... ©Scoopdyga
Résultat de course - 12.09.2020

Benoît Robin a bien fait de courir Hussard du Landret

Je suis ravi, c’est une superbe victoire
Benoît Robin

Depuis plus de cinq ans, la casaque de Benoit Robin n’avait pas franchi le poteau de Vincennes, en tête, dans un Groupe III. Grâce à son jeune prodige Hussard du Landret, l'entraîneur touche du doigt les plus belles épreuves. Et pour cause, en cette belle journée de courses à Vincennes, « Hussard » signe sa première victoire de Groupe dans le Prix de Montélimar.

Une grande satisfaction et le sentiment du devoir accompli. C’est ce qu’on a ressenti au retour de Benoît Robin aux balances, après le succès d’Hussard du Landret (Bird Parker) dans le Prix de Montélimar (Gr.3). Dans ce lot de qualité, le pensionnaire de Benoît Robin a su bénéficier d’un parcours au millimètre pour signer la deuxième victoire de sa carrière.
L’entraîneur, installé près de Laval, signe avec ce poulain une deuxième victoire de groupe comme propriétaire, entraîneur, et driver. Derrière le masque, c’est un grand sourire qu’affiche le professionnel au moment de revenir sur sa course. « Je suis ravi. J’ai eu une bonne course, c’est une superbe victoire. Je n’avais plus gagné à ce niveau de compétition depuis Cléa Madrik, en 2015 (le Prix Fama, Gr.3). »
Parfait, Hussard du Landret signe ainsi le meilleur chronomètre de sa carrière, en 1’13’’9 en devançant l’estimé Hermès d’Écotay (Briac Dark), bon lauréat du Prix d’Antibes en août dernier. Havaroche (Sam Bourbon) s’empare du deuxième accessit.

Déjà placé à ce niveau de compétition et 6ème du Prix Albert Viel au début de l'été, Hussard du Landret aurait pu ne pas courir cette course mais son entraîneur s'est laissé tenté au regard du nombre de partants. Option gagnante. Quant à la suite ? « Je n'ai pas d'idée précise de la suite du programme ». À suivre donc.

D'où vient-il ?

Hussard du Landret est le deuxième produit, en même temps que le premier vainqueur, de sa mère, l'inédite Anakine du Bellay (Look de Star). Celle-ci a eu, depuis lors, Idole du Landret, une fille d'Insert Gédé, encore à qualifier, et Joyeux du Landret, un actuel yearling mâle par Bon Copain. C'est un grand "papier" historique, remontant à la matrone Ralène (1961-Carioca II), la cinquième mère, génitrice des trois classiques, par Quasipyl, que furent Fondon 1'19'' (Prix d'Essai et des Centaures, Saint-Léger des Trotteurs, deuxième du Prix de Vincennes), Gazon 1'17'' ("Président", "Centaures", deuxième du "Cornulier", ainsi que des Prix de Vincennes et des Elites) et Kaolino 1'17'' (deuxième du Critérium Continental).Fakir du Vivier est doublement présent (3x5) dans le pedigree.

8e | PRIX DE MONTELIMAR
Att - 2700 m - Groupe 3 - 55 000 €
HUSSARD DU LANDRET 1'13"9
Bird Parker x Anakine du Bellay (Look de Star)
Driver : B. Robin - Entraîneur : B. Robin
Propriétaire : B. Robin - Eleveur : J. J. Daniel
2e Hermes d'Ecotay 1'13"9
3e Havaroche 1'14"2
4e : Haut Brion - 5e : Brand Roc - 6e : Hugh de Banville - 7e : Hatchet Man
ET LE FAVORI ? HATCHET MAN - 7e
A voir aussi :
...
Goeland d'Haufor contrôle et sprinte

Neuvième victoire de la carrière de Goëland d'Haufor (Voltigeur de Myrt), la neuvième dans le cadre d'un meeting d'hiver. Triplement lauréat durant le meeting 2019-2020, quadruple vainqueur lors de l'exercice précédent, le voici ...

Lire la suite
...
18 restants engagés dans la Q#2 Prix d'Amérique Races ZEturf

Après l'enregistrement des forfaits ce mercredi, 18 restants figurent sur la liste des engagés à la Qualif#2 Prix d'Amérique Races ZEturf (Gr.2). Les montes de Face Time Bourbon (Ready Cash), Davidson du Pont (Pacha du Pont), Délia du ...

Lire la suite
...
Série nouveaux étalons (#9)
Goût Baroque 1'11''

Haras de Vains (50) 300 €, à la réservation, + 2.500 €, poulain vivant Goût Baroque 1’11’’, c’est, d’abord, un palmarès, solide, étoffé, circonstancié. Dix succès, à ce jour, pour plus de 350.000 euros de gains. Un palmarès classique, qui l’a vu ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite