... © ScoopDyga
Résultat de course - 10.07.2021

Izoard Védaquais au sommet aussi sur piste plate

Il a un très, très gros moteur.
Eric Raffin

On connaissait son grand braquet époustouflant sur le grand tour de Vincennes. On le supposait aussi doué de vitesse car on ne reste pas invaincu en six sorties et on ne signe pas un chrono de 1'13''4 sur le parcours classique de Vincennes sans avoir le facteur vitesse dans sa dotation. Il restait à Izoard Védaquais à transformer tout cela dans le Prix de Berlin (Gr.3). Il l'a fait et bien fait pour pousser son invincibilité à sept sorties.

Eric Raffin n'a pas voulu bousculer son partenaire Izoard Védaquais (Bird Parker) au départ pour son premier essai derrière l'autostart. Ceci explique aussi pourquoi le « grand noir » a négocié le premier tournant en troisième épaisseur avant de s'installer en tête en relayant sa compagne d'entraînement Isla Bonita (Love You). Pour le reste, il n'y a jamais eu de doute comme l'a relaté le driver au micro d'Equidia : « Je redoutais un peu le départ à l’autostart mais il s’est bien pris. Quand tout le monde s’est posé, je suis venu et la machine s’est mise en route. Il ne faut pas trop le précipiter car il est encore victime de ses allures. Une fois qu’il est sur son rail, vous êtes en sécurité. Il a un très, très gros moteur. » Izoard Védaquais s'accroche un nouveau record personnel de 1'12''4 et semble par ailleurs en progrès selon son pilote : « Aujourd’hui, il a fait un heat comme jamais. Philippe [Allaire] avait changé sa ferrure et il était parfait. »

Les autres du podium
Contrainte de voyager nez au vent, en tête du wagon de deuxième épaisseur, Idéale du Chêne (Bird Parker) n'a pas démérité pour conserver la troisième place, faisant dire à Paul Ploquin : « J’ai essayé de gérer ma place (7 derrière l'autostart) au mieux. Elle n’a pas calé. Elle est vraiment très bonne. » L'étalon Bird Parker place donc deux produits sur le podium. C'est Imagine Darling (Prodigious) qui a conclu le plus vite en venant des derniers rangs pour décrocher le premier accessit. Son mentor Etienne Dubois ajoute : « Il a été pris de vitesse en partant puis, la ligne d’arrivée, cela n’a été que du plaisir. Il prend de la maturité. »

D'où vient-il ?

Voilà là une nouvelle illustration de la réussite de Philippe Allaire avec les ressortissants de l'élevage Guay, basé dans la Sarthe, sur la commune de Vaas, dont les habitants s'appellent, précisément, les Védaquais. Fils de Bird Parker 1'09'', Izoard Védaquais est le premier produit de la semi-classique montée Dokha Védaquaise 1'13'' m. (Prodigious), gagnante du Prix Holly du Locton (Gr.2). Viennent ensuite deux produits de Ready Cash, une femelle et un mâle, baptisés, respectivement, Kotka Védaquaise. et Lister Védaquais. Dokha Védaquaise est elle-même la sœur utérine du classique, en Italie, à 2 ans, Granon Védaquais 1'12'' (Brillantissime), et la propre sœur du bon Hodake Védaquais 1'12''. Deux beaux inbreedings scellent ce pedigree, sur le sire Fakir du Vivier (3x5) et la matrone Tahitienne (5x4).

6e | PRIX DE BERLIN
Att - 2150 m - Groupe 3 - 70 000 €
IZOARD VEDAQUAIS 1'12"4
Bird Parker x Dokha Vedaquaise (Prodigious)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : Ph. Allaire
Propriétaire : Ph. Allaire - Eleveur : J. P. Guay
2e Imagine Darling 1'12"6 Prodigious x Virgin Darling
3e Ideale du Chene 1'12"8 Bird Parker x Royale du Chene
4e : Ikacou des Cinty - 5e : Isla Bonita - 6e : Iseult Flower - 7e : Invictus Madiba
A voir aussi :
...
Ventes des Critériums Arqana Trot : quel est le concept ?

Nouvelle arrivée sur le calendrier des ventes 2022 et venant clore la toute nouvelle journée des Critériums le 18 septembre, la vente du même nom organisée par Arqana Trot se veut d'un nouveau genre. Explications avec Hugues ...

Lire la suite
...
Heliade du Goutier en lice dans le Championnat Européen des juments

Save The Quick (Jasmin de Flore), Anna Mix (Ludo de Castelle), sans oublier Uza Josselyn (Love You). Tels sont les noms français figurant au palmarès du Championnat Européens des Juments - Prix Maharajah, qui aura lieu mercredi ...

Lire la suite
...
Première victoire prémium pour Alexandre Guérin

La joie d’Alexandre Guérin faisait plaisir à voir au passage du poteau du Prix de l’AFASEC dans la deuxième épreuve d’Amiens. La casaque de l’écurie de l’Iton s’est illustrée pour la quinziè...

Lire la suite
...
Il était
une fois Grosbois (2/2)

Suite et fin de notre rétrospective et de notre dossier sur Grosbois, à la faveur du soixantième anniversaire de son acquisition, par la Société du Cheval Français, le 26 juillet 1962. Grosbois n’est pas seulement un centre d’...

Lire la suite