...
Résultat de course - 10.07.2021

Delfino a plus d'un tour dans sa « Manche »

C’est le meilleur cheval que j’entraîne en ce moment.
Mathieu Mottier

Il a conservé son titre dans le Prix de la Manche. Delfino a même mis la manière pour s'imposer en solitaire, laissant à distance Féerie Wood, pourtant irréprochable. Sans être Manchot, Delfino devient le roi de la Manche.

Il a mis encore plus de marge que l'an dernier avec son dauphin dans le Prix de la Manche. L'an dernier, c'est Cash du Rib (Ready Cash) qui occupait ce rôle. Cette année, c'est Féerie Wood (Rockfeller Center) qui a endossé l'habit. La différence que la représentante d'Alexandre Abrivard devait rendre 25 mètres au lauréat. Delfino (Speedy Blue) a incontestablement produit une performance supérieure à celle de l'an dernier dans la même épreuve. Venu en tête à mille mètres du but, le futur lauréat a fait le trou en entrant dans le dernier tournant puis n'a jamais perdu de son avance. L'épreuve avait été méticuleusement préparée par la famille Mottier et Dominique et Danielle, les parents de Mathieu, avaient fait le déplacement pour l'occasion. Le professionnel a confié sur Equidia : « C’est le meilleur cheval que j’entraîne en ce moment. Et cela me fait plaisir de faire une photo avec papa, cela faisait longtemps qu’on n’en avait pas fait. Delfino était parfait. Il n’avait qu’une course de rentrée mais c’est un cheval qui s’entraîne bien et se prépare vite. »

Difficile de rendre 25 mètres mais record pour Féerie Wood
En réalisant 1'12''1, Féerie Wood conclut deuxième et remplit son contrat comme l'explique son driver Alexandre Abrivard : « Je pensais que cela allait être dur avec des chevaux qui marcheraient 1’13’’ devant et le vainqueur a fait moins de 1’12’’5. Féerie Wood a été merveilleuse et comme c’était impossible de venir gagner, elle a fini à sa main, sans prendre dur. »
Si le record du parcours est toujours à l'actif d'Aubrion du Gers (1'11''3 dans le Prix Jean-Luc Lagardère 2018 sur 2875m), Féerie Wood établit la nouvelle référence des 2900m en 1'12''1 (contre 1'12''6 à Virgious du Maza en 2017 dans ce même Prix de la Manche).

D'où vient-il ?

Issu de l'élevage Mottier, Delfino est le frère cadet du valeureux hongre Taphir (7 victoires et 159.550 €) mais aussi d'Agino (72.360 €). On compte après lui dans la fratrie Glamina (89.900 €). Leur mère, Miss Volo, est la sœur utérine du classique Evolo, deuxième d'Eclair de Vandel dans le Prix de Vincennes, et du bon Hardi Volo (7 succès et 175.771 €). C'est une mère de grande qualité : elle compte huit vainqueurs différents dans sa production. La lignée maternelle est sous le sceau des "Blanc" et "Blanche" de la famille Maillet et a été exploitée par plusieurs grands nom du trot comme Alec Wesweiller (Taxi Blanc) et la famille Rayon puisque cette lignée est celle de la classique Girl Blanche et de Davidson du Pont.

3e | PRIX DE LA MANCHE
Att - 2875 m - Course A - 80 000 €
DELFINO 1'12"4
Speedy Blue x Miss Volo (Gazouillis)
Driver : M. Mottier - Entraîneur : M. Mottier
Propriétaire : Ec. D. Mottier - Eleveur : D. Mottier
2e Feerie Wood 1'12"1 Rockfeller Center x Vive Fee
3e Freyja du Pont 1'12"8 Quinoa du Gers x Parade du Pont
4e : Ferrari Sisu - 5e : Gangster du Wallon - 6e : Candidat d'Ortige - 7e : Dona Viva
A voir aussi :
...
L'agenda de la semaine : cap sur l'Atlantique

Les esprits seront focalisés cette semaine sur la belle réunion de samedi prochain avec le Prix de l'Atlantique (Gr.1) mais aussi le Prix de Tonnac-Villeneuve (Gr.2). En attendant voici le programme de lundi à vendredi. ● Lundi 15 avril : Après ...

Lire la suite
...
27 engagés dans le Prix de l'Atlantique

Respectivement 2ème, 3ème et 4ème du Prix de l'Atlantique 2023 (voir notre photo) derrière Étonnant, GO ON BOY (Password), HOHNECK (Royal Dream) et HORSY DREAM (Scipion du Goutier) font partie des 27 engagés pour l'édition 2024 programmée samedi prochain à ...

Lire la suite
...
Tracking : ça tournerait au "fiasco" ?

Nos confrères de Jour de Galop en ont fait leur une jeudi soir : le dossier du Tracking en France entre dans une spirale négative. "Pourquoi le tracking est un fiasco en France" pouvait-on ainsi lire dans le quotidien ...

Lire la suite
...
Une journée semi-classique
sous le signe des équipes

Disputée dans des conditions estivales, la réunion de ce samedi à Vincennes a tenu toutes ses promesses. Avec des courses de haut niveau, de jolis matchs, des rebondissements et une tendance : des succès en équipe.

Lire la suite