... ©GérardNifort
Actualité - 18.07.2021

Face Time Bourbon souverain dans le Saint-Michel Ajo

Revoir la course

Il n'y avait franchement pas de suspense sur l'issue de la course et le challenge avait glissé vers l'opportunité de réaliser un nouveau record, soit de la course, soit, pour voir toujours plus grand, un record du monde. Mais la météo en avait décidé autrement et de fortes précipitations en début d'après-midi ont annihilé tout espoir de chrono exceptionnel.

Il s'agissait dès lors pour le crack français de rendre une copie la plus parfaite possible, bien sûr en gagnant. À ce jeu-là, c'est mention très bien. Face Time Bourbon (Ready Cash) n'a en effet connu aucune difficulté pour remporter la course, concluant son parcours dans une belle action déliée sans que son pilote Éric Raffin n'ait ni à baisser les oeillères, ni à déboucher les oreilles. Tout s'est fait dans la fluidité et le calme, comme avant la course quand on vit Face Time Bourbon prendre la position sur la piste, tout près des tribunes, stoïque et contemplant la forêt finlandaise. Un calme olympien superbe qu'on ne lui a pas forcément toujours connu. Une véritable peinture et une référence comme nous l'a dit Sébastien Guarato, contacté par téléphone : "Il a fait son Ourasi en se comportant ainsi ! J'ai aimé son attitude, il progresse de ce côté-là, certainement avec l'expérience et peut-être l'âge aussi."
Néanmoins le plus beau Face Time Bourbon reste bien le compétiteur en action. Et quand les ailes de l'autostart se sont repliées pour lâcher les huit concurrents de ce St Michel Ajo, Face Time Bourbon a pris un bon départ, dans le mouvement, mais moins rapide que ceux de Next Direction (Orlando Vici), le tenant du titre, et de l'autre tricolore en lice, la formidable Billie de Montfort (Jasmin de Flore). Mais Face Time Bourbon n'allait pas tarder à les revoir. Venu en progression en deuxième position, un très concentré Éric Raffin décide de prendre la tête plutôt que de rester voyager en deuxième épaisseur. Le tout dans le plus grand calme. Rabattu en tête avant la courbe, Face Time Bourbon est le patron incontesté de la course. Sans se mettre "à brancher" tout en gardant son tempo de croisière, il aborde l'ultime courbe en tête et y produit sa fameuse accélération, devenue sa plus belle signature. Il s'envole alors vers une 15ème victoire de Groupe 1 dans sa carrière, avec la plus grande des facilités.
À distance, Next Direction a sans aucun doute décroché ce qu'il était venu chercher : une deuxième place, devant Billie de Montfort, bloquée côté corde dans son dos. Elle aurait pu finir deuxième.
Le chrono final fait afficher 1'09''7 mais devient, du fait des conditions de piste (très humide après de fortes précipitations en début d'après-midi mais redevenue plus qu'acceptable avant la course suite à un travail appuyé des équipes de l'hippodrome), globalement anecdotique. Sébastien Guarato nous disant : "On voulait faire 800m doucement et 800m à fond. Le principal était de gagner. Je pense même qu'on ne remettra les oeillères que pour les grandes occasions, il n'en a pas vraiment besoin. Aujourd'hui, il n'y avait pas une grande opposition mais c'est toujours top de gagner Groupe 1 et son comportement a été très bon pour l'avenir."

C'est le second succès de Face Time Bourbon en Finlande, près de deux ans après le premier à l'occasion du Grand Prix de l'UET. Sa séquence du deuxième semestre 2021 aura une forte connotation internationale puisque ses prochains rendez-vous attendus sont le Grand Prix de Wallonie en Belgique (1er août), en courant ferré, puis Grand Prix de la Loterie à Naples le 3 octobre, la course qu'il faut gagner cette année, et pour laquelle le propriétaire principal Antonio Somma mettrait comme condition sine qua non un voyage en avion pour rejoindre le Sud de l'Italie.

Côté palmarès, le duo Guarato-Raffin remporte une nouvelle édition du St Michel Ajo (ou St Michel Race) dix ans après le succès de Rapide Lebel.

St Michel Ajo 2021 - 1609m - Résultat
1er Face Time Bourbon 1'09''7- Éric Raffin
ent : S. Guarato
prop : Écurie Bivans
2ème Next Direction - I. Nurmonen
3ème Billie de Montfort - G. Gelormini



Hede Darling et Éric Raffin également vainqueurs
La journée avait bien débuté pour le clan français avec le succès du protégé de Jean-Pierre Dubois Hede Darling (Password) dans la bonne course du programme pour les 4 ans. Bien que parti d'un second rideau avec son numéro 10, le récent vainqueur du Prix Caecilia (Gr.3) à Vincennes s'est montré intraitable pour finir, associé à Éric Raffin. Hede Darling signe une première victoire internationale dès sa première sortie hors de nos frontières. Son chrono d'1'12''4 sur 1609m ne fait qu'illustrer les conditions difficiles connues en début d'après-midi à Mikkeli.

A voir aussi :
...
Who's Who,
un coup de maître sur le mile

Who's Who a inscrit son nom sur le glorieux palmarès du Hugo Åbergs Memorial ce mardi. Le 7 ans en est maintenant à quatre titres de Groupe 1. Ce qui est nettement plus singulier, c'est qu'il participait à son première épreuve sur ...

Lire la suite
...
Le Grand Prix de Wallonie avec Face Time Bourbon

Ils sont 21 sur la liste des engagés au Grand Prix de Wallonie (Gr.1), dimanche à Mons. Une liste bien sûr emmenée par le crack Face Time Bourbon (Ready Cash), le tenant du titre. Jean-Michel Bazire ne confirmera pas ...

Lire la suite
...
Gétéhi du Noyer, la bonne injection

On n'a vu que lui dans le dernier tour de piste du Prix des Jonquilles. Gétéhi du Noyer (Ulf du Noyer) a produit un premier effort devant les tribunes pour s'emparer de la tête puis s'est imposé ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite