... © Aprh
Présentation de course - 31.07.2021

Qui conclura le plus près de cette casaque ?

Comment parler du Grand Prix de Wallonie 2021 ? Par le match qui y est ouvert pour la deuxième place. Car Face Time Bourbon dans la quête de la défense de son titre est évidemment plusieurs tons au-dessus de ses adversaires, d'autant plus qu'aucun d'eux n'a affiché en amont des ambitions démesurées pour déboulonner le roi de son piedestal.

Il est vrai que les conditions d'avant-course ne sont pas réunies pour assister à un putsch ou, au moins, à une contestation du pouvoir hégémonique du roi Face Time Bourbon (Ready Cash) que l'on peut cataloguer de tyran tant il ne laisse aucune once de pouvoir à ses contemporains.
Aucun des protagonistes n'a fait de déclaration tonitruante, du genre bravache et rebelle, pour tenter de battre le crack de la scuderia Bivans. Sylvain Dupont, dont le représentant Ce Bello Romain (Jam Pridem) est sur le papier l'un des deux ou trois principaux challengers, nous avait placé le décor en début de semaine : « J’avais le choix entre le Prix de Washington, samedi à Enghien, et Mons dimanche. Il fallait faire un choix. En fait, je fais l’hypothèse que la course de Mons sera physiquement moins dure que celle d’Enghien. On courra pour la deuxième place en supposant que Face Time, une fois installé en tête, contrôlera la course et que cela ira « tranquille. » Tout est dit. Après avoir le reçu le 8 derrière l'autostart, ces propos résonnent encore avec plus de force. Considérant Drôle de Jet (Coktail Jet) ferré, c'est du côté de Féerie Wood (Rockfeller Center) et de Rebella Matters (Explosive Matter) que les ambtions semblent les plus aiguisées.

Pourtant, un événement de course est toujours possible contre le favori, du type gêne ou parcours exécrable (son 1 derrière la voiture peut se transformer en piège). C'est-à-dire un fait de course qui l'empêcherait de livrer en toute liberté sa prestation. Voilà bien ce qu'on appelle la glorieuse incertitude des courses appelée à la rescousse. A moins que l'approche en mode confort ne joue aussi contre Face Time. Il sera ferré des antérieurs, une première depuis plus de deux ans. Ce qui certain, c'est que pour recourir à la propre formule de Sébastien Guarato, Face Time Bourbon devrait être moins « horrible » pour les autres ce dimanche.

Un palmarès d'exception

De création récente, en l'an 2000 exactement, le Grand Prix de Wallonie (Gr.1) propose un palmarès d'exception avec principalement Kazire de Guez, L'Amiral Mauzun, Lady d'Auvrecy, Rapide Lebel, Ready Cash, Timoko, Roi du Lupin, Princess Grif, Amiral Sacha, Bold Eagle (deux fois), Aubrion du Gers et Face Time Bourbon.

PARTANTS MONS(GHLIN) - Dimanche 1er Août
4 GP DE WALLONIE - (19H10)
Course Premium - Attelé - Gr 1 - Internationale-autostart - 120 000 € - 2 300 m
1FACE TIME BOURBONDPE. Raffin
2CYRIEL D'ATOMJ.jr Van Den Putte
3CICERO NOAD4Nico Dhaenens
4FEERIE WOODD4A. Abrivard
5BLACK JACK FROMGuillaume Gillot
6DROLE DE JETPierre Vercruysse
7REBELLA MATTERSD4Joseph Verbeeck
8CE BELLO ROMAINDPAntony Barrier
9DAYAN WINNERD4Hugues Monthule
10ET VOILA DE MUZED4Piet Van Pollaert
A voir aussi :
...
Gazoline du Seux carbure au succès

Déjà lauréate sur le mâchefer parisien il y a deux semaines, Gazoline du Seux (Opium) a doublé la mise de bonne manière dans la première course de cette nocturne. Après un faux départ ...

Lire la suite
...
Pour un peu, c'était deux "Rib" !

Il y avait deux courses intéressantes, à l'attelage, pour les 3 ans, version pouliches et version poulains, ce vendredi à Caen. Dans les rangs des femelles, c'est l'élève et partenaire de Joël Hallais, Idole du Rib (Love You), qui, ...

Lire la suite
...
Un week-end de Groupes 1 en Europe

Ce sont pas moins de cinq Groupes qui se disputeront ce week-end sur le vieux continent. Samedi à Solvalla, les Kriterium et Oaks sacreront les meilleurs poulains et pouliches de 3 ans suédois. Dimanche à Vincennes, le Prix des Elites (Gr.1) sera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite