... © DR
En bref - 05.08.2021

4#. Les « Noyer », étiquetés maison d’un bout à l’autre de la chaîne

Pendant les prochaines semaines, 24H au trot se mettra à l'heure des ventes. Vous trouverez chaque jour le portrait d'un acteur, qu'il soit éleveur/vendeur, acheteur, consigner ou courtier. Voici le quatrième épisode.

Michel et Josiane Dubief ont créé l’élevage ornais du Noyer, qui n’a pas tardé à se faire un nom dans le monde du trot et dont les joyaux demeurent Charly du Noyer, un fils de Ready Cash, triple vainqueur de Groupe I de ce côté-ci et de l’autre des Alpes (Critérium des 3 Ans, Critérium des 4 Ans, Gran Premio Orsi Mangelli), et Eugénito du Noyer, un fils de Saxo de Vandel quant à lui, lauréat du Critérium des 5 Ans.

À l’époque de Charly et Eugénito du Noyer, c’est Emmanuel Leclerc, sous la bannière de l’Elevage Madrik, qui présentait les yearlings « du Noyer » en ventes publiques, pour le compte de leurs éleveurs. Aujourd’hui, par l’entremise de Yoan Dubief, le fils de la maison, salarié de ses parents, l’Elevage du Noyer délègue ses yearlings lui-même, ainsi que ceux de quelques clients, allant ainsi jusqu’au bout du cycle.
Cette année, Yoan Dubief emmène quinze yearlings à Deauville et une douzaine d’autres à Caen. Grâce à un produit de Ready Cash et à un autre de Face Time Bourbon, il espère atteindre et même franchir le cap des 100.000 euros pour la première fois aux ventes d’Arqana Trot : « Pour l’heure, mon meilleur prix est 60.000 euros, la dernière enchère, lancée par Joël Séché, pour avoir Igor du Noyer, en 2019. Cette saison, je pense que notre « Ready Cash », Kimba du Noyer, trois quarts frère de Charly du Noyer, est à même de faire mieux, étant signé par son père et d’un modèle précoce. De même, la pouliche de MM. Boucret et Martin, Kraquanta Bella, par Face Time Bourbon, devrait monter haut. Je présente aussi des chevaux pour M. Delecourt (N.D.L.R. : les « Coudou »), pour l’Elevage Wic ou encore l’Elevage de la Vive. J’ai des « Charly du Noyer », « Up and Quick », « Booster Winner », « Bold Eagle », « Follow You », « Cash and Go » et autres. J’en ai un certain nombre qui sont en lice le jeudi, lors de la vente intermédiaire, dont nous avions fait le « top-price », en 2017, à 42.000 euros, avec Grandiose Bey. J’aime bien afficher de bons prix, bien sûr, mais j’attache également de l’importance au prix moyen. L’an passé, avec treize yearlings présents à Deauville, nous avions fait 21.000 euros de moyenne. »

Une activité élargie à un petit réseau de clients
L’Elevage du Noyer s’étend sur la commune de Buré, près du Mêle-sur-Sarthe, en lisière du Perche ornais. Sa superficie est de plus de cent cinquante hectares, chevaux et bovins se la partageant. Il y a quelques années, les Dubief ont investi dans un marcheur, pour présenter leurs yearlings aux ventes, et, à des fins de rentabilisation, ils ont élargi leur activité de préparateur à un petit réseau de clients : « Nos clients éleveurs à l’année, prolonge Yoan Dubief, complétés de certains autres, venant de l’extérieur, mais sans faire beaucoup de publicité, ni courir après le chaland. Nous travaillons, en confiance, avec des gens que nous connaissons, sans miser spécialement sur le nombre.

A voir aussi :
...
Cleangame débute sa tournée des régions

La brillante démonstration de Cleangame (Ouragan de Celland) dans le Prix d'Eté (Gr.2), dimanche 11 septembre, prouve que le champion de Jean-Michel Bazire a retrouvé toutes ses sensations. Son entraîneur avait, à chaud, évoqué le Grand Prix de la Fé...

Lire la suite
...
Imhotep Madrik de plus en plus fort

Après un premier succès à Vincennes décroché le 1er septembre au prix d'un extrême courage, Imhotep Madrik (Prodigious) a réitéré mais avec une marge nettement plus confortable. Le parcours du jour, les 2.175 mètres de ...

Lire la suite
...
100e victoire d'Emilie Le Beller,
ce mardi à Vincennes

Cela faisait presque dix mois qu'Emilie Le Beller n'avait pas franchi le poteau d'arrivée en tête à Vincennes. La dernière fois, c'était le 30 novembre dernier, en selle sur Héros du Pré (Rieussec) qui se permettait de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite