...
Actualité - 09.07.2021

Les « Journées des Champions » en région

Deux semaines après la « Journée des Champions » à Vincennes, ce sont deux « Journées des Champions » que l'on s'apprête à vivre ce week-end en région. En l'espace de moins de vingt-quatre heures, ce sont en effet deux Groupes 2 qui vont se disputer. Le premier samedi à Vichy en clôture de la semaine du Festival du Trot dans le Centre-Est, le second dimanche à La Capelle avec l'étape du Trot à Grande Vitesse.

Il n'y a que deux Groupes 1 à se disputer en dehors de Vincennes et d'Enghien dans le programme de l'élite, l'un à l'attelé à Cagnes-sur-Mer avec son Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur, l'autre au monté à Caen avec le Saint-Léger des Trotteurs. Les Groupes 2 sont un peu plus nombreux à avoir pour cadre un hippodrome en région mais l'enchaînement de deux d'entre eux en deux jours, et même moins de vingt-quatre heures en l'occurrence, est une sorte de curiosité dans le calendrier. C'est pourtant le cas depuis quelques saisons maintenant, très précisément depuis 2011, c'est-à-dire depuis que le Grand Prix du Conseil Municipal, la course-phare du meeting de Vichy, a été promue au rang de Groupe 2 et depuis la création du circuit du Trot à Grande Vitesse dont La Capelle est l'une des trois sociétés fondatrices. Deux épreuves qui requiert de la part de leurs participants des aptitudes différentes et par conséquent ne se font pas de concurrence à proprement parler. En région, ces deux rendez-vous de dimension internationale constituent en quelque sorte deux « Journées des Champions » délocalisées.

GRAND PRIX DU CONSEIL MUNICIPAL - VICHY

La chasse gardée de Jean-Michel Bazire
Même si cela est un peu moins vrai depuis que l'homme aux vingt Sulky d'Or a décidé de réduire sensiblement son activité au sein des pelotons, Vichy rime avec Bazire et ça ne date pas d'aujourd'hui. C'est plus particulièrement vrai pour ce qui en est de son Grand Prix du Conseil Municipal qui fait partie des épreuves que le professionnel sarthois semble mettre un point d'honneur à remporter, comme en témoignent les cinq titres enlevés au cours des six plus récentes éditions dont les quatre dernières !
Il est vrai que les conditions de ce Groupe 2 correspondent aux profils des fers de lance de son écurie ces dernières années, à savoir les hongres Aubrion du Gers (Memphis du Rib), vainqueur en 2017 et 2018, Cleangame (Ouragan de Celland), lauréat à son tour les deux années suivantes, et maintenant Dorgos de Guez (Romcok de Guez). Mais il ne faut pas oublier qu'il a aussi inscrit son nom au palmarès de l'épreuve avec les entiers United Back, en 2015, et Radjah de l'Abbaye, en 2012. Cette année, c'est donc à Dorgos de Guez que revient la charge de compléter la collection d'un patron qui, sous le coup d'une suspension de quatre jours, ne peut driver que ce Groupe au cours la réunion de clôture de la semaine du Festival du Trot du Centre-Est. Dorgos de Guez est-il aujourd'hui au moins aussi fort qu'avant lui Aubrion du Gers et Cleangame ? Plus fort encore ? L'édition 2021 de ce Grand Prix du Conseil Municipal va se charger de donner des éléments de réponse.

Bugsy Malone, la référence
Ces éléments de réponse, Bugsy Malone (Ready Cash) les possède en partie. En effet, le cheval de Philippe Allaire avait donné une excellente réplique l'an dernier à Cleangame (photo ci-dessous), ne s'inclinant qu'après avoir obligé son rival à prolonger son effort jusqu'au poteau, le tout dans le chrono remarquable de 1'11'' alors que le record est détenu par Aubrion du Gers en 1'10''9 depuis 2018, année de la réfection de la piste de trot de Bellerive. Bugsy Malone a fait son retour à Vichy cette année puisqu'il vient d'enlever le Prix Vichy Célestins malgré un handicap de 50m. Ses références sur les parcours de 2900 mètres minimum, corde à droite et piste en dur, valent mieux de longs discours : 10 courses, 6 victoires et 4 accessits. Au passage, il contribue aussi aux excellentes stats de Philippe Allaire sur les bords de l'Allier cette année où sa réussite à la gagne est de 60 % et 80 % sur le podium. Les "Allaire" ne viennent peut-être pas souvent à Vichy mais, quand ils se déplacent, la réussite est au rendez-vous. Et ce n'est pas Jean-Michel Bazire qui dira le contraire.


PRIX J.-L. EGRET - PRIX DE LA C.C.T.C. (ÉTAPE DU TGV)

Ce Bello Romain, la force tranquille
Il faut remonter bientôt un an en arrière pour trouver les origines de l'une des plus belles histoires du trot de ces derniers mois. Nous sommes au mois d'août 2020 donc, à Enghien plus précisément. Ce Bello Romain (Jam Pridem) court pour la première fois sur le mile dans le Prix de Washington (Groupe 2). Cette tentative se solde par une très encourageante 3ème place derrière Drôle de Jet, qui trotte pour la troisième fois de suite sous la barre des 1'10'', et Violetto Jet (From Above), deux adversaires qu'il va d'ailleurs retrouver dimanche dans l'Aisne. « Il a franchi un palier depuis l’été dernier quand il a couru à plusieurs reprises derrière l’autostart, estimait Sylvain Dupont dans Province Courses l'Hebdo au début du printemps. Il est passé de 1’11’’ à 1’10’’. Gagner une seconde quand on est déjà à ce niveau, ce n’est pas rien. »
Depuis, il a même fait mieux en termes chronométriques puisqu'il est passé pour la première fois sous la barre des 1'10'' (1'09''9 sur le mile d'Argentan) et en termes de référence sportive puisqu'il a remporté son premier Groupe 1 dans le Kymi Grand Prix. « Les conditions sont totalement différentes bien sûr entre la petite piste de Kouvola et la très grande piste de La Capelle, juge l'entraîneur du Maine-et-Loire. Mais c'est la force tranquille. Avec le n°6 derrière l'autostart, il va être pris de vitesse surtout que les chevaux arrivent tout de suite dans le tournant sur ce parcours. Après, il n'y a peut-être pas tant que ça de chevaux qui voudront aller devant à notre intérieur. Il faudra essayer de se garer en face et de se faufiler dans la ligne droite. »

Violetto Jet et Davidson du Pont, adversaires désignés entre autres
Violetto Jet (3) est très confirmé sur cette distance (lire encadré) quand bien même il n'a jamais encore gagné sur le mile en France. La seule tentative de Davidson du Pont (7) dans le même exercice s'est soldée par une rapide disqualification (travers dans lequel il vient de replonger ses supporters dans le Prix René Ballière). Très estimé, au point d'en faire un potentiel candidat à un Prix d'Amérique Legend Race, le premier est revenu au mieux comme en témoigne sa récente 3ème place derrière Face Time Bourbon et sa victoire (après enquête) dans le Prix Chambon P où il devançait Diable de Vauvert (5) (distancé après enquête) qui va disputer dimanche son premier "1609 mètres". Le second effectuera quant à lui un retour aux sources puisque c'est sur cette piste qu'il a disputé les deux premières courses de sa carrière.

Le chiffre 6

Sur les 13 partants de cette étape du TGV, six se sont déjà imposés sur le mile. Parmi eux, la palme revient indiscutablement à l'italien Violetto Jet qui a l'expérience la plus importante dans le domaine, avec ses 8 succès qui ont tous été obtenus dans son pays d'origine.

PARTANTS LA CAPELLE - Dimanche 11 Juillet
8 PRIX JEAN-LUC EGRET / PRIX DE LA C.C.T.C - (15H32)
Course Premium - Attelé - Gr 2 - Internationale-autostart - 90 000 € - 1 609 m
1CHICA DE JOUDESD4A. Laurent
2DROLE DE JETP. Vercruysse
3VIOLETTO JETDPF. Nivard
4DREAMMOKOD4L. Abrivard
5DIABLE DE VAUVERTD4G. Gelormini
6CE BELLO ROMAINDPA. Barrier
7DAVIDSON DU PONTPAN. Bazire
8VALOKAJA HINDOD4C. Martens
9BLUES D'OURVILLED4P. Houel
10GO ON BOYR. Derieux
11TJACKO ZAZD4P. Y. Verva
12CALLE CROWND4F. Ouvrie
13SOUL STRONGD4R. Bakker
A voir aussi :
...
Who's Who,
un coup de maître sur le mile

Who's Who a inscrit son nom sur le glorieux palmarès du Hugo Åbergs Memorial ce mardi. Le 7 ans en est maintenant à quatre titres de Groupe 1. Ce qui est nettement plus singulier, c'est qu'il participait à son première épreuve sur ...

Lire la suite
...
Le Grand Prix de Wallonie avec Face Time Bourbon

Ils sont 21 sur la liste des engagés au Grand Prix de Wallonie (Gr.1), dimanche à Mons. Une liste bien sûr emmenée par le crack Face Time Bourbon (Ready Cash), le tenant du titre. Jean-Michel Bazire ne confirmera pas ...

Lire la suite
...
Gétéhi du Noyer, la bonne injection

On n'a vu que lui dans le dernier tour de piste du Prix des Jonquilles. Gétéhi du Noyer (Ulf du Noyer) a produit un premier effort devant les tribunes pour s'emparer de la tête puis s'est imposé ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite