... ©Scoopdyga
Actualité - 27.07.2021

Who's Who, un coup de maître sur le mile

Il a un mental incroyable et sait exactement quoi faire en course
Örjan Kihlström

Who's Who a inscrit son nom sur le glorieux palmarès du Hugo Åbergs Memorial ce mardi. Le 7 ans en est maintenant à quatre titres de Groupe 1. Ce qui est nettement plus singulier, c'est qu'il participait à son première épreuve sur le mile ce mardi ! Un essai transformé en coup de maître.

Voir Who's Who (Maharajah) remporter un Groupe 1 n'a rien d'extravagant. Après tout, le partenaire d'Örjan Kihlström était déjà à la tête d'une triple citation à ce niveau, composée du Svenskt Travderby, la grande épreuve suédoise pour 4 ans, du Jubileumspokalen en 2019, à l'âge de 5 ans, et du Norrbottens Stora Pris en juin dernier. Dans ce dernier cas, il battait Very Kronos (Ready Cash), le grand malheureux de l'épreuve de Jägersro ce mardi. Dans le sillage de Night Brodde (Up and Quick) dans le premier tournant, il a été victime d'un coup de tampon et a irrémédiablement pris le galop. Dès lors, la voie était libre pour Who's Who parti sur les chapeaux de roue et avec lequel Örjan Kihlström a parfaitement capitalisé sur sa position 1 au départ. Immédiatement en tête, le fils de Maharajah a fait jouer par la suite sa tenue pour accélérer en progression. Personne n'est jamais revenu à ses côtés. Il s'agit aussi d'un nouveau grand titre pour l'étalon Maharajah, inamovible numéro 1 en Suède depuis plusieurs années. En revanche, c'est pour lui une première citation comme père de vainqueur du Hugo Åbergs Memorial.

Le parfum d'une première
C'est peut-être une première qui méritera des recherches complémentaires. Qu'un concurrent de 7 ans débute victorieusement sur le mile, dans un Groupe 1, n'a rien de commun. Surtout pour un protagoniste suédois, entraîné à Solvalla.

L'empreinte française de Who's Who
Il ne faut pas aller très loin dans le pedigree de Who's Who pour trouver un fondement français. Sa mère Reality Pride, inscrite au stud-book suédois comme fille de From Above, a pour éleveur Yvonnick Garandeau, lequel était également l'éleveur, en association avec Christian Simon, de sa mère, la bonne Elitloppa (Kimberland). Nous sommes au cœur d'une grande famille du stud-book français, incluant tous les Pride estampillés Garandeau (Rhea Pride, Ever Pride entre autres), mais qui a aussi essaimé ailleurs avec, par exemple, Bugsy Malone, un cousin de Who's Who.

Une palette de qualités très complète
C'est Aïkio Pasi, 50 ans, qui manage depuis le départ la carrière de Who's Who. L'entraîneur ne fait pas partie du top suédois et comptabilise, par exemple, une vingtaine de victoires par an ces dernières saisons, incluant les contributions de son champion. Il reste qu'il a construit avec patience et finesse la carrière de Who's Who, orienté d'abord sur ses aptitudes naturelles de tenue. Aujourd'hui Who's Who est capable de faire le grand écart entre la grande tenue suédoise du programme sur 3 140 mètres, son offre médiane sur 2 140 mètres et donc, dorénavant, son segment de vitesse pure sur le mile. Il faut rappeler que Whos's Who a conclu deuxième lors du dernier week-end de l'Elitloppet du Harper Hanovers (Gr.1), sur 3 180 mètres, battu par la suédoise entraînée en France Wild Love (Love You) - par Anders Lindqvist. Ce mardi, il a fallu que Who's Who montre une autre facette de son talent au départ pour tenir en respect Very Kronos par exemple. Son driver Örjan Kihlström a déclaré aux médias scandinaves sur ce point : « Je ne teste généralement pas le cheval comme ça au départ. Mais Il a très bien répondu. Il a un mental incroyable et il comprend exactement quoi faire en course. Son mental le rend unique : il n'y a pas beaucoup de chevaux que j'ai drivés capables de si bien prendre les choses. »
Difficile de tenir propos plus élogieux de la part d'un des pilotes les plus capés du moment, qui inscrit ici son nom pour la sixième fois au palmarès de ce Hugo Åbergs Memorial, dont il était par ailleurs le tenant du titre avec Double Exposure.
D'un point de vue sportif, le chrono de 1'10''6 est quelconque (il faut remonter à 2013 pour trouver un vainqueur moins rapide, en 1'10''7) mais Who's Who n'a jamais eu vraiment à se battre. Difficile donc d'en tirer un réel enseignement.

HUGO ABERGS MEMORIAL 2021 - Résultat
1. Who's Who (Maharajah - Reality Pride) - red. km : 1'10''6
O. Kihlström / P. Aikio / Menhammar Stuteri AB, Ekerö
2. Cyber Lane (Raja Mirchi)
3. Upstate Face (Joke Face)
Remarque : les trois premiers ont pour père de père Viking Kronos.



1'08''8 : énorme sensation signée Bengurion Jet
Plus tôt dans la soirée, le coup de tonnerre est venu d'Italie : Bengurion Jet, fils de l'incontournable Maharajah, l'étalon star scandinave, a remporté avec brio la belle course pour 4 ans de la réunion de Jägersro. Une cinquième victoire consécutive pour le protégé d'Alessandro Gocciadoro mais surtout un chrono phénoménal : 1'08''8 sur 1640m (déferré des quatre pieds pour la première fois) !
Une démonstration telle que certains commentateurs suédois ont d'ores-et-déjà parlé de Bengurion Jet comme un futur favori de l'Elitloppet 2022. Alessandro Gocciadoro a temporisé mais a en revanche tout de suite accepté l'invitation pour l'Aby Stora Pris du 14 août. Il devrait y rencontrer notre Français Ce Bello Romain (Jam Pridem). Côté pedigree, on soulignera que Bengurion Jet est un frère de Tessy d'Été (580 470 €), bien connue en France où elle a gagné six courses dont deux au niveau Groupe 3.

A voir aussi :
...
Gazoline du Seux carbure au succès

Déjà lauréate sur le mâchefer parisien il y a deux semaines, Gazoline du Seux (Opium) a doublé la mise de bonne manière dans la première course de cette nocturne. Après un faux départ ...

Lire la suite
...
Pour un peu, c'était deux "Rib" !

Il y avait deux courses intéressantes, à l'attelage, pour les 3 ans, version pouliches et version poulains, ce vendredi à Caen. Dans les rangs des femelles, c'est l'élève et partenaire de Joël Hallais, Idole du Rib (Love You), qui, ...

Lire la suite
...
Un week-end de Groupes 1 en Europe

Ce sont pas moins de cinq Groupes qui se disputeront ce week-end sur le vieux continent. Samedi à Solvalla, les Kriterium et Oaks sacreront les meilleurs poulains et pouliches de 3 ans suédois. Dimanche à Vincennes, le Prix des Elites (Gr.1) sera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite