... © ScoopDyga
Féerie Wood : une première hors de l'hexagone dimanche
En bref - 28.07.2021

Ils seront 9 contre Face Time Bourbon dans le Grand Prix de Wallonie

La déclaration de partants a validé la participation de dix candidats dimanche dans le Grand Prix de Wallonie, le seul Groupe 1 du calendrier belge. Face Time Bourbon (Ready Cash) s'élancera le long du rail avec le 1 derrière l'autostart. Pour sa première participation à une épreuve hors de France, Féerie Wood (Rockfeller Center) a reçu pour sa part le couloir 4. Rebella Matters (Explosive Matter), qui reste sur deux succès, sera confiée à Jos Verbeeck. Ils s'élanceront avec le 7 derrière la voiture.

Ils ont délaissé le Prix de Washington au profit du Grand Prix de Wallonie
Deux des protagonistes du Prix de Washington 2020 [lire ci-contre les partants de l'édition 2021], son vainqueur, Drôle de Jet (Coktail Jet), et son troisième, Ce Bello Romain (Jam Pridem), ont changé leur programme cette année en optant pour le Groupe 1 belge sur 2 300 mètres. Avec le 8, Ce Bello Romain n'a pas été gâté par le tirage au sort. Drôle de Jet a hérité de son côté du 6.

Vivid Wise As avec le 7 dans le Prix de Washington

Ils seront huit à s'aligner derrière l'autostart dans le Prix de Washington (Gr.2), samedi à Enghien. L'attraction sera la rentrée de Vivid Wise As (Yankee Glide) que l'on n'a pas revu depuis sa deuxième place dans l'Elitloppet (Gr.1), à la fin du mois de mai. Celui qui fait figure de top performer européen dans le créneau de la vitesse devra se sortir de son numéro extérieur derrière l'autostart (le 7). Voilà un baptême du feu sous haute surveillance pour son nouveau pilote Matthieu Abrivard. Contre ce duo d'élite, les "Bazire" Davidson du Pont (Pacha du Pont) et Dorgos de Guez (Romcok de Guez) sont bien placés avec respectivement les positions 3 et 5. Deuxième de cette épreuve l'an dernier, Violetto Jet (From Above) a reçu le couloir 2. Seul 5 ans de l'épreuve, Go On Boy (Password) s'élancera en seconde ligne avec le 8.

Rentrée de Fakir du Lorault à Graignes jeudi

Le Prix de Normandie ce jeudi à Graignes, sans plafond de gains, va permettre de revoir en action Fakir du Lorault (Vaillant Cash). Absent depuis le 27 mars, Fakir du Lorault n'a pu produire une seconde partie de meeting d'hiver à la hauteur de sa première. Sa reprise de contact n'a pas d'autre enjeu que de faire un point sur sa condition physique, nous a déclaré Mickaël Charuel : « Sa saison de monte s'est bien passée et il retravaille gentiment. Il va sans doute manquer d'une dizaine de jours de préparation pour être vraiment opérationnel. Je veux surtout le voir en situation de course avant de continuer à monter en pression. Je n'ai pas arrêté de programme à suivre, cela dépendra de ce qu'il montrera. L'idée est de qu'il aille en progression vers le meeting d'hiver. »

La réunion de Berck du 8 août délocalisée à Arras

Les récentes intempéries qui ont touché le nord de la France ont contraint la société des courses de Berck-sur-Mer à délocaliser sa réunion du 8 août sur l'hippodrome d'Arras.

A voir aussi :
...
Renaud Lavillenie et Pierre Pilarski remportent un Groupe ce samedi à Auteuil

La casaque de Hugo et Pierre Pilarski, celle de Bold Eagle (Ready Cash) au trot, paraîtra deux fois lors du grand week-end de l'obstacle français, à Auteuil. Ce samedi, elle était portée par Villa Rica (Cokoriko) dans le ...

Lire la suite
...
Insolent Somolli nominé chez les espoirs

Pieds nus pour la première fois de sa carrière, Insolent Somolli (Booster Winner) a triomphé sans être encore à 100 % de ses moyens. Voilà l'enseignement du Prix de Banville, avec l'analyse de Mathias Dudouit, son driver, au micro d'Equidia Racing. "...

Lire la suite
...
Jolie Baraka a trouvé ses marques

Entraînée par Philippe Allaire, Jolie Baraka (Love You) n'est plus la même depuis la réunion deux facteurs : Caen d'une part et le monté d'autre part. Difficile en début de carrière à l'attelé, cette nièce ...

Lire la suite
...
Richard Westerink inscrit
Étonnant dans les traces de Timoko

Richard Westerink et l’Eliloppet, c’est une histoire de fascination. Celle d’un gamin hollandais pour la plus grande course scandinave, celle qui se rapprochait le plus de sa référence, le Prix des Géants, disputé dans ...

Lire la suite