... © Aprh
Actualité - 16.07.2021

Euro du Chêne, la victoire par un trou de souris

La nouvelle étape estivale du Grand National du Trot a été dominée par des chevaux en grande forme et adeptes des efforts ressérés. Les deux deux premiers, Euro du Chêne et Crack Money, avaient couru la semaine dernière. C'est grâce à un trou de souris, et une ouverture providentielle, qu'Euro du Chêne est venu arbitrer tout à la fin les débats. L'épreuve conforte la première place au classement général de Crack Money.

Julien Le Mer détenait bien les clés de la 8e étape du Grand National du Trot, ce vendredi aux Sables-d'Olonne. Il présentait deux candidats en forme et c'est le moins attendu, Euro du Chêne (Néoh Jiel), qui a triomphé dans une épreuve qui s'est disputée en deux temps bien distincts, à rythme modéré d'abord puis effréné lors du dernier tour. Le vainqueur s'élançait en deuxième ligne derrière l'autostart mais a réussi à voyager côté intérieur, sans heurts. Le plus dur pour lui a été de trouver le passage providentiel dans la phase finale, cadenassé qu'il était derrière l'animateur Fire Cracker (Quaro), qui baissait progressivement de pied, et Crack Money (Singalo), en pleine piste. Le passage a bien eu lieu par la grâce de deux concurrents qui s'écartent l'un de l'autre. Et le petit Euro du Chêne - il rend plusieurs centimètres sous la toise à tous ses rivaux du jour - s'est infiltré pour l'emporter. C'est le double triomphe du petit et du sang-froid de Matthieu Abrivard qui avait décidé de patienter. Pour l'entraîneur Julien Le Mer, sur le bord de piste, le dénouement est fort : « Quel kiff ! Il a été drivé à la perfection. Il y a un nez et la victoire est là. Cela fait longtemps qu’on se connaît avec Matthieu [Abrivard], on a été à l’école ensemble. Il est en grande forme, ce n’est pas nouveau. On a gagné Groupe 1 ensemble [le Prix Albert Viel avec Eros du Chêne] et maintenant, une étape du GNT, je suis ravi. »
Un vainqueur qui a retrouvé ses meilleures sensations
Élément de haut niveau en début de carrière (2e du Prix Emmanuel Margouty puis 3e du Prix Maurice de Gheest à 2 et 3 ans), Euro du Chêne a vu ensuite sa carrière perturbée par des ennuis de santé. Notamment absent plus d'un an, de décembre 2019 à novembre 2020, il venait de s'imposer en faisant sensation à Enghien (derniers 500 mètres en 1'06''1). Le 7 ans a visiblement retrouvé tout son potentiel ou, au moins, sa plus grande part. C'est aussi l'analyse de son driver du jour Matthieu Abrivard, qui est également revenu sur Equidia sur sa course : « C’est un chic cheval que Julien a retrouvé car il a eu un long passage à vide. C’est un super pisteur capable d’aller très, très vite. Tout s’est bien mis. J’ai toujours bien voyagé et, à l’entrée de la ligne d’arrivée, il fallait juste que j’arrive à me frayer un chemin entre les deux premiers. À la lutte, l’ouverture s’est faîte. Si j’essaie de les contourner, je ne suis que troisième. C’est la beauté des courses. »

Un duo qui enchaîne
Les deux premiers sont les concurrents qui venaient de courir de manière récente : mercredi dernier (7 juillet) pour Euro du Chêne et samedi (10 juillet) pour Crack Money, battu vraiment du minimum après avoir pris l'ascendant sur Fire Cracker. Pour Cédric Terry, il fallait profiter de cette épreuve, en première ligne derrière l'autostart : « C’est toujours rageant d’être battu de si peu mais mon cheval court très bien à six jours d’intervalle. Lors des prochaines étapes, au deuxième poteau de départ, cela risque d’être plus dur. »

Un chrono de premier plan
En 1'11''3, Euro du Chêne égale la marque de Bold Eagle (Ready Cash) réalisée en juillet 2016 mais sur un parcours plus long (2 800 mètres) avec départ volté. Le record de la piste est toujours l'apanage de Digne et Droit (The Best Madrik) en 1'11''1 depuis août 2019 dans un exercice de pure vitesse (2.000 mètres autostart).

Les principaux battus :
■ David Thomain (Elvis du Vallon - 3e) : « J’ai eu un petit peu de mal à sortir du dernier virage et on a tous fini très vite. Contrairement à d’habitude, je l’ai démarré plus vite derrière l’autostart et cela a un peu émoussé sa pointe mais je voulais être à la corde. Le cheval court, une nouvelle fois, très bien. »
■ Eric Raffin (Fire Cracker - 4e) : « Il s’est collé dans la main droite. Je n’ai pas pu le lancer comme je voulais. J’aurais peut-être dû aller un peu plus vite devant les tribunes mais, en même temps, si je vais plus vite, je ne gagne pas. Il a eu du mal à prendre le dernier tournant. Il ne démérite pas pour autant. C’est un cheval de grande piste. »

Classement général : Crack Money conforte sa position
1er.- Crack Money – 46 points
2e.- Firello – 36
3e.- Deganawidah – 34 / 4e.- Euro du Chêne – 28
3e | GRAND NATIONAL DU TROT PARIS-TURF
Att - 2650 m - Groupe 3 - 85 000 €
EURO DU CHENE 1'11"3
Neoh Jiel x Oseille du Chene (Coktail Jet)
Driver : M. Abrivard - Entraîneur : J. le Mer
Propriétaire : Cl. Guedj - Eleveur : Cl. Guedj
2e Crack Money 1'11"4 Singalo x Quiona
3e Elvis du Vallon 1'11"4 Reve de Beylev x Premiere de Beylev
4e : Fire Cracker - 5e : Firello - 6e : Fric du Chene - 7e : Bad Julry
© Aprh

D'où vient-il ?

Elevé par son propriétaire Claude Guedj, ce fils de Néoh Jiel est le frère utérin du classique Fric du Chêne (468 925 €). Leur génitrice, Oseille du Chêne (qualifiée), a également donné naissance à Uranus du Chêne (79 200 €) et Crésus du Chêne (93 640 €). Isimoney du Chêne (Voltigeur de Myrt), le dernier de la famille en âge de courir, a peu couru (5 sorties) mais compte deux victoires.Leur arrière grand-mère, Aube du Chêne (58 862 €), a produit Que d'Oseille (206 910 €), elle-même mère du prometteur Gitano (152 920 €).

Capriccio 1'12''3 Sharif Di Iesolo (IT)
Neoh Jiel 1'13''3 Quamaria 1'16''1
Flaya de Jiel Ourasi 1'12''7
EURO DU CHENE Playa
Coktail Jet 1'11''2 Quouky Williams 1'14''2
Oseille du Chene Armbro Glamour (US)
Isis du Chene Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
Aube du Chene 1'16''6
A voir aussi :
...
Gangster Davaness dans son meilleur rôle

Même si sa palette est assez large, lui qui a gagné sur des profils de piste différents, à l'attelé et au monté, il y a une situation qui convient vraiment à merveille à Gangster Davaness (Booster Winner) : c'est la course d'attente. ...

Lire la suite
...
Deko de Tilou en mode bulldozer

En ouverture de programme, dans le cadre de la course support du Quinté+, Deko de Tilou (Royal Dream) a fait fort pour remporter le Prix d'Erbray en force. Résultat, un excellent chrono : 1'11''1. Pour Christophe Martens son driver, ...

Lire la suite
...
Hip Hop Haufor en très bon cheval

Et de quatre pour le très bon Hip Hop Haufor (Up And Quick). Il devient le deuxième cheval de l'hiver à afficher pareil score mais il prend surtout rendez-vous avec des sphères plus élevées tant son potentiel ...

Lire la suite
...
Les 15 partants du Prix de Cornulier

Les partants du Prix de Cornulier (Gr.1) ont été validés ce jeudi. Ils seront 15 dimanche à se disputer le titre de meilleur trotteur au monté. Quatorze des quinze candidats sont déclarés déferrés des quatre pieds. Seul ...

Lire la suite