...
Actualité - 03.08.2021

Go On Boy et Gelati Cut mis sur orbite par les "Romain"

Je suis pressé d'être au Prix Jockey.
Romain Larue

Ils viennent de faire parler d'eux pour des raisons différentes et se retrouvent dans la peau de deux des principaux favoris au Critérium des 5 Ans. Go On Boy a remporté le Prix de Washington (Gr.2) samedi à Enghien pour le compte de Romain Derieux. Gelati Cut a effectué un travail public ce lundi à Mauquenchy sous la coupe de Romain Larue. C'est le moment de faire un point sur les forces en présence à un mois du Groupe 1.

Deux prochaines dates vont compter sur la route du Critérium des 5 Ans (Gr.1), programmé samedi 4 septembre, pour la promotion concernée, celle des "G". Par ordre d'importance, il y a le Prix Jockey (Gr.2), désormais paré du titre de Sulky Summer Races Qualif#5 samedi 21 août. Il s'agit du véritable dernier round préparatoire, à la fois warm-up pour les grosses cylindrées et épreuve qualificative indispensable pour certains rêvant de se faire une place dans le grand classique de la génération. Et puis il y a avant, mardi prochain 10 août, comme alternative ou comme jalon supplémentaire, le Prix des Hêtres (course A) à Cabourg. Ils sont dix-neuf engagés une semaine avant sa tenue dont plusieurs poids lourds de la promotion [lire en page 3].
Go On Boy (Password) et Gelati Cut (Coktail Jet) ne prendront pas part au Prix des Hêtres mais seront probablement au départ du Prix Jockey - l'incertitude demeure concernant le premier. Zoom sur ces deux ténors et sur l'ensemble des "G" à l'approche du Critérium.

GO ON BOY A DÉFINITIVEMENT POSÉ SES JALONS

Remporter le Prix de Washington (Gr.2) à l'âge de 5 ans, au nez à la barbe des aînés, dans une édition qui convoquait le top miler Vivid Wise As (Yankee Glide) n'a rien d'anodin. Samedi à Enghien, Go On Boy (Password) a repris le cours de ses succès de prestige après une victoire lors de sa rentrée, en juin, à Mons, en compagnie moins relevée. Son entraîneur et driver Romain Derieux est revenu pour nous, ce lundi sur cette victoire : « On a eu un très bon parcours et il a super bien accéléré. Les derniers 500 mètres ont été faits très vite. Vivid Wise As a été enregistré en 1’05 pile pour ses derniers 500 mètres [au tracking sachant que Go On Boy ne possède pas de données en raison d’une balise défaillante]. Mon cheval avait du bon gaz. Je faisais attention. Il l’a fait de peu mais sûrement. J’ai cru au succès à 100 mètres du poteau quand Go On Boy a commencé à prendre le meilleur. »
Quand Romain Derieux dit qu’il faisait attention, cela renvoie évidemment à sa précédente prestation à La Capelle, dans l’’étape du T.G.V. (Trot à Grande Vitesse) dans laquelle il a fait la faute à la fin alors qu’il était à la lutte avec le futur vainqueur Davidson du Pont. Le professionnel ajoute sur ce sujet : « Je voulais me rassurer et le rassurer. Je faisais attention à la fin car, à cette vitesse là, il faut toujours se méfier. Le cheval était vraiment bien. La fois d’avant, il ne courait pas mal mais il avait été contraint de faire un long effort avec des leaders qui nous sont repartis sous le nez au moment où on arrivait à leurs côtés. » Côtés réglages, des aménagements ont été apportés ce samedi que nous a détaillés Romain Derieux : « On l’avait équipé un peu différemment samedi. Il avait des petites œillères et était déferré des postérieurs. C’est à mon avis un ensemble de petites choses qui font la différence. »







Go On Boy dans un scénario qui a fonctionné
La voie est maintenant tout tracée et les ambitions dévoilées au vu et au su de toutes et tous. Romain Derieux confirme évidemment : « Maintenant, c’est objectif Critérium. Je ne sais pas encore si on y va directement ou si l’on passe par la dernière préparatoire, le Prix Jockey. Je vais réfléchir gentiment. Il fait partie des meilleurs de sa promotion et sera l’un des favoris. Une course reste une course et il n’y a pas de chevaux imbattables mais, s’il reste comme cela, il aura une belle chance. »
Les 5 ans ne sont pas légion au palmarès du Prix de Washington. Ils ne sont que quatre depuis le début des années 1990, à savoir Robert Bi (Toss Out) en 2015, Coktail Jet (Quouky Williams) en 1995, Bahama (Quito de Talonay) en 1994 et Avenir de Sée (Quito de Talonay) en 1993. Concernant les trois concurrents français, le constat est net et sans bavure : ils ont été particulièrement performants dans le Critérium des 5 Ans auquel ils ont pris part quelques semaines plus tard. Coktail Jet et Avenir de Sée s'y sont imposés, Bahama y a conclu deuxième. Le Washington est donc une voie inusitée mais particulièrement efficace vers le Critérium des 5 Ans.
GELATI CUT : LE PASSAGE ATTENDU DU PRIX JOCKEY

Indubitablement Gelati Cut (Coktail Jet) a pris la dimension d'un premier de cordée cette année. Parti cherché fortune en Italie en fin de saison dernière dans deux Groupes 1 desquels il est revenu avec deux troisièmes places, évitant ainsi de s'enferrer dans une promotion riche et dense, obstrué chez les mâles par la domination d'alors de Gu d'Héripré, il a ajouté des galons cette année avec deux victoires de Groupe 2 et -surtout - des références dans la Mecque du sprint européen : une victoire dans une batterie de l'Elitloppet et une quatrième place dans la finale. Le petit hic est qu'il aurait dû participer au Hugo Åbergs Memorial (Gr.1) le 27 juillet avant de voit le projet annulé en raison d'une toux jugée inquiétante. Romain Larue a travaillé son pensionnaire ce lundi à Mauquenchy et a tenu un discours de confiance sur Equidia Racing : « Il a fait un petit bout gentil, faisant ses derniers 500 mètres sur le pied de 1’10’’. Il s'est détendu les jambes. On est à vingt jours du Prix Jockey, à un mois du Critérium. J'ai de regrets de ne pas être allé en Suède la dernière fois car il a toussé trois fois rien. Il faut être à 100 % pour courir ces courses-là et il aurait pu l’être. Le Prix Jockey va m'en dire beaucoup. Il faut être prêt tout en gardant de la fraîcheur pour le Critérium dans la foulée. Je suis pressé d'être au Prix Jockey. »

UN PRIX DES HÊTRES QUI APPORTERA DES RÉPONSES

Avec 19 engagés ce mardi, le Prix des Hêtres (qui se disputera mardi 10 août à Cabourg) fournira pas mal d'infos sur les meilleurs 5 ans. On trouve en effet parmi les engagés Gangster du Wallon (Let's Go Along), Goldy Mary (Ready Cash), Giant Chief (Un Mec d'Héripré), Girolamo (Uriel Speed), Galius (Love You) et Guillermo Sport (Orlando Sport), tous dotés de titres classiques ou semi-classiques. Tous ne seront peut-être pas partants mais plusieurs oui.

GUNILLA D'ATOUT, LE RETOUR ATTENDU

En préparation chez Sébastien Guarato , la championne Gunilla d'Atout (Ready Cash) - Critériums des 3 et 4 Ans à son actif - devrait être au départ du Critérium des 5 Ans (Gr.1) a annoncé, dans une récente Matinale des Qualifications de Province Courses, Léa Barbé qui représente la nouvelle génération de la SCEA du Beaumanoir (éleveur des "Atout"). La 5 ans doit participer à une épreuve en amont et cela ne peut être a priori (elle n'y est pas encore engagée) le Prix Jockey (Gr.2), le 21 août. La grande épreuve préparatoire devrait aussi compter dans ses rangs sa compagne d'entraînement Green Grass (Bold Eagle), au palmarès du Critérum des Jeunes (Gr.1), et Ganay de Banville (Jasmin de Flore).

GANAY DE BANVILLE, LE CANDIDAT DE L'ÉTÉ

Ganay de Banville est la valeur montante de la promotion des derniers mois. Il reste sur deux succès (Prix Louis Jariel et Prix du Louvre) et a été méticuleusement programmé par Jean-Michel Bazire pour monter en condition et capacités en vue du Critérium. Il fera sa valeur et devrait être, pour tout candidat au succès, le concurrent à battre. Celui qui conclura devant lui aura déjà fait une bonne part du chemin qui mène sur la plus haute marche. Les deux Romain, Derieux et Larue, avec leur Go On Boy et Gelati Cut, doivent avoir cela en tête. Il reste que leur représentant respectif avance un argument que les autres 5 ans ne peuvent aujourd'hui proposer : celui d'avoir déjà affronté et battu leurs aînés. Gu d'Héripré était également dans ce cas mais, on le sait, le représentant de l'Ecurie d'Héripré sera le grand absent du grand rendez-vous du 4 septembre.





A voir aussi :
...
Gouvernance du PMU : Philippe Augier devient président exécutif

Le Conseil d'Adminstration du GIE PMU, réuni ce mardi soir pour définir la nouvelle gouvernance du GIE après la révocation la semaine dernière de Cyril Linette, l'ex directeur général du GIE, a dé...

Lire la suite
...
Comme une rennaissance d'Ibaya des Forges

Remarquée, récemment, à Enghien - fautive dans le premier tournant, elle avait ensuite remarquablement terminé, se classant neuvième -, Ibaya des Forges (Carat Williams) était très en vue ce mardi à Vincennes et n'a pas déçu ses ...

Lire la suite
...
Un come-back attendu :
et Diable ressort de sa boîte

C'était la belle course du jour et elle a tenu toutes ses promesses, sa phase finale mettant aux prises les trois concurrents les plus en vue, avec, en fin de compte, la victoire du concurrent le plus titré dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite