En bref - 13.09.2020

La question de la sécurité autour de Face Time Bourbon en Italie

Lors de son déplacement à Naples (le 25 octobre) pour disputer le Grand Prix de la Loterie, les propriétaires napolitains de Face Time Bourbon ont annoncé que la sécurité du champion serait assurée sur place par deux gardes dès son arrivée sur place et jusqu’à son départ. « C’est en effet une volonté de ses propriétaires, confirme Sébastien Guarato. On sait qu’en Italie il y a déjà eu des événements tragiques autour des chevaux de courses comme des enlèvements. Ils préfèrent se protéger et prendre les devants même si on ne peut pas toujours penser qu’au mal. » Une annonce qui ne perturbe pas l’entraîneur normand. C’est plutôt l’état de la piste qui suscite chez lui quelques inquiétudes sinon craintes : « J’ai déjà eu l’occasion d’y aller et la piste est dure là-bas. J’espère vraiment qu’ils feront en sorte qu’elle soit plus souple qu’elle ne l’est en temps normal. Dans la batterie, le cheval sera ferré et, dans la finale, je réfléchis déjà à le déferrer des postérieurs et à le munir de plaques aux antérieurs ».

Diego Vernois, la belle acquisition

Acquis 8 800 € par Nicolas Bazire le 3 août à Dinan après une huitième place obtenue dans une course à réclamer, Diego Vernois fait le bonheur de son nouvel entourage depuis plus d’un mois. Il vient d’enchaîner une quatrième victoire de rang ce dimanche à Lyon-Parilly, restant invaincu pour son nouvel entourage. En quatre courses, ce trotteur "en plein boum" pour reprendre les propos de Nicolas Bazire a déjà empoché pas moins de 39 600 € pour le plus grand plaisir d’une bande de copains. Si ce hongre de 7 ans porte la casaque de Nicolas Bazire, lequel partage la propriété de ce cheval avec ses amis, à savoir Romain Congard, Tristan Ouvrie et son agent Enzo Bodineau.

1er salon virtuel du cheval

La Fédération Nationale des Conseils des Chevaux annonce la mise en place d'une grande première : la création de la Semaine Digitale du Cheval.
Alors que de plus en plus de membres de la grande famille du cheval se sont mis au numérique, par la force des choses en cette année 2020, l'idée est de mettre en place le premier "salon virtuel où tous les professionnels, les éleveurs, les équipementiers et fournisseurs, les prestataires de tourisme, mais également les institutions ou les régions pourront présenter leurs services, leurs produits et leur savoir faire" comme l'a décrit la FNCC.
Nous reviendrons très prochainement sur le sujet dans nos futures éditions mais notez d'ores et déjà les dates de cette première, du 9 au 12 décembre prochain et l'adresse du site pour en savoir plus : www.sdcheval.fr

échanges avec politiques

Créé à la fin du printemps, et alors que les courses venaient de recevoir l'autorisation de reprendre, le Conseil Indépendant pour la Filière Cheval et ses Entreprises (CIFCE) s'est donné pour mission de mettre en relation les élus politiques et les chefs d'entreprise de la filière hippique. Le but : sensibiliser à la dimension entrepreneuriale des écuries de courses et à leur rôle sociétal.
Cette semaine, c'est la députée de l'Eure Claire O'Petit qui a pu s'entretenir avec plusieurs acteurs. Thème principal : le crucial sujet du bien-être animal. Dans son communiqué, le CIFCE faisait savoir que ce rendez-vous aurait une suite avec la visite du Laboratoire des Courses Hippiques.

L'Irlande fait main basse sur Longchamp

À trois semaines du Prix de l'Arc de Triomphe, la planète galop avait les yeux rivés sur ParisLongchamp ce dimanche et ses Arc Trials. Comme tant d'autres événements en 2020, ces courses tremplins vers le sommet du 4 octobre prochain présentaient un nouveau look avec la présence au coeur du programme du Juddmonte Grand Prix de Paris. Celui-ci est revenu à l'irlandais Mogul associé au jockey numéro 1, le Français Pierre Charles Boudot. Acheté yearling près de 4 millions d'euros, il remporte le premier Groupe 1 de sa carrière.
C'est aussi l'Irlande qui a triomphé dans le Prix Vermeille, Groupe 1 pour pouliches et juments. Paré des couleurs classiques de Son Altesse Aga Khan, Christophe Soumillon a mené à la victoire Tarnawa pour le compte de l'entraîneur Dermot Weld.
Dans la troisième course préparatoire à l'Arc, c'est de nouveau l'Irlande qui a triomphé grâce à Anthony Van Dyck, protégé d'Aidan O'Brien. À trois semaines de la grande échéance qui verra la championne anglaise Enable tenter une troisième victoire historique, la France semble comme désarmée face à la coalition anglo-irlandaise.

A voir aussi :
...
LeTROT s'engage avec Passerelle et la Fédération Française de la Reconversion

Le bien-être équin sous sa forme retraite et reconversion était à l'honneur ce dimanche à Vincennes avec la signature de conventions entre la société-mère et deux associations, Passerelle et la Fédération Française de la reconversion (...

Lire la suite
...
TETF : Eclat de Gloire impérial à Son Pardo

La 3ème étape du Tour Européen du Trotteur Français disputée dimanche sur l'hippodrome de Son Pardo (Espagne) a été largement dominée par Eclat de Gloire. Malgré un numéro 9 en seconde ligne derrière l'autostart, le ...

Lire la suite
...
UET Suède : Calgary Games et San Moteur répondent présent

Les deux éliminatoires suédoises ont livré leur verdict en parallèle de la batterie française remportée par Hirondelle Sibey (Gazouillis) à Vincennes. Tout récent vainqueur du Derby suédois (Gr.1) et toujours invaincu en huit tentatives, Calgary ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite