... (© photo archive ScoopDyga)
Résultat de course - 19.07.2021

à Ecureuil Jénilou le prix d'interprétation à Cagnes

Je ne suis pas surpris de gagner. Il est très bon.
Gwenn Junod (sur Equidia)

Alors que le rideau est tombé sur le Festival de Cannes samedi soir, à quelques kilomètres de là Ecureuil Jénilou a brillamment interprété son entrée en scène dans le meeting de Cagnes-sur-Mer en remportant le premier Groupe 3 de l'été méridional.

C'est un grand, très grand même, habitué du tapis rouge de l'hippodrome de Cagnes-sur-Mer. Si, l'hiver dernier, Ecureuil Jénilou (Village Mystic) avait été battu pour son entrée dans le meeting dans une épreuve où il devait rendre vingt-cinq mètres, son hiver sur La Riviera avait été d'un niveau très élevé - 100% de réussite sur le podium en 7 courses ! - au cours duquel il avait d'ailleurs remporté le premier Groupe 3 de sa carrière, dans le Grand Prix de Vincennes. Il fait donc encore mieux pour sa première apparition estivale sur une piste où il semble réellement transcendé dès qu'il y met les pieds. Quand il a remporté sa plus belle course de l'hiver, le partenaire de Gween Junod y avait mis les formes. C'est aussi ce qu'il a fait ce lundi soir en ne laissant absolument aucune chance au grandissime favori Alcoy (Ready Cash) qu'il avait laisser le couvrir à l'issue du premier tour. La performance est d'autant meilleure que le 7 ans entraîné par Louis Baudron, qui a dû assister à la course depuis l'hippodrome d'Argentan où il avait un partant au galop, n'était probablement pas à 100 %, lui qui avait été déclaré non partant (pour cause de toux) neuf jours plus tôt à Enghien dans un Quinté+. Pour autant, il trotte 1'12''5 sur 2925m. alors que son record sur ce parcours est de 1'12''4. "C'est la première fois qu'il courait au même poteau avec ces chevaux-là, c'est top, a réagi Gwenn Junod au micro d'Equidia Racing. Je ne suis pas surpris de gagner, il est très bon." Très bon et même jamais aussi bon à Cagnes qu'ailleurs. Ses statistiques sur cette piste parlent d'elles-mêmes : 24 courses, 13 victoires, 5 places et environ 250 000 € d'allocations soit plus de 70 % de son total de gains.

D'où vient-il ?

Elevé par Gilles Baudron, Ecureuil Jenilou est issu du croisement entre Village Mystic 1'11 et l'excellente Mélodie Jenilou (492 570 € - 16 victoires dont le Prix Yvonnick Bodin), laquelle se révèle être aussi très bonne au haras, puisque ses 6 premiers produits dont Bolide Jenilou (467 955 €) ont tous gagné. Famille maternelle aussi de Knox Jenil (345 057 €) et Raison Jenilou (444 350 €)

1ère | PRIX DE CAP ESTEREL
Att - 2925 m - Groupe 3 - 66 000 €
ECUREUIL JENILOU 1'12"5
Village Mystic x Melodie Jenilou (Vroum d'Or)
Driver : G. Junod - Entraîneur : L. Baudron
Propriétaire : N. Baudron - Eleveur : J. Baudron
2e Elsa de Belfonds 1'12"8 Tornado Bello x Taifa
3e Alcoy 1'13" Ready Cash x Divann
4e : Bulle de Laumont - 5e : Eclat de Gloire - 6e : Black d'Arjeanc - 7e : Dream de Lasserie
A voir aussi :
...
Ça commence fort pour Thaïs Peltier avec Folie Mix

Jeune apprentie qui a fait ses premières armes auprès de Thierry Raffegeau puis de Maxime Bézier, la jeune Mayennaise Thaïs Peltier ne pouvait espérer mieux commencer dans sa nouvelle écurie, elle qui vient tout juste ...

Lire la suite
...
Et de trois pour Ida de Boitron !

Déjà lauréate de ses deux dernières courses à Caen et à Dieppe, Ida de Boitron (Roc Meslois) confirme sur la piste de Cabourg en ouverture de ce programme de jeudi. Malgré le rendement de distance, Franck Anne lui a ...

Lire la suite
...
2022 : l'année Benjamin Rochard

L'an dernier, Benjamin Rochard avait son entrée dans le club des 100 pour la première fois. À peine dix mois plus tard, le jeune homme de 26 ans fait mieux que confirmer son ascension parmi les pilotes français. Il est ...

Lire la suite
...
Investissements français aux ventes de Lexington

Les ventes de yearlings sélectionnés de Lexington ont poursuivi sur leur lancée mercredi enregistrant des résultats toujours élevés (bien que moins spectaculaires que celles de lundi). Trois achats ont été signés par Florent Fonteyne (...

Lire la suite