... © Aprh
Résultat de course - 17.07.2021

Incahuasi hausse le ton à Paris

Il gagne souvent du minimum parce qu'il est froid.
François Lagadeuc

On commençait à se dire que Paris était trop grand pour lui. La réponse est arrivée ce samedi et cingle par un non catégorique. En s'imposant à Enghien, Incahuasi prend une autre dimension et perpétue une tradition familiale parisienne.

Être « fils de » ou « frère de » n'a pas que des avantages. Inhuacasi (Ready Cash) l'avait un peu éprouvé à son insu jusqu'alors. Ses tentatives parisiennes, quatre à ce jour (trois à Vincennes et une à Enghien), s'étaient soldées par des échecs. Par contre, le représentant de Philippe Allaire avait déjà montré du talent sur plusieurs pistes plates normandes. Sur la dernière en date, Caen, il venait de s'imposer en faisant forte impression. Mais alors comment transformer son histoire parisienne en idylle ? Comment clamer comme dans les Enfants du Paradis : « Paris est tout petit pour ceux qui s'aiment comme nous d'un si grand amour » ? En remportant le Prix de la Sorbonne ce samedi à Enghien. Le tout aux dépens d'éléments estimés. Incahuasi s'est même permis de voyager à l'extérieur de l'animateur Infiel (Goetmals Wood), un propre-frère de Ferreteria patiemment façonné par Jean-Pierre Dubois, avant de lui prendre nettement le meilleur à partir de la mi-ligne d'arrivée. Son pilote François Lagadeuc est sous le charme : « Chaque fois qu’il court, c’est de mieux en mieux. Il n’a pas un changement de vitesse extraordinaire même si cela commence à venir. C’est aussi parce qu’il a beaucoup d’allure [comprendre de grandes allures]. Par contre, il est capable de produire du train. C’est un cheval qui gagne souvent du minimum parce qu’il est froid. Encore aujourd’hui, quand il est rentré, il ne soufflait pas. »

Le 10e riche le plus argenté de Philippe Allaire
Incahuasi apporte ici une 58e victoire à Philippe Allaire au sein de la génération des "I" en France. En incluant les 6 victoires de son représentant italien de 3 ans Callmethebreeze, le professionnel arrive à 64 titres. Dans cet ensemble, Incahuasi pointe au 10e rang par les gains.

D'où vient-il ?

Co-élevé par Jean-Pierre Guay et Philippe Allaire Incahuasi est né, en quelque sorte, de l'union de deux chefs d’œuvre, soit le crack étalon Ready Cash 1'10'' et la toute bonne Sanawa 1'13'' (Jeanbat du Vivier), lauréate du Critérium des Jeunes en 2009. De la sorte, Incahuasi est le propre frère des "classiques" Dawana 1'10'' et Gotland 1'11 mais aussi de Caranca 1'14, génitrice d'un autre cheval de premier plan : Hohneck 1'11.

2e | PRIX DE LA SORBONNE
Att - 2150 m - Course C - 38 000 €
INCAHUASI 1'13"4
Acheté aux ventes Arqana Trot 165 000 € par Anonyme
Ready Cash x Sanawa (Jeanbat du Vivier)
Driver : F. Lagadeuc - Entraîneur : Ph. Allaire
Propriétaire : Ph. Allaire - Eleveur : J. P. Guay
2e Infiel 1'13"5 Goetmals Wood x Avenue Victoria
3e Invictus Jiel 1'13"5 Love You x Trinity Jiel
4e : Iron Jet - 5e : Ivoli Zeus - 6e : Irving de Bailly - 7e : Iron Man de Hoerdt
A voir aussi :
...
Renaud Lavillenie et Pierre Pilarski remportent un Groupe ce samedi à Auteuil

La casaque de Hugo et Pierre Pilarski, celle de Bold Eagle (Ready Cash) au trot, paraîtra deux fois lors du grand week-end de l'obstacle français, à Auteuil. Ce samedi, elle était portée par Villa Rica (Cokoriko) dans le ...

Lire la suite
...
Insolent Somolli nominé chez les espoirs

Pieds nus pour la première fois de sa carrière, Insolent Somolli (Booster Winner) a triomphé sans être encore à 100 % de ses moyens. Voilà l'enseignement du Prix de Banville, avec l'analyse de Mathias Dudouit, son driver, au micro d'Equidia Racing. "...

Lire la suite
...
Jolie Baraka a trouvé ses marques

Entraînée par Philippe Allaire, Jolie Baraka (Love You) n'est plus la même depuis la réunion deux facteurs : Caen d'une part et le monté d'autre part. Difficile en début de carrière à l'attelé, cette nièce ...

Lire la suite
...
Richard Westerink inscrit
Étonnant dans les traces de Timoko

Richard Westerink et l’Eliloppet, c’est une histoire de fascination. Celle d’un gamin hollandais pour la plus grande course scandinave, celle qui se rapprochait le plus de sa référence, le Prix des Géants, disputé dans ...

Lire la suite