...
Actualité - 04.08.2021

À la conquête de l'ouest, les ambitions françaises aux USA

Détails, informations et modalités d'inscription sur le Trotteur Français American Tour par ce lien

L'actualité américaine fait la une sur tous les fronts au trot. Nous sommes à trois jours de la grande réunion de l'Hambletonian (et des Hambletonian Oaks) qui désignera samedi prochain à Meadowlands les numéros 1 des 3 ans US, chez les mâles et hongres d'un côté et les pouliches de l'autre. Parallèlement, LeTROT met en place un grand voyage d'études aux USA baptisé le « Trotteur Français American Tour ». Sous tous les angles, il y a des acteurs français dans cette actualité américaine. C'est notre dossier du jour.

Le compte à rebours s'accélère dans les différents camps en lice dans l'Hambletonian. L'épreuve aura lieu samedi sur l'anneau d'un mile de tour de Meadowlands, dans l'État du New Jersey, aux portes de New York. Les dix qualifiés depuis samedi dernier ont reçu leur place pour le grand rendez-vous ce mardi [lire ci-contre]. C'est le Graal absolu outre-Atlantique, l'épreuve-mère de tous les grands noms américains, par voie plus ou moins directe. La quasi totalité des grands étalons américains sont passés par l'Hambletonian, pour tout simplement le remporter. Citons Speedy Scott (1963), Ayres (1964), Nevele Pride (1968), Speedy Crown (1971), Super Bowl (1972), Bonefish (1975), Speedy Somolli (1978), Armbro Goal (1984), American Winner (1993), Muscles Yankee (1998) et bien sûr les sires vedettes actuels Muscle Hill (2009) et Trixton (2014). Si l'incontournable Valley Victory (Baltic Speed) ne figure pas au palmarès, c'est qu'il était malade au moment de l'épreuve, remportant néanmoins sept courses à 3 ans. Quant à Pine Chip (Arndon), il a conclu 2e d'American Winner en 1993.

Hambletonian - 1 609m - 3 ans - 1 M$
# - Partant (père) - driver - entr. - cote
1 - Delayed Hanover (Southwind Frank) - Yannick Gingras - Ake Svanstedt - 7/2
2 - Take All Comers (Creatine) - David Miller - Jim Campbell - 12/1
3 - Spy Booth (Muscle Hill) - Tim Tetrick - Nancy Takter - 15/1
4 - Captain Corey (Googoo Gaagaa) - Ake Svanstedt - Ake Svanstedt - 3/1
5 - Locatelli (Muscle Hill) - Andy McCarthy - Nancy Takter - 15/1
6 - Sonofamistery (Muscle Hill) - Brian Sears - Marcus Melander - 4/1
7 - Really Fast (Muscle Hill) - Dexter Dunn -Nancy Takter - 5/1
8 - Venerate (Love You) - Andy Miller - Julie Miller - 8/1
9 - Ambassador Hanover (Chapter Seven) - Ake Svanstedt - Ake Svanstedt - 15/1
10 - Cuatro De Julio (Trixton) - Lucas Wallin - Marie Ortolan Bar - 10/1

Un bastion américain qui n'a cédé qu'une fois
L'Hambletonian est américain et demeure comme une place forte à jamais propriété des résidents outre-Atlantique. Évidemment, dans la grande tradition du brassage culturel US, des professionnels étrangers ont inscrit leur nom mais tous résidaient aux États-Unis. Le cas le plus symbolique est le Suédois Jimmy Takter, quatre fois au palmarès de l'épreuve mais installé aux USA depuis 1982. En fait, il n'existe qu'une exception, celle créée par Stefan Melander en 2001 avec Scarlet Knight (Pine Chip). Le Suédois globe-trotter est officiellement résident européen. Chez les tricolores, l'Hambletonian fait partie des choses à réussir de Jean-Pierre Dubois et dorénavant de son petit-fils Louis Baudron. Il y a eu plusieurs candidats sans succès à ce jour.

Une empreinte française de plus en plus visible aux USA
Qui pouvait imaginer il y a dix ans encore qu'un étalon français aurait un ou plusieurs partants dans l'Hambletonian. Cela a pourtant été le cas l'an dernier avec Ready Cash, père de deux finalistes qui sont tout simplement montés sur le podium derrière la lauréate et superstar Ramona Hill (Muscle Hill). L'exploit est d'autant plus grand que Ready For Moni et Back of The Neck faisaient partie des cinq produits de Ready Cash nés et enregistrés aux États-Unis en 2016 !

Cuatro de Julio, un ambassadeur français
Avec Venerate (Love You) et Cuatro de Julio (Trixton), la marque française sera bien présente cette année. Le dernier nommé en particulier représente directement les intérêts de la famille Dubois sous son label américain de D Farm. Le poulain est entraîné par Marie Ortolan Bar, une Française installée outre-Atlantque depuis plus d'une décennie. Un des meilleurs éléments de sa promotion à 2 ans, Cuatro de Julio (4 juillet en français, soit la date de naissance de Jean-Pierre Dubois, mais également la date de la Fête Nationale américaine) a été programmé de longue date pour l'Hambletonian. Deuxième samedi de son éliminatoire derrière Delayed Hanover (Southwind Franck), il était drivé par Lucas Wallin. Mais le plan initial était que son pilote soit Louis Baudron nous apprend HRU (Harness Racing Update). Le petit-fils de Jean-Pierre Dubois gère la carrière de Cuatro de Julio de France mais aussi au gré d'aller-retours avec les États-Unis. Il s'est déjà imposé plusieurs fois au sulky du poulain outre-Atlantique. Mais les restrictions de déplacement liées à la Covid déclarées en début d'année, notamment entre les USA et la France, ont eu raison du premier projet. Le Suédois Lucas Wallin (29 ans) a pris le relais. Louis Baudron doit se rendre à Meadowlands pour la grande épreuve mais laissera sa place au pilote qui a qualifié le cheval samedi dernier. Arrivé aux États-Unis il y a sept ans, le pilote participera à son premier Hambletonian mais a déjà eu trois partantes dans les Oaks.
Premier produit de Clarabelle 1'12 (Ready Cash), une fille de la classique Island Dream 1'13 (Coktail Jet), elle-même ayant pour mère une jument classique exploitée par Jean-Pierre Dubois, Bambina 1'16 (Quioco), Cuatro de Julio est la preuve qu'un profil franco-américain peut tenter sa chance dans l'Hambletonian. Il fait partie des challengers de l'épreuve à une cote prévisionnelle de 10/1, sachant que sa position la plus extérieure derrière l'autostart (le 10) est évidemment un paramètre de dernière minute qui joue en sa défaveur.

Venerate, une belle chance pour Love You
Fils de Love You et d'une mère, Peaceful Kemp, par Muscle Hill, Venerate, comme Cuatro de Julio, a fait partie des meilleurs 2 ans US. Confirmé parmi les favoris de l'Hambletonian depuis plusieurs mois, il a produit un bel effort final samedi dernier pour prendre la troisième place de la seconde éliminatoire remportée par Captain Corey (Googoo Gaagga). Il est proposé à 8/1.


Les pouliches météores
Elles sont 13 pouliches au palmarès de l'Hambletonian depuis sa création en 1926. La dernière édition est d'ailleurs revenue à l'une d'entre elles, Ramona Hill. La plupart ont été des pouliches phénoménales, comme Continentalvictory (Valley Victory) qui s'était imposée en établissant le nouveau record de l'épreuve en 1996 en 1'09''7 (1'50''1/5). Elle sera acquise par Jean-Pierre Dubois pour sa carrière de poulinière.

La paire majeure d'Ake Svandsted
En remportant les deux éliminatoires samedi, le Suédois Ake Svanstedt possède dans ses boxes tout simplement deux des trois favoris de la finale. Delayed Hanover (Southwind Franck) et Captain Corey (Googoo Gaagaa) ont signé des temps similaires (1'09''1 et 1'09''2) et présentent les mêmes garanties. Le professionnel scandinave installé aux États-Unis depuis la fin d'année 2013 aura un troisième représentant avec Ambassador Hanover (Chapter Seven), sur lequel il sera lui-même associé samedi soir. L'élément de dernière minute concernant Delayed Hanover est la décision de son driver Dexter Dunn d'opter en faveur d'un autre candidat, Really Fast (Muscle Hill), samedi soir. Deuxième de Captain Corey dans son éliminatoire, Really Fast fait partie des trois pensionnaires de Nancy Takter (la fille de Jimmy et Christina Takter) qualifiés. Il a la particularité de ne pas avoir couru à l'âge de 2 ans. Pour retrouver un vainqueur d'Hambeltonian avec ce profil, il faut remonter à Tagliablue (Super Bowl) en 1995. Quant à Delayed Hanover, il aura pour partenaire le Canadien Yannick Gingras.
À eux deux, Ake Svansted et Nancy Takter, tous deux de nationalité suédoise, auront donc six partants.
Delayed Hanover, Captain Corey et Really Fast : voici trois des quatre favoris des médias américains. Le quatrième est Sonofamistery (Muscle Hill), quatrième de sa manche éliminatoire samedi dernier derrière Delayed Hanover, Cuatro de Julio et Ambassador Hanover. Il est entraîné par Marcus Melander, évidemment... Suédois. Le fils de Stefan a déjà son nom au tableau de l'épreuve. C'était en 2001 avec Scarlet Knight dans l'édition historique remportée par son père. Il lui reste maintenant à lui associer son propre prénom.
À LA DÉCOUVERTE DE L'AMÉRIQUE AVEC LE « TROTTEUR FRANÇAIS AMERICAN TOUR »


C'est un projet à dimension internationale que va proposer LeTROT aux socio-professionnels dans les prochains jours. Son nom ? Le « Trotteur Français American Tour ». Il s'agit d'un voyage d’étude inédit pour aller à la découverte de l'autre grand acteur mondial des courses au trot. Conçue dans une logique structurante au service de la filière du trot français, dont la marque Trotteur Français est synonyme d’excellence mondiale, la démarche veut donner les moyens et l'opportunité aux propriétaires, entraîneurs, éleveurs, drivers et élus de la SECF de « s’ouvrir au monde pour renforcer son ADN, s’enrichir et grandir. »

Du 4 au 11 octobre : à la découverte de toutes les dimensions américaines
Le projet de découverte, conçu et imaginé par LeTROT, embrasse toutes le dimensions de l'industrie du trot américain. Les participants pourront ainsi découvrir les ventes de yearlings de Lexington, le plus grand marché US de yearlings, un haras d'élevage aussi prestigieux que Hunterton Farm et les Kentucky Futurity Stakes, la dernière épreuve de la Triple Couronne américaine lancée ce week-end par l'Hambletonian et complétée ensuite du Yonkers Trot.
C'est bien à l'ensemble des acteurs du trot français, qu'ils soient éleveurs, propriétaires, entraîneurs, organisateurs, que s'adresse le « Trotteur Français American Tour ».
Dans sa présentation, LeTROT précise : « Du 4 au 11 octobre, l’excellence française part à la rencontre de l’excellence américaine, à Lexington. Célèbre pour son hippodrome (Red Mile), théâtre de la troisième manche de la Triple Couronne, la place forte des courses du Kentucky organise chaque année les plus belles ventes de yearlings aux États-Unis. L’objectif est triple : plonger en immersion dans l’univers des courses, des ventes et de l’élevage nord-américain ; mieux appréhender les différences et les convergences entre nos deux modèles ; se nourrir enfin des meilleures pratiques pour asseoir la notoriété de la marque « Trotteur Français » au pays de l’Oncle Sam. »


Un voyage d'étude et de découverte multi-cibles

Découvrir, analyser, comprendre un univers global comme celui du trot standardbred ne se fait pas en un jour. Il est riche de pratiques et de mécanismes insuffisamment connus en France. Le voyage proposera donc plusieurs choix de rencontres et visites en fonctions des profils et attentes des participants.
Autour d'un tronc commun, le projet proposera trois modules composés de trois programmes différents.
Module élevage :
- Visite de la Hunterton Farm et ses 200 juments
- Visite de la Cane Run Farm, où naquit l’illustre Moni Maker
- Visite du Hagyard Equine Medical Institute
- Découverte des haras de pur-sang anglais
- Échange avec des managers de haras attirés par les Trotteurs Français
Module propriétariat :
- Rencontres de courtiers et consigners
- Échanges avec des propriétaires américains
- Visite du Hagyard Equine Medical Institute
- Informations sur les règles pour courir aux US
- La reconversion des trotteurs aux États-Unis
Module entraînement :
- Échanges avec les entraîneurs américains les plus réputés de trotteurs et de galopeurs
- Informations sur les règles et démarches pour courir aux États-Unis
- Rencontres avec des courtiers et des consigners, présentation du système de courses à réclamer
- Visite du KESMARC The Kentucky Equine Sports Medicine & Rehabilitation Center
- Conférence sur la reconversion des trotteurs

Comme dans tout voyage d'étude, la dimension culturelle ne sera pas oubliée. Des sorties, excursions et rencontres culturelles, hors de l'univers cheval, sont aussi au programme.

Comment s'inscrire ?

Le budget estimatif de participation individuelle est, à ce stade des projections, de 4 500 €. Il s'entend sous réserves de modifications en fonction du nombre de participants, et de l’évolution des conditions sanitaires locales.
Info pratique : voyage réservé aux personnes vaccinées et munies d’un passeport valide jusqu’en avril 2022.
Informations et préinscriptions ouvertes jusqu'au 10 août par CE LIEN.

Muscle Hill Muscles Yankee
Trixton Yankee Blondie
Emilie Cas El Garland Lobell
CUATRO DE JULIO Amour Angus
Ready Cash Indy de Vive
Clarabelle Kidea
Rebelle Defi d'Aunou
Island Dream
A voir aussi :
...
Gouvernance du PMU : Philippe Augier devient président exécutif

Le Conseil d'Adminstration du GIE PMU, réuni ce mardi soir pour définir la nouvelle gouvernance du GIE après la révocation la semaine dernière de Cyril Linette, l'ex directeur général du GIE, a dé...

Lire la suite
...
Comme une rennaissance d'Ibaya des Forges

Remarquée, récemment, à Enghien - fautive dans le premier tournant, elle avait ensuite remarquablement terminé, se classant neuvième -, Ibaya des Forges (Carat Williams) était très en vue ce mardi à Vincennes et n'a pas déçu ses ...

Lire la suite
...
Un come-back attendu :
et Diable ressort de sa boîte

C'était la belle course du jour et elle a tenu toutes ses promesses, sa phase finale mettant aux prises les trois concurrents les plus en vue, avec, en fin de compte, la victoire du concurrent le plus titré dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite