...
Actualité - 08.07.2021

Éclipse d'Orient illumine la 1ère Speed Cup dans un temps record

Au coeur de son Festival du trot du Centre-Est, Vichy créait l'événement ce jeudi en organisant la première édition de la Speed Cup. Eclipse d'Orient (Un Mec d'Héripré) restera la première lauréate de ce défi de courses en batteries. Et pour couronner le tout, elle établit le nouveau record du parcours en trottant 1'10'' (1609m).

C'est donc un Suédois, bercé depuis sa plus tendre enfance au rythme de l'Elitloppet, la course en batteries la plus célèbre du monde, qui inscrit lui aussi son nom au palmarès de la course. Jarmo Niskanen a parfaitement su gérer la préparation de sa jument pour cette Speed Cup dont elle aura été la grande triomphatrice en remportant sa batterie et la Finale. Elle était la meilleure et elle décroche la plus belle allocation de sa carrière : 20 700€. Au sulky d'Éclipse d'Orient, Franck Ouvrie a pris beaucoup de plaisir : "Elle a été top. C'est une vraie jument de vitesse et on avait le plan de la déferrer des quatre pour la Finale, ce qui constitue bien sûr un vrai plus."
Imparable, Éclipse d'Orient a devancé l'autre favori de la course Empereur du Cébé (Uhlan du Val), drivé par Matthieu Abrivard qui n'a pas cherché d'excuse : "J'étais à fond en partant, impossible d'aller plus vite. La gagnante était tout de suite dans le sillage du cheval de tête et si j'y ai un peu cru à l'entrée de la ligne droite, j'ai rapidement vu qu'elle ne mollissait pas. Ce sont des bonnes expériences, aussi bien pour nous que pour lui." Pour Philippe Bouchara, Président de la société des courses de Vichy, la soirée a tenu ses promesses : "Tout s'est parfaitement passé, je suis vraiment ravi. On l'a fait !
En termes d'enjeux, on passe la barre des deux millions d'euros d'enjeux sur la soirée dans son ensemble, ce qui est tout à fait satisfaisant. C'est une réelle nouveauté aussi pour nos clients." Aux guichets, certains parieurs ont cherché leurs repères avec un tableau non renseigné sur le programme initial quand la course était en revanche renseignée sur le net.
Les batteries ont mieux performé que la Finale placée à 22h05 mais le bilan est très positif pour cette première.
Du côté des professionnels, la Speed Cup a même fait l'unanimité. Leitmotiv principal : apporter de la nouveauté et casser la routine. Franck Ouvrie nous a dit à ce sujet : "La routine c'est agréable pour personne. Si ça peut apporter un peu de piment, du public et des enjeux, c'est bien selon moi. C'est un vrai challenge sportif qu'on propose là avec notamment la gestion entre les deux courses de la part de l'entraîneur." Avant d'insister sur la nécessaire recherche de nouveaux jeunes passionnés, des deux côtés de la barrière : "C'est notre avenir qui est en jeu. Il nous faut des passionnés aussi bien par le pari que pour faire le métier. Et c'est avec ce genre de nouveautés et d'initiatives qu'on peut y arriver. À nous de travailler tous ensemble, les professionnels, les dirigeants et les medias sur la modernité qu'on peut apporter aux courses."

Le déroulement de la soirée
Tout avait débuté en fin d'après-midi par les deux éliminatoires remportées respectivement par Eclipse d'Orient (Un Mec d'Héripré) et Émencourt Bléquin (Repeat Love), lequel allait se montrer plus rapide de deux dixièmes de seconde (1'11''7) par rapport à la jument de Jarmo Niskanen. Conséquence, c'est Jérémy Koubiche, pilote d'Émencourt Bléquin, qui a eu l'avantage du choix de sa place derrière la voiture pour la Finale, le 2. Le tout sur le podium des balances, en présence d'un représentant par finaliste qui avait la responsabilité, outre de choisir son numéro, aussi d'annoncer le déferrage et son indice de confiance via un émoji. Résultat, six verts ! Certainement un record ces dernières semaines pour une course à douze partants. Les professionnels confrontés face à une situation inédite et ambiancés par le moment auraient-ils naturellement fait preuve justement de plus d'enthousiasme ? Possible. Matthieu Verva témoigne : "Quand on m'en a parlé, j'ai foncé car c'est le genre d'événement qui stimule et apporte du palpitant." En coulisses le palpitant lui devait être beaucoup moins élevé pour les futurs participants à la Finale, tous inspectés par les vétérinaires et leur batterie de critères : "absence de lésion cutanée, absence d'anomalie à l'examen respiratoire et cardiaque et locomotion satisfaisante" nous ont expliqué les deux vétérinaires de Vichy. De ce côté-là aussi, tout s'est bien passé et finalement tous les acteurs de cette soirée réussie se demandait principalement : "à quand la prochaine ?"

D'où vient-elle ?

Fille d'Un Mec d'Héripré, Éclipse d'Orient est le 3ème produit de sa mère Richesse d'Orient (Coktail Jet - vainqueur de l'Elitloppet) qui a aussi donné les vainqueurs Bottarus (154 010€) et Désirée (Ready Cash). Pour l'anecdote, on notera que figure dans sa lignée maternelle la toute bonne... Elitloppa mais surtout que la vitesse est effectivement très présente dans cette famille où figure aussi le champion scandinave fils de Maharajah Who's Who (695 578€).

7e | SPEED CUP - FINALE
Att - 1609 m - Course D - 46 000 €
ECLIPSE D'ORIENT 1'10"
Un Mec d'Heripre x Richesse d'Orient (Coktail Jet)
Driver : F. Ouvrie - Entraîneur : J. Niskanen
Propriétaire : J. De Brabander - Eleveur : E. Desmet
2e Empereur du Cebe 1'10"1
3e Disco d'Occagnes 1'10"2
4e : Emencourt Blequin - 5e : Chantaco - 6e : Ditha Djen - 7e : Carlita Girl
A voir aussi :
...
Gouvernance du PMU : Philippe Augier devient président exécutif

Le Conseil d'Adminstration du GIE PMU, réuni ce mardi soir pour définir la nouvelle gouvernance du GIE après la révocation la semaine dernière de Cyril Linette, l'ex directeur général du GIE, a dé...

Lire la suite
...
Comme une rennaissance d'Ibaya des Forges

Remarquée, récemment, à Enghien - fautive dans le premier tournant, elle avait ensuite remarquablement terminé, se classant neuvième -, Ibaya des Forges (Carat Williams) était très en vue ce mardi à Vincennes et n'a pas déçu ses ...

Lire la suite
...
Un come-back attendu :
et Diable ressort de sa boîte

C'était la belle course du jour et elle a tenu toutes ses promesses, sa phase finale mettant aux prises les trois concurrents les plus en vue, avec, en fin de compte, la victoire du concurrent le plus titré dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite