... ©Aprh
Actualité - 11.07.2021

Davidson du Pont : record, brio et goût amer

Grand animateur de la course, résistant jusqu'au bout à l'attaque de Violetto Jet qui a eu le bon parcours, le tout dans un temps record qui le fait passer pour la première fois sous la barre des 1'10'' : Davidson du Pont (Pacha du Pont) a signé une grande performance pour remporter le Prix Jean-Luc Egret Gr.2. Mais elle restera entachée d'un incident sérieux en début de course avec Ce Bello Romain (Jam Pridem).

C'est avant tout la peur qui a gagné tous ceux qui ont suivi cette course en direct. Quelques mètres seulement après que l'autostart a lâché les bolides, juste avant le premier virage, Ce Bello Romain se retrouve pris en étau entre Diable de Vauvert (Prince d'Espace) et surtout Davidson du Pont (Pacha du Pont) lancé pleine vitesse par Nicolas Bazire clairement décidé à effacer son défavorable numéro 7 derrière les ailes de l'autostart. Mais sous l'effort, son partenaire penche nettement sur sa gauche et "écrase" le lauréat du Kymi Grand Prix lequel reste presque miraculeusement sur ses quatre jambes mais prend le galop. Le terrain concédé ne lui permettra jamais de revenir disputer un bon classement. Mais vue la frayeur du départ, c'est comme un moindre mal. Au moment de son interview sur Equidia au micro d'Audrey Fournier, Nicolas Bazire, driver de Davidson du Pont, concédait lui aussi que l'incident est regrettable : "Avec du gaz, il penchait et quand j'ai avancé les mains pour démarrer, il s'est jeté à {gauche} d'un coup sans pouvoir le tenir. Ça m'embête beaucoup pour {Moustique} (NDLR : Anthony Barrier) et Sylvain (Dupont)", les pilote et entraîneur de Ce Bello Romain. Sur la route du retour, l'entraîneur angevin s'est voulu globalement rassurant au sujet de son champion : "Le cheval est rentré avec une petite plaie mais vraiment minime. S'il n'est pas adroit, tout le monde est par terre. Ce n'est pas une bonne image des courses selon moi. Mais bon, le cheval et l'homme sont rentrés sur leurs jambes, c'est le principal. Bien sûr, on a eu peur. Et il trotte finalement 1'10''5 en perdant toute chance au départ... !"
Ce Bello Romain sera désormais revu soit lors du Prix de Washington à Enghien soit à Mons pour le Grand Prix de Wallonie.
Nicolas Bazire écopera d'une mise à pied de quatre jours. Plusieurs parieurs sur les réseaux sociaux se sont eux plaint du fait que ce genre d'incident ne générait pas l'ouverture d'une enquête, à leur plus grand étonnement. Si le code a été appliqué, il est vrai qu'une gêne aussi caractérisée (même involontaire bien sûr) sur une si courte distance pose aussi question.
En revanche, ce qui est incontestable, c'est le brio et la ténacité affichés par Davidson du Pont pour maintenir le cadence jusqu'au poteau afin de contrer l'assaut de Violetto Jet (From Above), dans la forme de sa vie et qui a pu bénéficier du dos du vainqueur toute la course. Résultat, Davidson du Pont améliore le record de la course de trois dixièmes de seconde établi l'an passé par Drôle de Jet (Coktail Jet), très bon 3ème ("il n'a que deux travaux dans les jambes" a précisé après course Pierre Vercruysse son driver). 1'09''3 en réduction kilométrique, Davidson du Pont passe pour la première fois sous la barre des 1'10'' et de façon spectaculaire même. Le double médaillé d'argent dans le Prix d'Amérique signe ici une troisième victoire en 2021 et efface sa malchance du Prix René Ballière (fautif en sautant un papier dans la montée).
Les autres malheurs du jour sont pour Go On Boy (Password), fautif aux abords du poteau et laissant la 3ème place sur le podium au tenant du titre Drôle de Jet.

Cette épreuve était la 3ème étape du Trot à Grande Vitesse. Prochain rendez-vous le 27 juillet à Jägersro pour le Hugo Abergs Memorial.

Les réactions
Nicolas Bazire (driver de Davidson du Pont - 1er) : "Il a été bon car je l'ai lancé de loin dans la ligne droite et il a résisté jusqu'au bout, c'est un crack."

Franck Nivard (driver de Violetto Jet - 2ème) : "On a été pris de vitesse à l'entrée de la ligne droit et si on a grapillé notre retard jusqu'au poteau, ça n'a pas suffi. Le cheval court une nouvelle fois très bien."

Pierre Vercruysse (driver de Drôle de Jet - 3ème) : "Le numéro 2 nous a avantagés mais quand on pense le peu de travail qu'il avait et le fait qu'il était ferré des quatre pieds, il va au-delà de mes espérances. Il ne s'est pas rendu pour finir ce qui m'a beaucoup plu, d'autant que je n'ai usé d'aucun artifice. Direction maintenant le Prix de Washington le 31 juillet à Enghien."

D'où vient-il ?

Davidson du Pont est un pur produit de l'historique élevage de la famille Rayon, développé dans l'Orne par Albert Rayon, qui entraîna jadis dans l'aventure des courses et du trot, un certain Pierre de Montesson. Davidson du Pont ressortit à la première année de production de Pacha du Pont 1'13'' m., fils d'un autre étalon maison, l'améliorateur Baccarat du Pont 1'13''. Sa mère, Laguna du Pont 1'16'' (Pélican du Pont), lauréate de deux tournois provinciaux, a donné, en tout, à ce jour, quatre vainqueurs et est la propre sœur d’Indiana du Pont 1'13'' (207.165 €), d’où le semi-classique Rachmaninov Seven 1'11'' (418.975 €). Intéressants sont les inbreedings, féminins, du pedigree, sur Roquépine (4x4) et, surtout, sur Bragance (4x3), matrone de l'élevage Rayon.

8e | PRIX JEAN-LUC EGRET / PRIX DE LA C.C.T.C
Att - 1609 m - Groupe 2 - 90 000 €
DAVIDSON DU PONT 1'09"3
Pacha du Pont x Laguna du Pont (Pelican du Pont)
Driver : N. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : E. A. Rayon - Eleveur : E. A. Rayon
2e Violetto Jet 1'09"3
3e Drole de Jet 1'09"8
4e : Dreammoko - 5e : Diable de Vauvert - 6e : Calle Crown - 7e : Ce Bello Romain
Baccarat du Pont 1'13''9 Florestan (US)
Pacha du Pont 1'13''9 Moscova du Pont 1'20''0
Alba du Pont 1'21''6 le Loir 1'17''4
DAVIDSON DU PONT Kama du Pont 1'22''4
Pelican du Pont 1'15''8 Fruit Rose
Laguna du Pont 1'16''1 Bragance
Rolls du Pont 1'17''6 Granit (h.n.)
Girl Blanche
A voir aussi :
...
Cleangame débute sa tournée des régions

La brillante démonstration de Cleangame (Ouragan de Celland) dans le Prix d'Eté (Gr.2), dimanche 11 septembre, prouve que le champion de Jean-Michel Bazire a retrouvé toutes ses sensations. Son entraîneur avait, à chaud, évoqué le Grand Prix de la Fé...

Lire la suite
...
Imhotep Madrik de plus en plus fort

Après un premier succès à Vincennes décroché le 1er septembre au prix d'un extrême courage, Imhotep Madrik (Prodigious) a réitéré mais avec une marge nettement plus confortable. Le parcours du jour, les 2.175 mètres de ...

Lire la suite
...
100e victoire d'Emilie Le Beller,
ce mardi à Vincennes

Cela faisait presque dix mois qu'Emilie Le Beller n'avait pas franchi le poteau d'arrivée en tête à Vincennes. La dernière fois, c'était le 30 novembre dernier, en selle sur Héros du Pré (Rieussec) qui se permettait de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite