...
Résultat de course - 06.07.2021

Effigie Madrik : du courage à revendre

La jument a été admirable de courage.
Alexandre Abrivard

On a assisté à une lutte à couteaux tirés entre Alexandre Abrivard et Nicolas Bazire dans le Quinté+, le premier nommé ayant le dernier mot avec Effigie Madrik. La jument entraînée par son père, Laurent Abrivard, décroche ici sa première course-événement.

Alexandre Abrivard avec Effigie Madrik
4 courses
2 victoires
2 deuxièmes places

En classe pure, deux juments semblaient évoluer un ton au-dessus des autres : Effigie Royale (Echo) et Effigie Madrik (Un Mec d'Héripré). Si la première, présentée par Pierre-Edouard Mary n'a pu obtenir mieux que la septième place, Effigie Madrik a de son côté livré un grand combat pour monter sur la plus haute marche du podium. Ses deux dernières sorties n'avaient pourtant pas été concluantes mais la sœur d'Orélie Madrik a su remettre les pendules à l'heure pour la plus grande satisfaction de son driver Alexandre Abrivard : « La jument a été admirable de courage, a déclaré le principal intéressé au micro d'Equidia Racing. Je suis fier d'elle. Elle a un grand coeur. La dernière fois sur cette piste de Vichy, elle est partie au galop et la course précédente, à La Capelle, la jument n'était pas bien du tout. Parfois, les chevaux ont le droit d'être moins bien. Elle avait tout à fait le droit de se racheter. »
Le driver a poursuivi en détaillant comment il est revenu chercher cette victoire alors que Calimero du Thiole (Gogo) lui avait pris l'avantage à la sortie du tournant final : « À un tour du but, j'ai déjà dû contrer des attaques. Je n'ai donc pas voulu tout lancé dans le dernier tournant et j'ai dosé pour que le cheval de Nicolas [Bazire, au sulky de Calimero du Thiole] ne me passe pas complètement. Une fois droite, ma jument est reparti au courage. » Battu mais satisfait de son partenaire, Nicolas Bazire a expliqué : « Mon cheval a plus de tenue que de vitesse. Il n'a rien lâché pour finir, c'est la jument d'Alexandre (Abrivard) qui est repartie dans les derniers mètres de course. »
Depuis le début de la saison vichyssoise 2021, Alexandre Abrivard a brillé à sept reprises. Vainqueur en fin de réunion, son cousin, Matthieu Abrivard, a porté son score à 20 victoires sur les bords de l'Allier depuis le début de l'année.

D'où vient-elle ?

Cette fille d'Un Mec d'Héripré est la soeur des bons Orélie Madrik (221 820), Sinou Madrik (148 217€) ou encore Tison Madrik (260 270€). Elle a été élevée par Emmanuel Leclerc et l'écurie Deloison. Si elle porte la casaque de Gérard Augustin-Normand, trois autres co-propriétaires sont également associés sur cette jument : l'écurie Deloison, Laurent Abrivard ainsi que l'écurie les Boulaies.

4e | PRIX HOTEL DE BARCELONE
Att - 2950 m - Course D - 33 000 €
EFFIGIE MADRIK 1'13"8
Un Mec d'Heripre x Fidji du Buisson (Kimberland)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : E. Augustin-normand - Eleveur : E. Leclerc
2e Calimero du Thiole 1'13"8
3e Dilf de Chamant 1'14"5
4e : Caesar Face - 5e : Dimo d'Occagnes - 6e : Elan Baroque - 7e : Effigie Royale
A voir aussi :
...
Gazoline du Seux carbure au succès

Déjà lauréate sur le mâchefer parisien il y a deux semaines, Gazoline du Seux (Opium) a doublé la mise de bonne manière dans la première course de cette nocturne. Après un faux départ ...

Lire la suite
...
Pour un peu, c'était deux "Rib" !

Il y avait deux courses intéressantes, à l'attelage, pour les 3 ans, version pouliches et version poulains, ce vendredi à Caen. Dans les rangs des femelles, c'est l'élève et partenaire de Joël Hallais, Idole du Rib (Love You), qui, ...

Lire la suite
...
Un week-end de Groupes 1 en Europe

Ce sont pas moins de cinq Groupes qui se disputeront ce week-end sur le vieux continent. Samedi à Solvalla, les Kriterium et Oaks sacreront les meilleurs poulains et pouliches de 3 ans suédois. Dimanche à Vincennes, le Prix des Elites (Gr.1) sera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite