...
Actualité - 28.07.2021

Fly Speed renvoie les 5 ans à leurs études

Les données brutes parlaient pour lui avec une référence de 1'13''3 sur le parcours des 2 850 mètres d'Enghien. Il restait à Fly Speed à mettre en cohérence la théorie avec la pratique dans un Groupe 3 qui le voyait affronter ses cadets. Muni pour la première fois d'un bonnet fermé, le 6 ans a renvoyé les 5 ans à leurs chères études.

Le fait que Fly Speed (Neutron du Cébé) prenne le meilleur nettement sur l'animateur Gaudeo (Tsar de Tonnerre), lui-même ajusté à la fin par Gloria du Gers (Ready Cash), n'étonne pas plus que cela l'homme au cœur du succès : son pilote Jean-Philippe Monclin. Il nous a confié : « J’ai eu un bon parcours en laissant passer Gaudeo qui nous a emmenés. Mon cheval a eu des problèmes de santé qui sont désormais résolus. On a réussi à lui enlever l’enrênement et cela l’a beaucoup aidé. Il était aujourd’hui muni pour la première fois du bonnet fermé et cela l’a motivé. Et puis, surtout, c’est le vrai cheval de piste plate. Il peut aller sur toutes les cordes et a le profil d’un futur cheval de G.N.T.. Une telle victoire dans un Groupe 3 est géniale pour toute l’équipe. »

Un élément encore tout neuf
Et si Fly Speed était en fait un 5 ans déguisé ? Explication : ses problèmes de santé évoqués par Jean-Philippe Monclin l'ont contraint à connaître un début de carrière allégé. Le pensionnaire de Jean-Marie Monclin n'en était qu'à sa 35e prestation publique ce mercredi. Il a moins couru que sa dauphine de 5 ans Gloria du Gers (40 courses) et propose, grosso modo, le même volume de sorties que Gaudeo (35), Gallant Way (34) ou Gangster du Wallon (35). C'est en fait un 5 ans déguisé en 6 ans qui s'est imposé !

Quelle place pour le Prix de la Chaussée d'Antin dans la voie qui mène au Critérium des 5 Ans ?
Les chemins qui mènent au Critérium des 5 Ans ne sont pas si balisés qu’on pourrait le croire. Si le Prix Jockey (Gr.2), devenu Qualif#5 des Sulky Summer Races des 5 ans, est le dernier jalon incontestable et incontesté, plus encore depuis qu’il est passé sur 2 700 mètres (en 2006), la phase amont, celle que nous vivons actuellement, est plus floue. La filière semi-classique du printemps, du Prix Robert Auvray (Qualif#1) au Prix Louis Jariel (Qualif#4), sont très en amont. Elle couvre la période mars à juin alors que le grand objectif se tient début septembre (le 4 cette année). Une séquence finalement presque déconnectée de son terme final. C'est pourquoi il convient de se tourner vers des épreuves spécifiques de province ou d’Enghien. Le Prix des Hêtres de Cabourg, sans plafond de gains pour 5 ans, est souvent cité en référence. Mais il se dispute sur un profil (corde à droite) qui peut rebuter certains prétendants délicats, scrupuleusement réglés à main gauche. De son côté, le programme d’Enghien propose plusieurs options. C’est ainsi qu’Eugenito du Noyer était passé par Cabourg (mais le Grand Prix de la Ville (9e) et non le Prix des Hêtres) puis Enghien (1er du Prix de la Porte d’Italie) avant son sacre dans le Critérium des 5 Ans. Quant à l’immense Bold Eagle, il avait fait un crochet très personnel par les Sables-d’Olonne, en juillet, avant de raccrocher le Prix Jockey puis le Critérium.
De façon plus lointaine, certains vainqueurs du Critérium moins évidents que Bold s’étaient auissi préparés en province comme Elito de Manerbe ou Kenya du Pont, respectivement passés par Le Mont-Saint-Michel et Graignes. De son côté, en 2015, Ave Avis avait réalisé l’enchaînement Prix de la Chaussée d’Antin (6e), Prix des Hêtres (5e) et Prix Jockey (4e) avant son triomphe dans le Critérium. On l’aura compris, ce Prix de la Chaussée d’Antin peut receler en son sein un futur protagoniste du Critérium des 5 Ans, même parmi ses battus. Réponse le 4 septembre.

Un déroulement de course en défaveur des concurrents du second échelon
Le fait que l'animateur Gaudeo ait verrouillé l'épreuve jusqu'à la marque du dernier kilomètre a condamné les concurrents du second échelon, dès lors que ceux-ci ont fait le choix de rester en queue de peloton, à jouer les seconds rôles dans le final. Le changement de rythme n'a pas convenu à Gangster du Wallon, fautif et déréglé à la fin, au sujet duquel Damien Lecroq nous a parlé à chaud d'une tentative dans le Prix des Hêtres à Cabourg avant de valider une participation au Critérium des 5 Ans. La prestation de Gallant Way est difficile à décrypter après avoir évoluer un temps nez au vent. Du côté des concurrents du podium, il en va différemment. Pour Nicolas Bazire, deuxième avec Gloria du Gers : « Elle court très bien, elle fait sa valeur. Elle n’a plus de marge à l’attelé et c’est une belle deuxième place. »
Quant à Antoine Dabouis, pas de réelle déception pour la troisième place de Gaudeo : « Il a encore fait un dernier kilomètre énorme. Il s’élance de mieux en mieux. Il prend plus le mors. C’est un bon signe. On va sans doute courir le Prix Jockey de façon calme et participer ensuite au Critérium si il a les gains. »
4e | PRIX DE LA CHAUSSEE D'ANTIN
Att - 2875 m - Groupe 3 - 80 000 €
FLY SPEED 1'14"6
Neutron du Cebe x Icaranda (Cygnus d'Odyssee)
Driver : J.-Ph. Monclin - Entraîneur : J. Monclin
Propriétaire : Ec. Leomy - Eleveur : M. Triguel
2e Gloria du Gers 1'14"7 Ready Cash x Unanime Quality
3e Gaudeo 1'14"7 Tsar de Tonnerre x Theresa
4e : Felli Eleven - 5e : Gallant Way - 6e : Fabulous Dream - 7e : Gainsborough

D'où vient-il ?

C'est un sans faute que réalise Icaranda (Cygnus d'Odyssée), lauréate à Vincennes et plus de 100.000 € de gains, pour le compte de l'élevage de Michel Triguel : elle lui a donné 5 produits âgés de plus de 2 ans et tous sont qualifiés. Le meilleur est bien sûr Fly Speed (231.190 € de gains) mais on peut aussi citer Big Speed (79.340 €) et Derby Speed (114.115 €).

Chaillot 1'13''0 Jet du Vivier 1'18''5
Neutron du Cebe 1'11''7 Jackisa 1'18''0
Fausta Maud 1'18''8 Seilhac 1'17''2
FLY SPEED Maud du Boislaunay 1'26''0
Cygnus d'Odyssee 1'13''9 Workaholic (US)
Icaranda 1'16''2 Nymphe d'Odyssee 1'17''5
Thebes Grandchamp 1'19''9 Jet de Prapin 1'16''7
Ligee Grandchamp
© Aprh

A voir aussi :
...
Renaud Lavillenie et Pierre Pilarski remportent un Groupe ce samedi à Auteuil

La casaque de Hugo et Pierre Pilarski, celle de Bold Eagle (Ready Cash) au trot, paraîtra deux fois lors du grand week-end de l'obstacle français, à Auteuil. Ce samedi, elle était portée par Villa Rica (Cokoriko) dans le ...

Lire la suite
...
Insolent Somolli nominé chez les espoirs

Pieds nus pour la première fois de sa carrière, Insolent Somolli (Booster Winner) a triomphé sans être encore à 100 % de ses moyens. Voilà l'enseignement du Prix de Banville, avec l'analyse de Mathias Dudouit, son driver, au micro d'Equidia Racing. "...

Lire la suite
...
Jolie Baraka a trouvé ses marques

Entraînée par Philippe Allaire, Jolie Baraka (Love You) n'est plus la même depuis la réunion deux facteurs : Caen d'une part et le monté d'autre part. Difficile en début de carrière à l'attelé, cette nièce ...

Lire la suite
...
Richard Westerink inscrit
Étonnant dans les traces de Timoko

Richard Westerink et l’Eliloppet, c’est une histoire de fascination. Celle d’un gamin hollandais pour la plus grande course scandinave, celle qui se rapprochait le plus de sa référence, le Prix des Géants, disputé dans ...

Lire la suite