... © ScoopDyga
Résultat de course - 12.07.2021

Dreamer Boy, l'art de la lutte et de la correction

La lutte a été belle.
Eric Raffin

Jean-Philippe Monclin se serait bien vu remporter le Quinté+ du jour à Châteaubriant. Il a, en tout cas, tout fait en ce sens, imprimant un train élevé à l'épreuve au sulky de son partenaire Fly Speed. Le duo a pourtant trouvé plus dur que lui dans le final avec le diable d'Eric Raffin aux commandes de Dreamer Boy. L'un et l'autre ont tout donné mais avec correction.

Voilà sans doute des attitudes que l'on va de plus en plus voir dans les prochains mois et prochaines années. Eric Raffin vient de remporter le Quinté+ au sulky de Dreamer Boy (Gazouillis) après un dénouement haletant contre Fly Speed (Neutron du Cébé). Mais aucun des deux pilotes n'a eu recours à sa cravache, Eric Raffin aidant son partenaire dans les derniers mètres en jetant son buste en arrière, dans la position de la planche, pour lui donner une ultime impulsion. Et pour que les images soient parfaitement synchrones avec l'analyse, voilà aussi un discours que l'on devrait de plus en plus entendre à présent, celui d'Eric Raffin au micro d'Equidia qui jubile et explique : « C’était une belle lutte. J’ai cru que j’allais faire plus la différence que cela mais le partenaire de Jean-Philippe [Monclin] n’a rien lâché. La lutte était belle car elle n’a pas été une lutte sans retenue. On n’a pas été des sauvages. »
Les deux premiers ont nettement dominé les débats et la performance du vainqueur qui venait de prouver sa forme à Pontchâteau (2e), contraint de rendre 25 mètres, a encore été augmentée par des mètres perdus au départ. Eric Raffin détaille à ce sujet : « Il m’a échappé au départ et m’a fait une ou deux foulées de galop. Au premier coup de frein, je suis venu calmement pour me poser aux côtés de Jean-Philippe. Je savais que mon partenaire était très dur à l’effort et qu’il ne lâcherait rien. » Il s'agit du 16e succès du représentant d'Yves Dreux et de son troisième obtenu en association avec le Sulky d'Or en six tentatives communes seulement.

D'où vient-il ?

Tranfert de la grande famille Gédé de Champenoise dans l'effectif d'élevage de Yves Dreux, Bom Gédé (Firstly) a bien travaillé. Elle lui a notamment donné Pom Girl (320 300 €) et Quest For Boy (152 820 €) mais aussi Mary Girl (253 365 €), devenue au haras la mère de Dreamer Boy. En fait, sa production ne se résume pas au vainqueur du jour puisqu'elle est aussi la génitrice de Bering Boy (165 160 €) et de Fashion Girl (104 020 €). Pour être tout à fait complet, il faut aussi ajouter que Bom Gédé a produit, avant de passer sous la bannière d'Yves Dreux, le classique Instant Gédé (529 099 €).

4e | PRIX XAVIER HUNAULT, PRESIDENT FONDATEUR
Att - 3000 m - Course C - 35 000 €
DREAMER BOY 1'14"
Gazouillis x Mary Girl (Quadrophenio)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : Y. Dreux
Propriétaire : Y. Dreux - Eleveur : Y. Dreux
2e Fly Speed 1'14"6 Neutron du Cebe x Icaranda
3e Kaptah 1'14"8 Prodigious x
4e : Comtesse du Clos - 5e : Estebane Sacha - 6e : Eliska Berry - 7e : Caftan Besp
A voir aussi :
...
Eric Raffin ne lâche pas la proie pour l'ombre

En retard sur Alexandre Abrivard au début de l'été dans le tableau du Sulky d'Or (116 victoires contre 127 à son confrère au 1er juillet), Eric Raffin a beaucoup engrangé pendant l'été et aborde le dernier quart temps de ...

Lire la suite
...
La promesse d'un beau match jusqu'à la fin d'année

Avec 460.000 € d'écart entre les deux premiers du classement général des pères de gagnants 2022 à l'entame du dernier trimestre, la fin d'année promet d'être chaude. Rien n'est encore joué entre celui a longtemps été indétrô...

Lire la suite
...
Boccador de Simm, père du champion des 3 ans

Le troisiième trimestre 2022 vient de se clôturer. Que nous apprennent les classements dans les différentes catégories au moment d'entrer dans le dernier quart temps de l'année ? Tour d'horizon des leaders actuels. Dans le tableau des ...

Lire la suite
...
Ready Cash reprend son sceptre chez les 4 ans

Précédé il y a quelques semaines par Bird Parker (Ready Cash) dans le tableau des pères de gagnants de 4 ans, Ready Cash reprend la main grâce au sacre d'Italiano Véro dans le Critérium de ...

Lire la suite