...
En bref - 01.07.2021

La 50e victoire d'Adrien Ernault a eu pour cadre Graignes

C'est sur les terres marquée de l'empreinte familiale - son père Sébastien est l'un des rois de Graignes - qu'Adrien Ernault a signé son 50e succès ce jeudi. Après une participation à Laval dans l'après-midi, où sa partenaire Force Vive (Oh James) a été disqualifiée, Adrien Ernault a remporté le Prix Michel Thereze en début de soirée à Graignes. Il montait cette fois Etoile de Beaumée (Tag Wood) pour l'entraînement de Christophe Petrement. Après avoir effectué ses débuts en 2018 en compétition, le jeune homme rejoint donc les rangs des professionnels ce jeudi avec un bilan très provisoire de 33 titres au monté et 17 à l'attelé, soit un parfait rapport de 2/3 à 1/3. Il compte quatre succès à Vincennes - trois au monté et un a l'attelé - et travaille actuellement au service de son père Sébastien.

La SNCF lâche les chevaux sur son réseau

Le retour du cheval dans l'industrie forestière n'est pas nouvelle. Les équidés ont réinvesti les secteur du débardage ou du débusquage en milieu forestier difficile. La SNCF fait également appel aux chevaux pour l'entretien de certaines de ses voies, révèle le site spécialisé dans le secteur de la construction, constructioncayola.com. C'est par la voie de prestataires spécialisés que la partie SNCF Réseau effectue des opérations de maîtrise de la végétation sur les emprises ferroviaires. La société sollicite ainsi des percherons et Cob normand de l’entreprise Cegalia pour le débardage, soit le transfert de grumes de bois après abattage, ou la traction d’engins ferroviaires. « Le recours aux chevaux pour les chantiers de maîtrise de la végétation présente plusieurs avantages : ils peuvent franchir des ouvrages fragiles (fossés, caniveaux béton ou talus sensibles) sans les détériorer ce qui n’est pas le cas avec les engins mécaniques très lourds qui manquent d’agilité pour ces manœuvres et ils sont très vigilants dans leur déplacement en prenant soin de contourner ou enjamber les installations de signalisation qui longent la voie » argumente un responsable de SNCF Réseau.

Le PMU multiplie les tirelires au début du mois de juillet

Les tirelires exceptionnelles prévues les jours de match de l'équipe de France dans l'Euro 2021 n'ont plus cours depuis la sortie des Bleus du tournoi. Le PMU a néanmoins décidé de continuer à proposer des tirelires importantes en ce début du mois de juillet.
Dans son offre offline (réseau des points de vente), l'opérateur mettra en jeu quatre Super Tirelires de 1.000.000 € sur le Quinté+ le samedi 3 (Enghien), le dimanche 4 (Saint-Cloud), le samedi 10 (Enghien) et le dimanche 11 juillet (Deauville).
Dans son catalogue online (pmu.fr), la e-Tirelire du e-Quinté+ sera 100 000 € les dimanches 4 et 11 juillet.

A voir aussi :
...
Who's Who,
un coup de maître sur le mile

Who's Who a inscrit son nom sur le glorieux palmarès du Hugo Åbergs Memorial ce mardi. Le 7 ans en est maintenant à quatre titres de Groupe 1. Ce qui est nettement plus singulier, c'est qu'il participait à son première épreuve sur ...

Lire la suite
...
Le Grand Prix de Wallonie avec Face Time Bourbon

Ils sont 21 sur la liste des engagés au Grand Prix de Wallonie (Gr.1), dimanche à Mons. Une liste bien sûr emmenée par le crack Face Time Bourbon (Ready Cash), le tenant du titre. Jean-Michel Bazire ne confirmera pas ...

Lire la suite
...
Gétéhi du Noyer, la bonne injection

On n'a vu que lui dans le dernier tour de piste du Prix des Jonquilles. Gétéhi du Noyer (Ulf du Noyer) a produit un premier effort devant les tribunes pour s'emparer de la tête puis s'est imposé ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite