... © ScoopDyga
Actualité - 05.07.2021

Pilotes : chacun garde sa place, Eric Raffin sur un rythme record

Les leaders ont marqué ce wee-end. Cela n'a rien d'étonnant en soi évidemment, confortant la hiérarchie construite depuis le début de l'année. Les deux professionnels qui dominent le classement général en termes de victoires sont ceux qui ont engrangé le plus samedi et dernier. Eric Raffin et Yoann Lebourgeois ont marqué quatre fois alors que Mathieu Mottier, en tête de l'Etrier d'Or, s'est aussi fait remarquer avec trois victoires.

Voici donc un week-end qui affirme la hiérarchie en place plutôt qu'il ne la bouscule. Eric Raffin et Yoann Lebourgeois maintiennent le rythme. Ils en sont dorénavant à 167 et 129 victoires cette saisons, dimanche soir.

Eric Raffin, sur une base plus élevée que son année record !
Avec 167 titres, Eric Raffin signe un temps de passage plus élevé qu'en 2019, l'année de son premier Sulky d'Or et de son record avec 345 victoires. Au 4 juillet 2019, il était à 162 victoires. Si on ajuste la comparaison en incluant le premier week-end de juillet, soit au 7 juillet 2019 au soir, on arrive exactement sur le même nombre de 167 marques. Or, dès ce lundi, Eric Raffin a continué à faire monter son compteur à Nantes, en s'imposant trois fois ! Il en est désormais à 170 succès en 2021. Définitivement mieux qu'en 2019.

Les 4 pilotes qui ont gagné au moins 3 fois ce week-end
Driver-jockey : Courses / Vict. / Places / (% vict)
Eric Raffin : 13 / 4 / 7 / 31
Yoann Lebourgeois : 16 / 4 / 3 / 25
Mathieu Mottier : 11 / 3 / 2 / 27
Romain Derieux : 6 / 3 / 1 / 50


Les premières victoires du week-end
■ Première victoire de René Plâtre comme propriétaire avec Hacker Julry (Paladin Bleu), samedi à Cluny.
■ Première victoire de Thierry Leloup comme driver (amateur) avec Eclair de Martigny (L’As de Viretaute), samedi à Biarritz.
■ Première victoire de Jacky Geffroy comme propriétaire avec Hades du Las Vegas (Pagalor), dimanche à Luçon.
■ Première victoire de Grégory Martinière comme propriétaire avec Fils du Soir (Rocklyn), dimanche à Castelsarrasin.
■ Première victoire de Kevin Devienne comme propriétaire avec Copain Malouin (Giant Cat), dimanche à Oraison.
■ Première victoire d’Audrey Baillieux comme driver (apprentie) avec Folle Tigresse (Opium), dimanche à Montier-en-Der.
■ Première victoire de Pascal Quesnel comme propriétaire avec Diana Marina (Oiseau de Feux), dimanche à La Gacilly.
■ Première victoire de Darius Czerwinski comme driver (apprenti) avec Incandescence (Ready Cash), dimanche à Saint-Brieuc.

Si cette marche en avant effrénée des deux pilotes les plus prolifiques du moment ne change rien au combiné, elle a néanmoins une incidence sur le podium du tableau du Sulky d'Or. Avec trois de ses quatre succès du week-end signés à l'attelé, Yoann Lebourgeois affiche désormais 110 victoires dans la discipline cette saison, soit exactement le même nombre que Matthieu Abrivard. Ce dernier a pourtant scoré deux fois lors des derniers quarante-huit heures mais son point de retard enregistré sur la période lui oblige désormais à partager la deuxième place du Sulky d'Or.
Dans le tableau de l'Etrier d'Or, Mathieu Mottier n'a fait que conforter sa position de leader grâce à l'une de ses trois victoires sous la selle. Son dauphin, Eric Raffin, n'a en effet marqué qu'au sulky. Ils ont sont respectivement à 54 à 32.

Romain Derieux ou le meilleur ration du haut du tableau
Quatrième pilote du week-end à figurer dans la liste de ceux qui se sont imposés au moins trois fois, Romain Derieux affiche le meilleur ratio gagnant avec 50 % de réussite, le mentor de Go On Boy ayant signé son "forfait" en six tentatives seulement. C'est à Vitteaux, dimanche, que le professionnel a réalisé son coup de trois avec trois de ses pensionnaires, à savoir Histoire de Coeur (Quaker Jet), Exauce Nous (Ganymède) et Gohaki (Orlando Vici).

100 % pour Robin Lamy et Nicolas Mourot
Parmi ceux qui ont signé un doublé durant le week-end, Robin Lamy et Nicolas Mourot se singularisent en affichant un 100 % de réussite. Robin Lamy s'est imposé pour ses deux tentatives à Monpazier pour le compte de Thomas Levesque, avec Galapagos (Jag de Bellouet) et Game Up (Coktail Jet). Nicolas Mourot a fait de même à Zonza pour l'entraînement de Dominique Raffini au sulky de First Géma (Offshore Dream) et de Delloro Védaquais (Ready Cash). Parmi les auteurs d'un doublé, la réussite de Mathias Dudouit (2 victoires en 3 tentatives) peut aussi être citée. Ses partenaires ont pour noms Intrigue Somolli (Ganymède) et Guerilla Somolli (Un Mec d'Héripré).

Thierry Duvaldestin, solide leader et sur la piste de son record
La grande saison de l'Ecurie Duvaldestin, père et fils, ne se dément pas. Avec six succès durant le week-end, la team a fait très fort, laissant loin derrière elle plusieurs professionnels à trois victoires : Patrick Terry, Thomas Levesque et Romain Derieux. Sous l'angle des gains, l'effectif de Thierry Duvaldestin a, également, été le plus actif avec 56 700 € accumulés durant la week-end précédant celui de Patrick Terry (41 720 €).
Le fait le plus important concerne le volume de succès des pensionnaires Duvaldestin. Avec 127 victoires depuis le début de l'année, son compteur est nettement en avance sur celui de son premier suivant, Sébastien Guarato à 86. À ce niveau de 127, le score de Thierry Duvaldestin dépasse aussi largement celui qu'il affichait le 4 juillet 2009 au soir, fixé alors à 98. Or, l'année 2009 a été celle du record pour Thierry Duvaldestin avec 210 succès dans l'année. Sous l'angle des gains, les résultats sont à l'avenant avec 2,23 M€ cette année contre 1,68 M€ en 2009. Difficile, évidemment, en entrant dans la seconde partie de l'année, de ne pas penser de plus en plus à ce record.
Dans le registre des gains, Thierry Duvaldestin compte néanmoins plus fort que lui. Il occupe actuellement la troisième position chez les entraîneurs derrière Jean-Michel Bazire (2,69 M€) et Sébastien Guarato (2,46 M€).

Propriétaires : Jean-Paul Marmion en tête
Pas de score massifs dans les rangs des propriétaires ce week-end. Jean-Paul Marmion avec deux victoires (sept autres propriétaires ont réalisé un doublé) pointe en tête sous l'angle des gains avec 24 750 €.

DERNIÈRE MINUTE :
Coup de trois d'Eric Raffin ce lundi à Nantes
Le Sulky d'Or ne lève pas le pied. Il a signé trois succès ce lundi à Nantes et affiche désormais 170 victoires en 2021 [lire aussi en page 1].

A voir aussi :
...
Eric Raffin ne lâche pas la proie pour l'ombre

En retard sur Alexandre Abrivard au début de l'été dans le tableau du Sulky d'Or (116 victoires contre 127 à son confrère au 1er juillet), Eric Raffin a beaucoup engrangé pendant l'été et aborde le dernier quart temps de ...

Lire la suite
...
La promesse d'un beau match jusqu'à la fin d'année

Avec 460.000 € d'écart entre les deux premiers du classement général des pères de gagnants 2022 à l'entame du dernier trimestre, la fin d'année promet d'être chaude. Rien n'est encore joué entre celui a longtemps été indétrô...

Lire la suite
...
Boccador de Simm, père du champion des 3 ans

Le troisiième trimestre 2022 vient de se clôturer. Que nous apprennent les classements dans les différentes catégories au moment d'entrer dans le dernier quart temps de l'année ? Tour d'horizon des leaders actuels. Dans le tableau des ...

Lire la suite
...
Ready Cash reprend son sceptre chez les 4 ans

Précédé il y a quelques semaines par Bird Parker (Ready Cash) dans le tableau des pères de gagnants de 4 ans, Ready Cash reprend la main grâce au sacre d'Italiano Véro dans le Critérium de ...

Lire la suite