... © Aprh
Actualité - 05.08.2021

Philippe Allaire, encore et toujours maître des 2 ans

La mère de Jakarta Galaa a la même ascendance que celle de Face Time Bourbon.
Christophe Toulorge

Les années se suivent et se ressemblent pour Philippe Allaire et son contingent de 2 ans. L’homme de Bouttemont s’est, en effet, une nouvelle fois, octroyé les deux premières épreuves pour « juveniles » en région parisienne, grâce à Jakarta Galaa, dimanche, puis à Just For Lova, mercredi soir, deux produits de son étalon Brillantissime. La pouliche a, de surcroît, été co-élevée par son bras droit, Christophe Toulorge, tandis que le poulain est un élève d’Hélène Guillet, la compagne de l’un des drivers et jockeys phares du moment, Anthony Barrier.

Anthony Barrier était au sulky, on s’en doute, de Just For Lova, à chacune de ses deux tentatives, la première se soldant par une place de deuxième, sur l’hippodrome des Sables-d’Olonne, derrière Jazzy Perrine, et la seconde par la belle victoire que l’on sait. Jointe au téléphone, Hélène Guillet observe à ce sujet : « Ce n’était pas le même cheval d’une fois sur l’autre. Le jour de ses débuts, il était un peu perdu. Il n’avait pas ses marques. Peut-être était-il fatigué de ses cinq heures de route en camion. Du coup, il s’est dérobé, par deux fois, dans la ligne droite des tribunes, ne pouvant plus prétendre qu’à la deuxième place, qu’il a, du reste, obtenue. Mercredi, en revanche, il était parfait, bien à son travail, en phase avec la course. Il faut dire qu’il est chez un maître entraîneur. Anthony et moi l’avons proposé à Philippe Allaire au sevrage, du fait que c’était un « Brillantissime », bien sûr, et que sa mère était par Prodigious. Il n’est pas venu le voir, mais nous lui avons envoyé une photo. Nous savions que c’était un beau poulain et il nous a fait confiance. Nous l’avons gardé jusqu’au printemps de son année de yearling et il a ensuite rejoint la Normandie. »
Just For Lova : le bel héritage de Venise de Gravelle
Hélène Guillet est originaire de Mayenne, où elle est, d’ailleurs, demeurée et s’est installée, sur la commune de Saint-Jean-Sur-Erdre – nouvellement baptisée Blandouet-Saint-Jean, du fait du regroupement communal –, qui prend place sur l’axe reliant Laval au Mans. Le goût des courses et du cheval lui a été conféré par ses deux grands-pères, turfistes, qui l’emmenaient sur les hippodromes le dimanche. Elle a fait ses classes, dans le métier, chez Yves Dreux, puis elle s’est naturellement tournée vers l’élevage. Son haras, dit de Lova – le suffixe de ses chevaux, aussi, en référence aux prénoms de ses deux filles, Lola et Eva –, s’étend sur quelque vingt-cinq hectares. Elle y veille sur ses trois poulinières et sur celles de plusieurs clients. Elle assure également les poulinages, au printemps, pour des gens de l’extérieur. Ses récents débuts dans l’élevage sont probants, puisqu’elle compte quatre victoires et deux places de deuxième, en six courses, depuis le 29 novembre dernier, cela avec deux seuls partants, Just For Lova, donc, et Irlanda Lova, invaincue en trois sorties, cette année, chez Matthieu Abrivard. « C’est peut-être ce qu’on appelle la chance du débutant, sourit-elle. En tous cas, il est sûr que c’est bien de commencer comme cela, en particulier avec Venise de Gravelle, la mère de Just For Lova, qui n’a pu s’exprimer en compétition, en raison d’un problème arthrosique au dos, mais que nous avons toujours bien aimée, Anthony et moi, car c’est une jolie jument, avec des tissus très fins. Et puis c’est une fille de Prodigious et elle ne fait que de beaux poulains. A l’origine, elle appartenait à mon oncle et à ma tante, M. et Mme Houdayer. Mais, au décès de mon oncle, nous avons repris la jument, ma tante restant co-éleveur du produit, en l’occurrence Just For Lova, avec mon père. »

Just For Lova, issu de pur-sang
Just For Lova 1’16’’ est le deuxième vainqueur engendré par Venise de Gravelle, après l’utile Gazelle de la Giro 1’14’’ (Power Jet), gagnante, à ce jour, de trois courses et de 36.430 euros. La famille maternelle est belle, remontant à une jument issue de pur-sang, Sonatine F (Hector VI), dont la mère, La Chandeleur (1955-Eblé), s’imposa en plat et en obstacle. Sonatine F, cinquième mère de Just For Lova, engendra un champion en Casdar 1’15’’ (Mitsouko), trotteur, en bonne logique, physiquement près du sang, lauréat du Critérium des 4 Ans et du Prix des Ducs de Normandie, ainsi que de cinq semi-classiques, et à l’arrivée tant du Prix d’Amérique, que des Prix de France et de Paris, drivé par le tout jeune Jean-Claude Hallais, pour le compter de la famille Faucon. Cette branche de l’élevage Popot s’est ensuite favorablement continuée, via les Billet Vert 1’14’’ (304.502 euros), Chêne Vert 1’14’’ (248.950 euros), Uhlan Noir 1’10’’ (180.917 euros), Quel Noir 1’13’’ (175.730 euros), Sabre Noir 1’13’’ (165.750 euros) et autres.

Hélène Guillet continue encore : « Les quatre produits de Venise de Gravelle en âge d’être qualifiés ont satisfait au test. Le cinquième est Killer For Lova, un fils d’El Diablo d’Aut que nous avons conservé ; il a été débourré chez Damien Bonne, qui sera son entraîneur. Cette année, Venise de Gravelle est suitée de Love Land Lova, un mâle de Gotland, et elle a été testée pleine d’Helgafell. »

Just For Lova : une pluie d'étoiles par Province Courses
Lors de sa qualification à Caen le 27 mai (en 1'16''7), Just For Lova avait reçu trois étoiles (le maximum possible) dans Province Courses l'Hebdo. Il rejoint ainsi Jéridia Menuet (Ecu Pierji) et Jazzy Perrine (Django Riff), les deux premiers vainqueurs "J", également étoilés dans Province Courses.
Jakarta Galaa, après Ivensong
Jakarta Galaa 1’15’’ est, à l’instar de Just For Lova, le deuxième gagnant né des œuvres de sa mère, Amy Crown 1’16’’ (deux victoires et 22.140 euros), après Ivensong 1’13’’ (Ready Cash), qui a signé trois succès et s’est classée deuxième du Groupe 3 Prix d’Istres, en juin, à Vincennes. Elle a offert à Philippe Allaire une septième victoire, en dix ans, dans le Prix de la Porte des Lilas, tandis que, sauf erreur ou omission, Just For Lova est le onzième vainqueur, en douze ans, préparé par ses soins, dans le Prix de la Porte de Choisy.

Jakarta Galaa : une autre branche, mais la même ascendance
Jakarta Galaa a pareillement été acquise par Philippe Allaire dans le cadre d’une transaction amiable. Christophe Toulorge, qui seconde ce dernier, à Bouttemont, en est l’éleveur associé, avec l’Ecurie Galaa. Il est allé chercher la mère de la pouliche, Amy Crown, en Belgique : « Parce que c’était une fille de Love You, en même temps qu’une descendante d’Une Crown et de Dimitria, bien sûr, appuie-t-il. C’est une autre branche que celle de Face Time Bourbon, mais, bel et bien, la même ascendance. J’ai, depuis, revendu la jument à mes amis de l’Ecurie Galaa, Gautier et Laurence Gand, à la tête de la société Horse Winner, spécialisée dans le matériel pour trotteurs, tout en gardant Ivensong, la première fille que j’ai eu d’elle, par Ready Cash. Après Jakarta Galaa, Amy Crown a avorté de Charly du Noyer, puis elle a eu une fille de Ready Cash, Lahora Galaa, et elle est à nouveau pleine de Ready Cash. Avant, pour son ancien propriétaire, elle avait mis bas Goldie Crown, une « Boccador de Simm » qui s’est placée, en France et en Belgique, puis était né un « Charly du Noyer », à la lettre H, mort au bout de cinq mois. »

Ready Cash 1'10''3 Indy de Vive 1'11''9
Brillantissime 1'10''6 Kidea 1'18''2
Ivre de Victoire 1'15''7 Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
JAKARTA GALAA April Pearl 1'17''6
Love You 1'10''2 Coktail Jet 1'11''2
Amy Crown 1'16''0 Guilty Of Love 1'17''1
Jodie Crown 1'15''0 Bon Conseil 1'15''6
Une Crown (US) 1'19''4
Ready Cash 1'10''3 Indy de Vive 1'11''9
Brillantissime 1'10''6 Kidea 1'18''2
Ivre de Victoire 1'15''7 Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
JUST FOR LOVA April Pearl 1'17''6
Prodigious 1'11''1 Goetmals Wood 1'11''9
Venise de Gravelle Imagine d'Odyssee
Hyalite 1'17''1 Vittel 1'14''9
Phytine 1'24''1
A voir aussi :
...
Grégor impressionne Charley Mottier

Auteur d’une année 2021 remarquable avec six victoires à la clé avant sa course de ce mercredi aux Sables-d’Olonne dans le Trot Open des Régions – Ouest réservé aux chevaux de 5 ans, Grégor (Rolling d'Héripré) a ...

Lire la suite
...
Izoard Védaquais reçu 10/10

Démonstration, c'est le mot juste pour qualifier la nouvelle victoire de l'impressionnant Izoard Védaquais (Bird Parker) ce mercredi aux Sables-D'Olonne. Pour sa rentrée après plus de deux mois sans compétition, le représentant de Philippe ...

Lire la suite
...
Imoko Atout confirme ses constants progrès

Dans l'épreuve qualificative à Le Trot Open des Régions - Grand Nord réservée aux 3 ans, Imoko Atout (Timoko) a facilement dicté sa loi. Le pensionnaire de Guillaume Jouve montre un nouveau visage depuis sa castration. Ce mercredi, ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite