... © DR
Actualité - 02.08.2021

Matthieu Verva et Nicolas Bridault : des triplés sensationnels

La 1re victoire de Lucie Verva à Montier-en-Der

Ce sont les hommes originaires du Nord qui ont fait fort ce week-end. Comme entraîneurs, Matthieu Verva et Nicolas Bridault ont signé respectivement quatre et trois victoires lors des quarante-huit heures. Ce ne sont pas les champions du week-end mais chacun compte au sein de cette marque brute un coup de trois inédit qui leur tient particulièrement à cœur. Ce sont deux des belles histoires d'une fin de semaine à cheval sur juillet et août dominée dans les rangs des pilotes par un Cédric Terry qui s'est imposé cinq fois.

Commençons par la série la plus originale, de celle qui convoque une probabilité si faible qu'elle fait plutôt partie des scénarios de l'impossible.
Matthieu Verva a vu ses trois représentants en lice à Montier-en-Der s'imposer. Un joli 100 % de réussite sur la réunion qui « pose son entraîneur » mais qui n'a rien de totalement exceptionnel pour autant. Ce qui l'est plus, c'est que l'entraîneur a lui-même remporté la première de cette levée au sulky d'Impact Fix (Very Pleasant), que son salarié, Maxime Herrault, a pris en charge la suivante grâce à Golden Good (Voyage de Rêve) [avec son 8ème titre personnel à la clé] et qu'enfin la femme de Matthieu, Lucie, ne clôture la série dans le rang des amateurs avec Fakir du Nord (Orlando Vici). Ajoutons que Lucie Verva remportait ici sa première victoire, lors de sa onzième tentative. Voilà donc un triplé qui fait plaisir à tout le monde et a mis l'ensemble du clan Verva à contribution. Incontestablement, ce 1er août restera gravé dans la mémoire d'un professionnel que nous inscrivons parmi les hommes du Nord même s'il est dorénavant installé à Grosbois.

Les premières victoires du week-end (toutes dimanche)
■ Francis Letellier comme propriétaire avec It’s Classic Rock (Rocklyn) à Sainte-Marie-du-Mont.
■ Betty Ruiz comme propriétaire et entraîneur avec Imperioso Tymi (Rex Haie Neuve) à Eauze.
■ Alan Trinquart comme driver (lad-jockey) avec Galante Elise (Torino d’Auvillier) à Rânes.
■ Ecurie Bucéphale comme propriétaire avec Galante Elise (Torino d’Auvillier) à Rânes.
■ Sandy Lecourtois comme propriétaire avec Iscia de Banville (Django Riff) à Sainte-Marie-du-Mont.
■ Alexander Kelm comme driver avec Khalid (Let’s Go) à Montier-en-Der (1re victoire en France)
■ Wolfgang Moschner comme propriétaire avec Khalid (Let’s Go), dimanche à Montier-en-Der.
■ Lucie Verva comme driver (amateur) avec Fakir du Nord (Orlando Vici) à Montier-en-Der.
■ Cyrille Coustes comme driver (amateur) avec Dakar du Loiret (Vivaldi de Chenu) à Eauze.
■ Benoît Normand comme driver (amateur) avec Flora Téjy (Quirky Jet) à Sainte-Marie-du-Mont.
■ Ecurie de Marben comme propriétaire avec Flora Téjy (Quirky Jet) à Sainte-Marie-du-Mont.
■ Pamela Hugele comme propriétaire et entraîneur avec Diamant de Guéron (Pine Chip Wood) à Plouescat.
■ Katia Guillon comme entraîneur avec Daraghiu Jeep (Saphir d’Haufor) à Neuillé-Pont-Pierre.

Dans les rangs des entraîneurs, Nicolas Bridault a également réalisé un coup de trois particulier en marquant sur trois hippodromes différents samedi (avec Eadshot Josselyn à Enghien, Fantaisie au Mans et Ghost Rider Pajj aux Sables-d'Olonne). C'est une première pour le professionnel qui nous a confié : « C’est top d’autant plus que dans le Quinté+ [à Enghien], on fait le jumelé gagnant [avec Emone Cruz deuxième]. C'est la récompense du travail du matin et de toute une équipe. Pour le moment, l’année est très bonne. On a sélectionné, en privilégiant la qualité à la quantité. C’est aussi grâce aux clients qui ont investi dans ce sens. Il faut que cela continue maintenant. »
Dans le tableau des entraîneurs toujours, les leaders en termes de victoires sont Patrick Terry (7), Franck Leblanc (5) et Jean-François Senet (5), ce dernier signant de meilleurs ratios que ses confrères avec 50 % de réussite gagnante (il n'avait que 10 partants ce week-end !) et 70 % de réussite sur le podium. Voilà encore un professionnel originaire du Nord qui brille de manière particulière ces samedi et dimanche.

Le TOP-8 des entraîneurs du week-end (ceux à 3 victoires et plus)
Entraîneur : Courses / Vict. / Places / Gains (€)
Patrick Terry : 24 / 7 / 7 / 78 180
Franck Leblanc : 15 / 5 / 2 / 65 390
Jean-François Senet : 10 / 5 / 2 / 42 500
Sébastien Guarato : 15 / 4 / 0 / 37 260
Thierry Duvaldestin : 11 / 4 / 0 / 30 160
Matthieu Verva : 9 / 4 / 2 / 25 300
Nicolas Bridault : 11 / 3 / 2 / 67 120
Philippe Allaire : 12 / 3 / 3 / 62 020



Cédric Terry domine le tableau des pilotes

Dans le classement des pilotes, seuls trois acteurs ont réussi à s'imposer au moins trois fois, à savoir Cédric Terry, large leader avec cinq victoires (trois à Villeréal samedi et deux à Éauze dimanche), Yoann Lebourgeois et François Lagadeuc, trois succès chacun. Par les gains, Éric Raffin qui n'a pourtant marqué qu'une fois en France dans les quarante-huit heures, non inclus son triomphe à Mons avec Face Time Bourbon (Ready Cash), a réussi à engranger plus de gains que les autres avec un total de 85 110 €. Seulement vu deux fois en piste, Romain Derieux (1 victoire et 1 place) est quatrième selon les gain toujours, avec 54 500 €, grâce au succès de Go On Boy (Password) dans le Prix de Washington (Gr.2).

Le TOP 3 des pilotes du week-end
Driver-jockey : Courses / Vict. / Places / % vict.
Cédric Terry : 7 / 5 / 0 / 71
Yoann Lebourgeois : 12 / 3 / 2 / 25
François Lagadeuc : 12 / 3 / 1 / 25

Etalons : Ready Cash au-dessus des autres

Ce n’est évidemment pas une révélation. Ready Cash a, une nouvelle fois, dominé le week-end des étalons sur tous les plans : à la fois en nombre de victoires (7) et par les gains cumulés (71 610 €).

Le TOP 5 des étalons du week-end (en victoires)
Rang - Père - nbre de gagnants / nbre places / gains cumulés
1. Ready Cash - 7 gagnants / 7 places / 71 610 €
2. Saxo de Vandel - 4 gagnants / 2 places / 36 740 €
3. Akim du Cap Vert - 4 gagnants / 2 places / 28 480 €
4. Booster Winner - 3 gagnants / 0 place / 66 480 €
5. The Best Madrik - 3 gagnants / 1 place / 53 240 €
Six autres étalons ont enregistré trois victoires durant le weekend avec un cumul de gains inférieur à celui de The Best Madrik (53 240 €).

A voir aussi :
...
Des victoires avec
l'Amérique en toile de fond

Cette journée de samedi était résolument européenne au trot avec le Grand Prix des Nations à Milan en Italie, le Prix de la Ville de Caen chez nous en Normandie et la Finale du Tour Européen du ...

Lire la suite
...
Réunion très européenne dimanche à Enghien

À l'instar de ce samedi qui nous aura menés à travers l'Europe, la réunion de ce dimanche à Enghien est très continentale avec trois courses au label européen pour la moitié des courses. La plus dotée d'entre elles ...

Lire la suite
...
Des ténors dans le Prix Isara mardi soir à Vincennes

Il y aura du beau monde mardi soir au départ du Prix Isara à Vincennes, course qui permet à des chevaux n'ayant pas gagné 30 000€ depuis le 1er avril et en vue de monter en puissance pour le meeting d'hiver. On retrouvera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite