... ©Mikkeli
Actualité - 14.07.2021

Face Time Bourbon et Billie de Montfort, superbes ambassadeurs

Le crack Face Time Bourbon et l’infatigable Billie de Montfort seront nos représentants, dimanche, en Finlande, à Mikkeli, dans le Prix Saint-Michel (St. Michel Ajo), convoité Groupe I se disputant sur le mile. Sur ce tracé réputé pour sa vitesse, les concurrents français se sont souvent bien défendus, même s’ils ne comptent que quatre victoires, depuis celle du hongre Guénoso, en 2003.

Quatre victoires seulement, certes, mais pas n’importe lesquelles et, de surcroît, de nombreux accessits, voire de mémorables tirs groupés. Nos trotteurs ont tout de même marqué de leur empreinte le St. Michel Ajo, comme lorsqu’ils en prirent les trois premières places, en 2009, le succès de Première Steed trouvant son prolongement dans la place de deuxième de Paradis Cordière et celle de troisième de Marathon Man ; comme en 2011, avec la victoire de Rapide Lebel aux dépens de Renommée d’Obret ; comme en 2016, où Un Mec d’Héripré emmenait dans son sillage Univers de Pan. On se souvient aussi des premiers accessits d’Exchequer, devancé par Not A Spacecase, en 2001, et de Durvalo, formidable dauphin de Varenne, en 2002. Atteint par la limite d’âge, en France, Durvalo était parti finir sa carrière en Finlande et il avait 11 ans quand il signa cette belle performance dans une course ouverte, pointons-le, aux chevaux de 4 à 14 ans. Ladakh Jiel avait le même profil, en 2010, lorsqu’il s’est classé troisième d’Amour Ami. Soléa Rivellière était un peu plus jeune, en revanche, lors de sa deuxième place, à 9 ans, en 2015, derrière l’américain Creatine.

Un tournoi où la vitesse joue un rôle essentiel

Au palmarès français de la course, donc, pour l’heure, quatre chevaux : deux hongres, Guénoso (2003) et Rapide Lebel (2011), une femelle, Première Steed (2009), et un mâle, Un Mec d’Héripré (2016). Le trait commun à ce quatuor : une grande vitesse de base, soit tout ce qu’il faut sur le mile de Mikkeli et est aussi l’apanage de Face Time Bourbon et Billie de Montfort, nos deux ambassadeurs de cette année, qui ont ainsi le profil pour bien faire dans cette course de vitesse à laquelle, en une excitante perspective, ils prennent part, l’un et l’autre, pour la première fois.
Au vu de la récente démonstration de Face Time Bourbon, pour sa rentrée, dans le Prix René Ballière, à Vincennes, on a toutes les raisons d’être optimiste à son endroit ; de même, Billie de Montfort affiche une forme éclatante, demeurant sur deux succès, sur piste plate, en Scandinavie.

Les partants 2021
1. Vitruvio – Alessandro Gocciadoro
2. Evaluate – Santtu Raitala
3. Seismic Wave – Hannu Torvinen
4. Next Direction – Iikka Nurmonen
5. Billie de Montfort – Gabriele Gelormini
6. Run For Royalty – Pekka Korpi
7. Face Time Bourbon – Éric Raffin
8. Grainfield Aiden – Hannu Korpi


Un peu d’histoire
Le Prix Saint-Michel a été créé au début des années 1980. Véritable championnat de vitesse, il a sacré des phénomènes dans ce domaine. En témoigne, à titre d’exemple, le trio de prestige composé de Mack Lobell, vainqueur en 1990, Ina Scot, lauréate en 1994, et Varenne, le gagnant de l’édition 2002. Ce dernier signa un record d’Europe, cette année-là, passant sous la barre des 1’10’’ en trottant le kilomètre sur le pied de 1’09’’3. Approché par Rapide Lebel, lors de son succès de 2011, en 1’09’’4, et même par les autres vainqueurs français, Première Steed, en 2009 (1’09’’6), et Un Mec d’Héripré, en 2016 (1’09’’5), ce record devait tenir jusqu’à l’an dernier, où Next Direction le battit, faisant afficher 1’08’’9.

Rares sont les doublés
L’histoire de la course révèle, seulement, deux doublés, celui d’Aces Noble, en 1997 et en 1998, et celui de Camilla Highness, en 2007 et en 2008. Des doublés enregistrés pour la Suède, le pays le plus représenté au palmarès, soit une douzaine de fois. D’autres, et non des moindres, ont manqué de peu la passe de deux, tel Mack Lobell, vainqueur en 1990, puis deuxième de son compatriote Slybowl Hanover, l’année suivante, ou encore Classico Merett, lauréat en 2004, avant de subir la loi de Giant Diablo, en 2005, lui-même battu par Norvelous Hanover, en 2006. Cette année, Next Direction est en situation de faire coup double, dans une épreuve qu’il affectionne tout particulièrement, puisque, avant de s’y imposer en 2020 (dans un temps record : 1'08''9), il s’y était classé deuxième de Makethemark en 2019.

Cinq étalons français au palmarès
Cinq étalons français ont donné un vainqueur du Prix Saint-Michel. Le premier a été le champion d’Ali Hawas et Abel Renaudin Lançon, exporté en Finlande à la reproduction, qui a engendré BWT Magic, gagnant, pour la Finlande, précisément, en 2000. Il y a ensuite le « Viel » Rénoso, père de Guénoso (2003), pour la France, le « Dubois » Coktail Jet, auteur de Classico Merett (2004), pour l’Italie, le « Fichaux » Ginger Somolli, d’où Rapide Lebel (2011), pour la France, et, enfin, le « Doliveux » Orlando Vici, qui peut se targuer d’avoir produit deux vainqueurs de la course, Un Mec d’Héripré (2016), pour la France, et le tenant du titre Next Direction, pour la Finlande.

Une nouvelle édition record ?
Les deux candidats hexagonaux auront six opposants, dimanche, dont le lauréat de l’an dernier, Next Direction, qui ouvrira les hostilités en quatrième position derrière l’autostart. Eux n’ont pas forcément été gâtés par le tirage au sort, en particulier Face Time Bourbon, au couloir 7, tandis que Billie de Montfort a hérité du numéro 5. Ils sont cependant, tous les deux, très véloces et capables d’effacer, d’emblée, ceux qui sont à leur intérieur. Parmi ceux-ci, l’italien Vitruvio (couloir 1) et les scandinaves Evaluate (couloir 2) et Seismic Wave (couloir 3). Run For Royalty s’élancera, pour sa part, entre nos deux représentants, au couloir 6, alors que Grainfield Aiden partira tout à l’extérieur. Cela devrait être un grand moment, avec, peut-être, à un an d’intervalle, un nouveau record à la clef. Et « quid » du record d’Europe du mile, détenu, après la déchéance de Propulsion (1’08’’1), par Ringostarr Treb, en 1’08’’2 ?

A voir aussi :
...
Who's Who,
un coup de maître sur le mile

Who's Who a inscrit son nom sur le glorieux palmarès du Hugo Åbergs Memorial ce mardi. Le 7 ans en est maintenant à quatre titres de Groupe 1. Ce qui est nettement plus singulier, c'est qu'il participait à son première épreuve sur ...

Lire la suite
...
Le Grand Prix de Wallonie avec Face Time Bourbon

Ils sont 21 sur la liste des engagés au Grand Prix de Wallonie (Gr.1), dimanche à Mons. Une liste bien sûr emmenée par le crack Face Time Bourbon (Ready Cash), le tenant du titre. Jean-Michel Bazire ne confirmera pas ...

Lire la suite
...
Gétéhi du Noyer, la bonne injection

On n'a vu que lui dans le dernier tour de piste du Prix des Jonquilles. Gétéhi du Noyer (Ulf du Noyer) a produit un premier effort devant les tribunes pour s'emparer de la tête puis s'est imposé ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite