... © DR
Actualité - 26.07.2021

La Vendée, la Manche et la Flandre sur le carnet de bord du week-end

Dries Kumpen avec Mathieu Fribault cette année

Comme chaque lundi, ou presque, il est temps de faire le bilan d'un week-end d'été forcément chargé. Un exercice qui va nous permettre de parler de la Vendée, de la Manche et de la Frandre.

Entre les huit réunions de samedi et les seize de dimanche, le programme trotteur était bien de format XXL. Avec cinq victoires lors des quarante huit heures, Eric Raffin a été le pilote le plus prolifique. Après ses deux marques de samedi à Enghien, quoi de plus normal que le Vendéen n'aille sur ses terres natales engranger le reste de ses points ? C'est sur l'hippodrome de Luçon qu'il a réalisé un coup de trois dimanche lui permettant donc garder sa mainmise sur les deux classements qu'il domine depuis le début de l'année : le Sulky d'Or (avec 159 titres) et le Combiné (avec 195). Ce rythme est élevé et toujours supérieur au tableau de marche du même Eric Raffin en 2019, lors de son premier Sulky d'Or et de son record annuel de 345 victoires. À titre de comparaison, le Vendéen en était à 192 titres au 25 juillet 2019 au soir. Faire tomber cette marque record, également établie par Jean-Michel Bazire en 2006, est théoriquement possible.
Dauphin d'Eric Raffin dans les deux tableaux, Yoann Lebourgeois, a aussi profité du week-end pour augmenter ses scores, s'imposant quatre fois. Il affiche dorénavant à son tableau de bord 140 victoires à l'attelé et 159 au total. Il est resté dans la Manche pour signer ces succès : deux à Genêts samedi et deux à Agon-Coutainville dimanche.

100 % gagnant pour Aymeric Aurélien Lecacheux
En termes de réussite, il faut citer celle d'Aymeric Aurélien Lecacheux. Celui qui est au service de Björn Gulbransen, au Pin-au-Haras, a réussi un sans faute à Domfront dimanche avec Farceur de Condé (Aladin d'Ecajeul) et Isa de Godinière (Rican Way). Un score parfait qui permet aussi d'évoquer les belles performances de Franck Marty (3 victoires en 4 sorties), de Christophe Chalon et de Thomas Levesque (2 succès en 3 tentatives).

Tous les pilotes qui ont gagné 3 fois et plus ce week-end
Driver-jockey : Courses / Vict. / Places / (% vict)
Eric Raffin : 12 / 5 / 4 / 42
Alexandre Abrivard : 11 / 4 / 3 / 36
Yoann Lebourgeois : 12 / 4 / 0 / 33
Mathieu Mottier : 11 / 3 / 4 / 27
Matthieu Abrivard : 11 / 3 / 3 / 27
Cédric Terry : 10 / 3 / 0 / 30
Franck Marty : 4 / 3 / 3 / 75

Les premières victoires du week-end
■ Première victoire de Christophe Amigo comme propriétaire avec Happy Star Dry (Prince Gédé), dimanche à Agon-Coutainville.
■ Première victoire de Yannick Berrier comme propriétaire avec Harry Pettevinière (Roc Meslois), dimanche à Rochefort-sur-Loire.
■ Première victoire de Jaime Andreu Gomila comme propriétaire avec Idéal Thoris (Hand du Vivier), dimanche à La Ferté-Vidame.
■ Première victoire de Christine d’Alençon comme propriétaire avec Eva Madrik (Volcan d’Urzy), dimanche à Villeneuve-sur-Lot.
■ Première victoire d’Evert Vandermassen comme entraîneur et propriétaire avec Happy du Parc (Rachmaninov Seven), dimanche à Abbeville.
■ Première victoire de Julien Dhoum comme propriétaire avec Eden de Vauvert (Ludo de Castelle), dimanche à Eauze.
■ Première victoire de Jérôme Dave comme entraîneur et propriétaire avec Grazia Pan (Ti Punch River), dimanche à Abbeville.
■ Première victoire de Laurent Jaros comme propriétaire avec Clezio Josselyn (The Best Madrik), dimanche à Château-du-Loir.


À la découverte de Dries Kumpen
Son nom n'est pas familier, même aux observateurs les plus avisés. Dries Kumpen est entraîneur, à cheval entre la France, avec un établissement près de Graignes, et sa Belgique natale. Il a signé un coup de quatre ce week-end et pointe tout simplement en tête du classement des entraîneurs (selon les victoires). Ce Flamand de 37 ans a une histoire singulière que nous a racontée sa compagne Audrey Damecour. Entraîneur public, il a embrassé la carrière hippique presque par hasard à l'âge de 24 ans. Son frère Stijn Kumpen, qui a été formé à l'Ecole de Graignes (non encore Afasec à l'époque), est entraîneur en Belgique et se blesse. Dries assurera l'interim, le temps que Stijn revienne aux affaires. Audrey Damecour nous apprend : « Du coup, il a attelé son premier cheval à l'âge de 24 ans. » Aujourd'hui, Dries Kumpen a une douzaine d'éléments sous sa responsabilité en France et quelques autres en Belgique, sept ou huit, où son frère fait le superviseur. Parents d'une petite fille, née il y a quelques semaines, le couple partage son autre bonheur du moment, hippique celui-ci : « Dries était très, très content, reconnaît la compagne de l'entraîneur. Comment expliquer une telle réussite ? La chance d'abord car cela ne se passe pas toujours comme prévu. Et puis, il y a le fait que plusieurs de nos pensionnaires soient en retard de gains après avoir évolué en Belgique où ils ne sont pas beaucoup montés en gains. Ce week-end, on disposait aussi de bons pilotes qui ont fait la finition. » À noter sur ce dernier point que les quatre succès ont été signés avec des pilotes différents :
■ Yoann Lebourgeois s'est imposé avec Iennessi (Volcan d'Urzy) samedi à Genêts,
■ Mathilde Collet avec Floride du Perche (Trésor Wic), samedi à Josselin,
■ Christophe Chalon avec Fakir de l'Aulne (Réal de Lou), dimanche à Guerlesquin,
■ et Thomas Levesque avec Inventive (Trésor Wic), dimanche à La Gacilly.



Le TOP 4 des entraîneurs du week-end en nombre de victoires - ceux à 3 victoires et plus
Entraîneur : Courses / Vict. / Places
Dries Kumpen : 6 / 4 / 1
Loïc Bernard Martin : 9 / 3 / 1
Yannick Henry : 13 / 3 / 3
Franck Marty : 5 / 3 / 0


Timoko domine le tableau des étalons
Seul père de gagnants à comptabiliser cinq vainqueurs, Timoko est le leader du week-end en nombre de victoires. Sous l'angle des gains, il passe à la deuxième place, devant laisser le leadership à Prodigious (71 360 € contre 65 570 €). Avec quatre victoires, Boccador de Simm monte sur la deuxième marche du podium, devant treize pères de gagnants qui ont vu leur compteur se fixer à 3 victoires.

Le TOP 5 des étalons du week-end (en victoires)
Rang - Père - nbre de gagnants / nbre places / gains cumulés
1. Timoko - 5 gagnants / 7 places / 65 570 €
2. Boccador de Simm - 4 gagnants / 3 places / 33 310 €
3. Prodigious - 3 gagnants / 3 places / 71 360 €
4. Ready Cash - 3 gagnants / 2 places / 42 820 €
5. Rolling d’Héripré - 3 gagnants / 2 places / 41 100 €
Dix autres étalons ont enregistré trois victoires durant le week-end avec un cumul de gains inférieur à celui de Rolling d’Héripré (41 100 €).

A voir aussi :
...
Des victoires avec
l'Amérique en toile de fond

Cette journée de samedi était résolument européenne au trot avec le Grand Prix des Nations à Milan en Italie, le Prix de la Ville de Caen chez nous en Normandie et la Finale du Tour Européen du ...

Lire la suite
...
Réunion très européenne dimanche à Enghien

À l'instar de ce samedi qui nous aura menés à travers l'Europe, la réunion de ce dimanche à Enghien est très continentale avec trois courses au label européen pour la moitié des courses. La plus dotée d'entre elles ...

Lire la suite
...
Des ténors dans le Prix Isara mardi soir à Vincennes

Il y aura du beau monde mardi soir au départ du Prix Isara à Vincennes, course qui permet à des chevaux n'ayant pas gagné 30 000€ depuis le 1er avril et en vue de monter en puissance pour le meeting d'hiver. On retrouvera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite