente-six secondes qui ont tout changé ou presque dans la carrière naissante d'Ibra du Loisir, lequel donne à son père, Booster Winner, son premier vainqueur classique dans une épreuve qu'il a lui-même remportée en 2014, douze mois après que Hope On Victory soit passée tout près de l'exploit dans ce même Prix d'Essai. Que le poulain né dans les herbages de la Nièvre du Haras du Loisir et acheté yearling 21 000 € à Deauville par Etienne Hamard (qui se charge du débourrage des chevaux appelés à courir sous la casaque noir à croix de Lorraine jaune) pour Jacques Cottel soit doté d'un potentiel sortant de l'ordinaire n'est pas nouveau. Lors de sa qualification déjà à Grosbois au mois de nombre de ses 2 ans, il avait bouclé les 2000 mètres imposés sur le pied de 1'16''3. « Dès qu'on lui a mis la selle le matin, on a compris que ça irait tout seul. C'est très bien. Le vrai monté ! », avait alors déclaré Alexandre Abrivard à sa descente de cheval. « A la qualif, c’était magnifique mais son début de carrière a été en dents de scie, est revenu dimanche le jockey après ce succès dans un Groupe 1 que son entourage n'attendait pas. Il m’est même arrivé d’être très énervé après lui. Ça se passe dans la tête avec lui. Si j’essaye de le tempérer à l’arrière, il se contracte, si je vais devant il en fait de trop. » A tel point que pour les Abrivard père et fils, qui signent leur 12ème (!) Groupe 1 commun, la participation d'Ibra du Loisir à ce Prix d'Essai, n'était pas à l'ordre du jour après ses deux dernières contre-performances. « Je travaille avec Laurent Abrivard depuis 2004, on a une confiance réciproque et un rapport qui va au-delà de celui d'un entraîneur et d'un propriétaire, souligne Jacques Cottel. Mais, pour une fois, je l'ai contre-dit en lui demandant de courir le poulain dans le Prix d'Essai. Il y avait la possibilité de lui accorder un break et éventuellement même de le castrer car il a toujours eu beaucoup de caractère. Mais, d'une part, on n'était pas à trois semaines près et, d'autre part, ma réflexion a été guidée par le fait que le poulain avait toujours très bien couru sur ce parcours. » Et voilà comment Laurent Abrivard, absent dimanche car au travail dans son écurie sarthoise et pas sûr d'être à Vincennes à l'heure où son premier partant était en piste, a démontré une nouvelle fois son talent hors-pair de metteur au point.Résultat : un nouveau Prix d'Essai pour l'équipe qui avait déjà gagné cette épreuve en 2016 avec Dragon du Fresne, avec à la clé le nouveau record de la course en et le 1'11''8 et le record général pour un 3 ans monté à Vincennes ! « On était outsider et je l’ai monté pour être trois-quatre. Deux favoris se sont tirés la bourre, une autre qui part au galop et le grand favori qui a été pris de vitesse tout le temps. Toutes les planètes étaient alignées pour le mien qui a en plus sorti une grande course, revient Alexandre Abrivard. Quand j’ai vu la physionomie de la course, je me suis dit que cela se passait bien, surtout que j’ai réussi à temporiser dans la montée, la partie du parcours où il est le moins bon. Tout en temporisant, je refaisais du terrain sur les premiers et c’est pourquoi je n’ai pas hésité à accélérer quand on a abordé le plat. »
Impossible pour Ici C'est Paris (Dollar Macker), battu donc Ibra du Loisir, de revenir sur celui-ci dans la phase finale. « Cela a roulé très vite. Le mien était à fond du début à la fin, explique Christopher Corbineau. Comme c’est un « tracteur », ce n’était pas fait pour l’arranger mais il a eu les ressources pour aller jusqu’au bout. Je leur donne tous rendez-vous au mois de décembre sur 2700m. dans le Prix de Vincennes. Il sera meilleur sur cette distance. » Cela devrait être aussi le cas d'Indigo du Poret, autre produit de Dollar Macker, qui complète le podium après avoir joué un grand rôle dans l'établissement du nouveau record. « Il a peut-être été un peu vite dans la première partie du parcours, constate Yannick-Alain Briand. Il a demandé à souffler et a un peu calé. Il n’est sans doute pas habitué à démarrer comme cela, aussi vite. J’avais dit au jockey [Yoann Lebourgeois] de ne pas être trop loin d’eux en partant mais je ne pensais pas qu’il serait tout de suite en tête. »

Le Centre-Est à l'honneur
Après le succès de Hooker Berry, autre produit de Booster Winner, dans la deuxième épreuve de la réunion sous les couleurs de son éleveur Michel Aladenise installé dans l'Indre, l'élevage du Centre-Est a été une nouvelle fois à l'honneur dans ce Prix d'Essai. C'est même une première victoire dans un Groupe 1 pour le label « du Loisir » développé depuis des années par Daniel Burlin dans la Nièvre, dans le cas présent en association avec Patrick Charel. « C'est un rêve qui semble inaccessible, dit l'éleveur de Saint-Pierre-le-Moutier. Ce premier Groupe 1 est un aboutissement. J'ai 65 ans et ça me relance trente ans au moins ! La mère, Kaline du Loisir, fait des chevaux avec beaucoup de caractère mais qui ont de la classe. »

D'où vient-il ?

C'est la deuxième victoire d'un produit de Booster Winner 1'10'', en cette réunion de gala, après celle du tout bon Hooker Berry dans le Groupe III Prix Raymond Fouard. Ibra du Loisir inscrit, en outre, son nom au palmarès de ce Prix d'Essai dans les pas de son père, vainqueur sept ans plus tôt, en 2014. Un Booster Winner dont c'est l'un des trois Groupes I victorieux, avec les Prix des Elites et des Centaures.Issue de l'élevage du même nom, Ibra du Loisir est passée par la vente de yearlings sélectionnés d'Arqana Trot, en 2019, où le marteau est tombé à 21.000 euros, sur une enchère de son actuel propriétaire, Jacques Cottel. Elle est la soeur de Taquine du Loisir 1'13'' (Ganymède), gagnante de huit courses et de près de 250.000 euros, et de Vermeil du Loisir 1'13'', propre frère de cette dernière, lauréat de quatorze courses, pour un peu plus de 200.000 euros. Le dernier produit en date de la fratrie est Koksinel du Loisir, une fille de Dragon des Racques présentement yearling.

3e | ETRIER 3 ANS FINALE - PRIX D'ESSAI
M - 2175 m - Groupe 1 - 170 000 €
IBRA DU LOISIR 1'11"8
Booster Winner x Kaline du Loisir (Podosis)
Jockey : A. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : J. Cottel - Eleveur : E. d. Loisir
2e Ici c'Est Paris 1'12"5
3e Indigo du Poret 1'12"5
4e : Inoui Danica - 5e : Imbrogliu Mag - 6e : I Am Happy

Ce premier Groupe 1 est un aboutissement. J'ai 65 ans et ça me relance trente ans au moins !
Daniel Burlin

Love You 1'10''2 Coktail Jet 1'11''2
Booster Winner 1'10''2 Guilty Of Love 1'17''1
Quille Viretaute 1'13''8 Elvis de Rossignol 1'13''0
IBRA DU LOISIR Aube Et Vire 1'23''4
Podosis 1'16''1 Florestan (US)
Kaline du Loisir 1'17''5 Civette Ii
Omarina Beau Ludois l
Etzina
A voir aussi :
...
Gouvernance du PMU : Philippe Augier devient président exécutif

Le Conseil d'Adminstration du GIE PMU, réuni ce mardi soir pour définir la nouvelle gouvernance du GIE après la révocation la semaine dernière de Cyril Linette, l'ex directeur général du GIE, a dé...

Lire la suite
...
Comme une rennaissance d'Ibaya des Forges

Remarquée, récemment, à Enghien - fautive dans le premier tournant, elle avait ensuite remarquablement terminé, se classant neuvième -, Ibaya des Forges (Carat Williams) était très en vue ce mardi à Vincennes et n'a pas déçu ses ...

Lire la suite
...
Un come-back attendu :
et Diable ressort de sa boîte

C'était la belle course du jour et elle a tenu toutes ses promesses, sa phase finale mettant aux prises les trois concurrents les plus en vue, avec, en fin de compte, la victoire du concurrent le plus titré dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite